Vidéo : Joseph D’Anvers – Estérel

On file sur la route de l’Estérel avec Joseph D'Anvers, mais davantage sur les traces du conducteur de Drive que de celui de la coccinelle. La nationale 7 se meut alors en Mulholland passé le mont Vinaigre, rendant les amours déçus vertigineux.

Poursuivis par deux jumelles identiques brillantes comme un diamant, Joseph D’Anvers est obsédé par l’amour mort, celui que l’on sait fini mais qui continue de tourmenter, de ronger, d’épuiser. « Mieux vaut tomber amoureux que dans un précipice. » dit le proverbe.
Pas sûr.

Estérel est le premier extrait du nouvel album de Joseph D’Anvers, Doppelgangër à paraître le 5 février.

Discographie

Joseph D’Anvers – Estérel

Tu sillonnes entre les rochers
De l’Estérel au petit soir
Un peu trop saoul un peu trop noir
A grande vitesse tu tues le cafard
Les yeux humides le cœur serré
Tu files tout droit vers la vallée
Un peu trop lourd
Un peu trop sourd
Au pardon qu’elle a imploré

(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui tape
(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui tape

Sur la corniche entre les cèdres
En boucle tu refais l’histoire
Que tu t’étais prise à aimer
Tu commençais même à y croire
Entre tes larmes au loin tu vois
Les palmiers danser dans la baie
Les lumières des bateaux ancrés
Et tous ces bonheurs étrangers

(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui tape
(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui tape

Ils vont te manquer les matins
Ou elle te disait « A ce soir »
Ils vont te hanter les refrains
Qui raconteront votre histoire
Alors tu accélères encore
Tu vas trop vite tu pleures trop fort
Tu fermes les yeux et tu t’envoles
Tu penses à elle, à l’amour mort

(Oh oh, oh oh)
Ton cœurr qui frappe
Ton cœur qui tape
(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui tape
(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui tape
(Oh oh, oh oh)
Ton cœur qui frappe
Ton cœur qui…

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Joseph d'Anvers - Les Matins Blancs

La tête à d’Anvers

Joseph d’Anvers a sorti en février dernier son quatrième album, Les matins blancs, SK* l’avait rencontré dans les frimas de l’hiver dans son fief du 20ème arrondissement.
Joseph d'Anvers - Les Matins Blancs

Anvers et contre tout !

Bleus, des yeux bleus, des yeux bleus profonds, des yeux bleus profonds qui vous transpercent, comme sa musique, comme ses mots.
Cabaret frappé 2011

Des festoches grat’oches !

C’est déjà l’été et les premiers festivals. On entend déjà les recalés de l’euro-million se plaindre des tarifs prohibitifs de certains concerts et des programmations photocopiées. Petit focus sur trois évènements Rhône alpin où vous pourrez vous en mettre plein les esgourdes sans dépenser un cents.

Plus dans Son du jour

Augustincharnet-pleasedontdie

Vidéo : Augustin Charnet – Please don’t die

Augustin Charnet enfin dans la lumière. Après Kid Wise puis After Marianne et des mélodies pour Disiz et Damso ou Dinos, le voilà en solo avec un extrait de son premier album, Please don’t die .
Mattelliott-januaryssong

Vidéo : Matt Elliott – January’s Song

En Janvier, on voudrait du repos. Oublier les amours défuntes, les décès prématurés, les vœux hypocrites, les réformes iniques. Alors on écoute l’immense Matt Elliott avec désormais un saxophone envoûtant.