Bill Callahan ne nous prend pas pour des pigeons

© Louis Teyssedou

Bill Callahan accélère méchamment le rythme. Pendant des années, notre héros était réglé comme une horloge suisse et publiait un disque tous les deux ans. Il a cassé une première fois le rythme en mettant cinq années pour écrire la suite de Have Fun With God. Il le casse de nouveau cette année en mettant mois de dix mois à publier Gold Record, le successeur de Shepherd in a Sheepskin Vest.

Enregistré avec Matt Kinsey et Jamie Zurverza, Gold Record endosse donc le rôle du successeur de Shepherd in a Sheepskin Vest. Selon le communiqué de presse de Drag City, les chansons de ce disque sont à la fois anciennes et nouvelles. En se préparant à partir en tournée pour Shepherd In a Sheepskin Vest, Callahan a ressorti des vieux carnets pour retrouver des chansons inachevées. Une fois terminées, elles ont été enregistrées en prises live avec le groupe. Et souvent en une prise… Les overdubs et les cuivres ont été rajoutés après que le trio ait enregistré les morceaux. Les nouveaux titres de Callahan sont considérés par son auteur comme autant de singles.

Bill Callahan – Pigeons

Gold Record est donc tout le contraire de Shepherd In a Sheepskin Vest. Ce dernier était un disque double à la gestation difficile. Avec Gold Record, Callahan veut renouer avec une certaine spontanéité disparue. Vingt ans après Dongs Of Sevotion (qui contient l’impeccable Distance et ses 7 minutes 54 de ensorcelantes), Callahan revient donc hanter notre quotidien avec sa voix de baryton. En attendant la rentrée, on écoute donc le premier extrait de ce disque aux paroles prophétiques et on peut relire l’interview qu’il nous avait donnée il y a quelques années à l’occasion des dix ans de Red Apple Falls.
Le temps va être long en attendant septembre.

Discographie

Gold Record de Bill Callahan sera disponible le 4 septembre 2020 chez Drag City/Modulor.

Bill Callahan - Gold Record

Tracklist : Bill Callahan - Titre album
  1. Pigeons
  2. Another Song
  3. 35
  4. Protest Song
  5. The Mackenzies
  6. Let's Move To The Country
  7. Breakfast
  8. Cowboy
  9. Ry Cooder
  10. As I Wander

Bill Callahan en concert.
DateLieuTickets
19
Déc
2021

The Chapel

San Francisco (United States)
TICKETS
20
Déc
2021

The Chapel

San Francisco (United States)
TICKETS
21
Déc
2021

The Chapel

San Francisco (United States)
TICKETS
24
Mar
2022

Big Ears Festival 2022

Knoxville (United States)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Love Love Love

Sortir du lit gâche ma journée entière. Bill Callahan, Bonnie « Prince » Billy et David Pajo reprennent le I love you de l’icône country Jerry Jeff Walker (Ridin’ High, 1975) décédé en octobre dernier.

Will Vs Bill

Ils sortent chacun un disque en septembre, l’un vous donnera la pêche avec un titre joyeux et introspectif, Surrender qui pose pas mal de questions existentielles, l’autre avec une ode à la Lune pour mieux se retrouver vous procurera cette agréable douleur qui apaise les violentes solitudes de l’été.

Plus dans News

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
kramies-ohioillbefine2

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.