Catégories
Chroniques d'albums

The Killers – Imploding the Mirage

Premier album sans Dave Keuning, Imploding the Mirage permet aux Killers de retrouver les sommets atteints avec Hot Fuss en 2004.

Sometimes it takes a little courage and doubt/To push your boundaries out beyond your imaginings. Brandon Flowers résume bien l’affaire dans la dernière chanson d’Imploding the Mirage. Découverts en 2004 avec le multi-platiné Hot Fuss, les Killers avaient jeté le trouble avec les disques suivants. Surtout avec Day & Age… Sur ce disque, Flowers assumait tout et perdait dans la bataille quelques fans.
Mais ce natif de Las Vegas a tenu bon et aujourd’hui les Killers ont une discographie formidable et sont surtout en pleine forme. Nés au début des années 2000 avec Interpol et les Yeah Yeah Yeah’s, les Killers sont les seuls aujourd’hui capables de sortir un disque intéressant et de remplir des salles conséquentes.
Dopés par le producteur Jonathan Rado, les Killers font se rencontrer les Pet Shop Boys et Bruce Springsteen et vont donner des orgasmes à tous les fans de New Order.

The Killers – My Own Soul’s Warning

I tried going against my own soul’s warning
But in the end, something just didn’t feel right
Oh, I tried diving even though the sky was storming
I just wanted to get back to where you are

If you could see through the banner of the sun
Into eternity’s eyes, like a vision reaching down to you
Would you turn away?
What if it knew you by your name?
What kind of words would cut through the clutter of the whirlwind of these days?

I tried going against my own soul’s warning
And in the end, something just didn’t feel right
Oh, I tried diving, even though the sky was storming
Thunder heads were forming

But then I thought I could fly
And when I hit the ground
It made a messed up sound

And it kept on rattling through my days
And cutting up my nights like a goddamn knife
And it got me thinking, no matter how far
I just wanted to get back to where you are

I tried going against my own soul’s warning
And in the end, something just didn’t feel right
Oh, I tried running from the memory and the mourning
But the penalty kept on pouring

And now I think I know why
‘Cause when I hit the ground
It made a messed up sound
And it kept on rattling through my days
And cutting up my nights like a goddamn knife
And it got me thinking no matter how far
I just wanted to get back to where you are

Ooh, yeah
Oh
Ooh, yeah
Oh, oh

The Killers - Imploding the Mirage

Imploding the Mirage des The Killers est disponible chez Island Records.

The Killers - Imploding The Mirage

Tracklist : The Killers - Imploding the Mirage
  1. My Own Soul's Warning
  2. Blowback
  3. Dying Breed
  4. Caution
  5. Lightning Fields
  6. Fire In Bone
  7. Running Towards A Place
  8. My God
  9. When The Dreams Run Dry
  10. Imploding The Mirage

Les prochains concerts de The Killers en France
DateSalleVilleTickets
06 Jul 2021LA SEINE MUSICALE - GRANDE SEINEBoulogne-billancourtAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
The Killers – Imploding the Mirage4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

PJ Harvey - Nuits de Fourvière 2016 © Dadou

Polly à Fourvière !

C’était le grand retour à Lyon après un concert phénoménal et électrique en 2004 aux nuits de Fourvière de la grande prêtresse du Dorset, Polly Jean Harvey.
Spring King

Les Spring King rectifient le tir

Attention, Manchester revient en force en 2016. Pour les fans de pop, suivez Laurie Hulme alias Songs For Walter. Ce dernier a sorti un chouette disque il y a quelques semaines et s’apprête à faire la première partie d’un mancunien qui nous manquait : Badly Drawn Boy. Pour les fans de Mazzy Star, prenez le…
Beach Baby - Limousine

Beach Baby

Les Beach Baby sont quatre Londoniens qui aiment les chemises à fleurs et la cold wave. Il faut de tout pour faire un monde que voulez vous… Si les Beach Baby n’ont rien inventé, ils ont le mérite de forger des refrains extrêmement efficaces et entêtants. Leur premier EP Limousine en a sous le capot…
Stromae Takes America

Stromae Takes America

Que l’on aime ou pas, on peut reconnaître à Stromae sa capacité à faire parler de lui.
Brandon Flowers - The Desired Effect

Brandon Flowers – The Desired Effect

Et à un moment donné ce type est parti en vrille… Mais vraiment. Tout avait pourtant bien débuté avec Brandon Flowers. On se rappelle avec nostalgie de la découverte du premier disque des Killers et de ses hits à la pelle. On se rappelle aussi de l’envie de donner des coups de pelle à Flowers…

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.
Whitney - Candid

Whitney – Candid

Julien Ehrlich et Max Kakacek de Whitney nous avaient séduit en 2016 avec l’impeccable Light Upon The Lake et nous avaient passablement ennuyé avec Forever Turned Around en 2019. Pour son troisième album, ce duo américain ne prend aucun risque avec un disque composé uniquement de reprises. Et on s’ennuie encore.