Des festoches grat’oches !

Cabaret frappé 2011
Guimauve - 16/06/2011

Cabaret Frappé 2011
C’est déjà l’été et les premiers festivals. On entend déjà les recalés de l’euro-million se plaindre des tarifs prohibitifs de certains concerts et des programmations photocopiées. Petit focus sur trois évènements Rhône alpin où vous pourrez vous en mettre plein les esgourdes sans dépenser un cents.

Commençons par la Haute Savoie et un plateau non pas de fromages mais d’artistes de première qualité à Musiques en Stock du 6 au 8 juillet à Cluses. Un cocktail unique et explosif de jeunes pouces et de vieux briscards, jugez plutôt. Le mercredi 6 juillet verra se côtoyer The Clocks, Western Chocolat, Hednoka et Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra. Le jeudi 7 juillet sera encore plus éclectique avec Kemical Kem, Rodolphe Burger en trio, True Live et Asian Dub Foundation. On poursuivra le vendredi 8 juillet par The Black Flowers, Corleone et My Little Cheap Dictaphone et on terminera en beauté le samedi 9 juillet avec Jim Yamouridis, Joseph d’Anvers, Sophie Hunger et Yann Tiersen tout cela en se ruinant seulement en bières et tartiflettes à la buvette.

Plus de précisions sur le site de Musiques en Stock.

Le Cabaret Frappé à Grenoble du 23 au 29 juillet propose entre autres tous les soirs du festival des concerts gratuits dans son kiosque à musique bucolique.

Là encore, une programmation de grande qualité pour les béotiens qui pourront découvrir le 23 juillet le rythm’n’blues bouge ton boule de The Buttshakers :

http://youtu.be/dVUjQasaNeI

et la voix envoûtante de la beauté kabyle Djazia Satour :

Le 25 juillet sera une soirée revival avec les grenoblois de Towerbrown échappés du swinging London :

http://youtu.be/SmLR4ua6t_0

Mais la soirée immanquable et toujours GRA-tuite, verra se succéder le 26 juillet Le Prince Miiaou, chat beauté qui ne craint pas l’eau froide :

Et le Passenger australo-greco-auvergnat à la voix d’outre monde Jim Yamouridis dans son tour Alpin :

Le 27 juillet ce sera autour de Sly & The Gayz d’enflammer le kiosque :

accompagné par la tribus Ramolli mais pas ramollo, 4 frères, Jésus, Bernardo (tu es stone ?), Jacky et Nano, The 1234, adepte du Doo (doux ?) – Punk :

Puis le 28 juillet se percuteront deux univers, HK & les Saltimbanks, Citoyen(s) du monde, zélateur d’un patchwork musical et militant :

et la Kor(h)armonie sereine de Stranded Horse :

http://youtu.be/SmLR4ua6t_0

Enfin, le 29 juillet les congo-belges Hoquets et leur punk funk joué sur des instruments de guingois :

Bien sûr pour sa 13ème édition, le Cabaret Frappé propose aussi des concerts payants avec en vedette Cocorosie, Chris Bailey & H-Burns, Birdpen, The Boxer Rebellion et bien d’autres…

Dernier coup de projecteur sur le festival pas pareil, les Invites de Villeurbanne près de Lyon, entièrement gratuit, qui mêle 16 concerts à 35 spectacles de rue. Une des spécificités du festival est de faire participer plus de 600 habitants à la création d’oeuvre, de décors dans l’espace public. Les Invites 2011 ont lieu du 15 au 18 juin et permettent à tout un chacun d’aller à la rencontrer des artistes. Quelques évènements à ne pas rater, la carambolage attendu entre le groupe de dub lyonnais High Tone et la compagnie de rue villeurbannaise, KompleXKapharnaüm dans un concert déambulatoire et totalement Fool offrant aux artistes une scène de 1,5 km et un écran de 3 km le samedi 19 juin dans le centre ville. Pêle mêle, Ne pas manquer également la tellurique Anna Aaron moins branchouille que la diva Calvi le vendredi 17 juin, le bidouilleur chapeauté Chapelier Fou et ses merveilles de sons échappés de l’autre côté du miroir le jeudi 16 juin, le kaléidoscope niçois qui ne raconte pas de salade, Quadricolor le samedi 18 juin, les coeurs sur tricycle qui invitent à regarder au delà des apparences avec le Staff Benda Bilili le jeudi 16 juin ou encore les Tête Raides toujours bien pleine depuis 20 ans le vendredi 17 juin…
Tout est fratuit et graternel… Gratuit et fraternel, bref convivial. Tous les autres artistes sont à découvrir sur le site des Invites.

