Vidéo : Jónsi – Sumarið sem aldrei kom

L'été qui n'est jamais venu. Sumarið sem aldrei kom. Belle métaphore de notre époque. Mais là c'est l'hiver qui ne viendra peut être pas au grand dam des stations de skis que tout le monde pratique massivement comme les librairies, les restaurants et les bars branchouilles.

L’Islande, ses 109 fjords, ses geysers phalliques, ses renards polaires, sa guerre de la morue, sa séduisante première ministre francophile Katrín Jakobsdóttir et ses 355 620 habitants musiciens. Mais c’est l’envers du décors que chante Jónsi, l’Islande que les beatniks à frimas ne voient pas. Ici, c’est le Ch’nord, le soleil est rare. On s’occupe un peu, on souffre pas mal avec cette vie en forme de suppositoire géant. On ne comprend toujours rien, mais cela met les poils. Shiver est le deuxième album de Jónsi commencé juste après le premier, Go il y a 10 ans. Il comprend un titre avec Liz Fraser (Cocteau Twins) et un autre l’icône pop Robyn.

« J’ai demandé à mon ami Frosti de faire une vidéo sur l’Islande, mais pas sur la belle nature et les paysages. Plutôt comme des photos de la vie quotidienne, du temps de merde et de la dépression.
Je me souviens avoir appelé chez moi en Islande un jour d’été et avoir parlé à ma sœur. Elle se plaignait que ce n’était que de la pluie et du froid sans fin. C’est passé du printemps à l’automne et l’été n’est jamais arrivé.
Les Islandais vivent pour ces rayons et la lumière du soleil et quand ça ne vient pas c’est dur. C’est un endroit difficile à vivre, mais aussi le meilleur endroit pour vivre. C’est la lumière. C’est l’obscurité. Et tout entre les deux.
Nous voulons également dédicacer ce film à Ólafur Kristjánsson (l’homme météorologique) qui est dans le film, qui est décédé peu après que cela ait été tourné. Repose en paix »

Discographie

Jónsi – Sumarið sem aldrei kom

Jónsi - Shiver

Jónsi - Shiver

Tracklist : Jónsi - Titre album
  1. Exhale
  2. Shiver
  3. Cannibal (with Elizabeth Fraser)
  4. Wildeye
  5. Sumarið sem aldrei kom
  6. Kórall
  7. Salt Licorice (with Robyn)
  8. Hold
  9. Swill
  10. Grenade
  11. Beautiful Boy

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Death Vessel

Death Vessel en porcelaine

L’été qui n’est jamais venu. Sumarið sem aldrei kom. Belle métaphore de notre époque. Mais là c’est l’hiver qui ne viendra peut être pas au grand dam des stations de skis que tout le monde pratique massivement comme les librairies, les restaurants et les bars branchouilles. L’Islande, ses 109 fjords, ses geysers phalliques, ses renards polaires, sa guerre de la…
Avant Scène par Rémy Grandroques

Avant Scène par Rémy Grandroques

Voilà plusieurs années que je travaille sur des festivals, et que je suis armé de mon Holga. Un appareil très discret. Le boitier idéal pour passer inaperçu pendant les changements de plateau ou les balances, et faire cette série « Avant Scène » en tout tranquillité. Enfin presque ! Il m’est arrivé de me faire […]
Queens Of The Stone Age @ Rock en seine 2010

Photos : les groupes de Rock En Seine au charisme de moule

J’ai photographié presque 45 groupes de ce Rock En Seine 2010, il en ressort une constante, il y a des groupes intéressants à voir en live et d’autres dont l’écoute de l’album procure un bien meilleur divertissement que de se les taper en concert. Petit florilège des groupes les plus chiants visuellement (quoique parfois ils […]
Massive Attack - Rock en seine 2010

Rock En Seine, 2e journée avec Massive Attack

Après une nuit de sommeil réparateur, le festivalier revient frais, dispo et arborant un t-shirt propre. La palme revenant aujourd’hui au jeune homme arborant fièrement la classification périodique des éléments chimiques sur le poitrail.

Plus dans Son du jour

Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »
Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone – I Guess I’m Changing

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »