Catégories
Chroniques d'albums

Paul Molloy – The Fifth Dandelion

Fidèle à la tradition de Liverpool, Paul Molloy publie un disque digne d’un disque solo de l’ami Broudie ou de Ian McCulloch.

A Liverpool, il y a les Coral, Shack, Echo & The Bunnymen… La liste est longue. Et il y a la liste, encore plus longue, des projets solo des membres des groupes précédemment cités. En 2020, on attend peut-être toujours le disque solo de John Head et on est toujours admiratif du travail de McCulloch, que ce soit avec Candleland en 1989 ou avec Slideling en 2003 (avec les Coldplay en backing band). Il ne faut pas oublier tout le travail abattu par les membres de The Coral qui ont tous choisi de butiner la pop en solo. Que ce soit avec Lee Southall (qui a totalement disparu des radars) ou avec Nick Power, les dépendants de la mélodie juvénile en ont eu pour leur argent…
Et Paul Molloy dans cette affaire ? Et ce The Fifth Dandelion ?
Ex-Zutons et actuel The Coral, Molloy publie au final assez tardivement ses propres chansons. Sur le circuit depuis plus de vingt ans, il a préféré être au service des autres plutôt que d’imposer son répertoire.

Paul Molloy – My Madonna

Défendant corps et âme Liverpool, sa mère patrie, Molloy remplit son contrat de bout en bout. Les chansons de The Fifth Dandelion voguent sur la Mersey et font étrangement penser à Flowers des Echo & the Bunnymen. C’est à la fois pop et psychédélique, c’est à la fois sérieux et léger… C’est un joli disque qui a des refrains à se damner et des mélodies imparables. On en revient à l’introduction de cette courte chronique : fidèle à la tradition de Liverpool, Paul Molloy publie un disque digne d’un disque solo de l’ami Broudie ou de Ian McCulloch. Et c’est très bien ainsi.

The Fifth Dandelion de Paul Molloy est disponible depuis le 21 août 2020.


Tracklist : Paul Molloy - The Fifth Dandelion
  1. Phantasmagoria
  2. Dungaree Day
  3. My Madonna
  4. The Return of Cherry Pie
  5. Andromeda
  6. From Venus to Pale Blue
  7. The Swamp
  8. Hey Ho! Jack of Diamonds
  9. Salad Days
  10. Bring in the Night
  11. Talacre Lighthouse

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…

The Coral, l’efficacité anglaise

Et de dix pour les Coral ! Le groupe de Liverpool sera de retour à la fin du mois d’avril avec un double album et vient de publier Vacancy, un nouveau single diablement efficace.

Paul Molloy is like a virgin

Liverpool continue de nous enchanter en cet été étouffant. La rasade de fraîcheur est aujourd’hui assurée par Paul Molloy, ex- The Zutons et actuel The Coral avec son clip My Madonna.

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.

La pop selon Paul Molloy

Il y a du mouvement à Liverpool. Michael Head ressort un disque ? Du tout. L’affaire se joue au niveau de la génération suivante. Paul Molloy, guitariste des Coral, s’apprête à publier un premier album solo.

Plus dans Chroniques d'albums

The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.
Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once

Ceci sera une chronique basique d’un disque né grâce à une rencontre autour d’une reprise a cappella de Burt Bacharach et qui doit autant à Scott Walker qu’à Lee Hazelwood.
Belfour - Si la rivière coule

Belfour – Si la rivière coule

Belfour, duo composé des magnétiques Lucie Mena et Michael Sacchetti, prend des chemins de traverse pour atteindre des cimes des arbres centenaires du Colorado.
Dinosaur Jr - Sweep

Dinosaur Jr. – Sweep It Into Space

Né avant la chute du Mur de Berlin, Dinosaur Jr. n’est pas touché par les années qui passent. Et ce n’est pas une pandémie qui va calmer les velléités sonores de ce trio américain… Enregistré en partie en 2020, ce douzième album fait des merveilles et nous propulse dans le monde d’avant tout en espérant…
The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.