Alors que vous soyez vacancier en crocs ou ‘buronier’ en RTT, venez profiter de ces soirées gratuites, loin des barnums médiatiques, des grandes messes menées par des artistes qui zappent de festival en festival…

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Commentaires

    Ca a l’air sympa tout ça! Du coté de rouen, durant le mois de juillet, il y a « les terrasses du jeudi » http://www.terrassesdujeudi.fr/ (site en ligne sous quelque jours apparemment…). En attendant, le programme est sur les inrocks http://www.lesinrocks.com/musique/concerts/detail-concert/concert/les-terrasses-du-jeudi/

    Mon gros coup de coeur : Elisa Jo, jeune artiste rouennaise qui a sorti son premier album et débute une carrière prometteuse (premières parties de Zaz, Yael Naime, Ron Sexsmith, concert France Bleue, etc.). Le myspace http://www.myspace.com/elisajomusic à découvrir :)

    Ciao!

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “News

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quelqu’un qui a chanté avec Saint Etienne et avec les Chills ne peut pas écrire de mauvaises chansons… Donna Savage ressuscite ses Dead Famous People et lâche Goddess Of Chill avant de publier Harry à la rentrée chez Fire Records.

Bleu comme Mould

Bleu comme Mould

Bob Mould n’est pas content. D’ailleurs, a-t-il déjà été heureux ? L’ex –Hüsker Dü reviendra à la rentrée avec son quatorzième disque. Et il n’est vraiment pas content.

[EXCLU] Thousand – Jeune femme à l’ibis

[EXCLU] Thousand – Jeune femme à l’ibis

Deux ans après Le Tunnel Végétal, Thousand (aka Stéphane Milochevitch) remet les gaz et nous embarque pour un nouveau voyage. SK* vous présente en exclusivité le clip de Jeune femme à l’ibis, dernier extrait d’Au Paradis avant sa sortie le 5 juin 2020. Après le tableau de Degas, le cas Thousand est à étudier de…

Au paradis avec les Throwing Muses !

Au paradis avec les Throwing Muses !

Avant de revenir le 4 septembre 2020 avec David Narcizo et Bernard Georges pour la sortie de Sun Racket, Kristin Hersh ressort (en vinyle) Purgatory/Paradise l’unique disque des Throwing Muses des années 2010.

Là haut avec Manopolo

Là haut avec Manopolo

2 juin 2020. La France se dé-confine en douceur et est friande de bonnes nouvelles. Et si l’annonce de la sortie de Billie, le premier EP de Manopolo était la meilleure nouvelle de l’année ?

Brother Ray !

Brother Ray !

Il y a des voix que l’on aime retrouver et celle particulière de Ray LaMontagne en fait partie depuis le premier Trouble jusqu’à ce Monovision à paraître le 26 juin chez RCA Records.

Quand t’es dans le désert (avec Josh Homme)

Quand t’es dans le désert (avec Josh Homme)

Revenu avec un casting de luxe pour ses nouvelles Desert Sessions (Billy Gibbons de ZZ Top, Les Claypool des Primus, Mike Kerr de Royal Blood, Carla Azar, Stella Mozgawa des Warpaint, Matt Berry, Jake Shears des Scissor Sisters et Matt Sweeney) l’automne dernier, Josh Homme est de retour en cette fin dé-confinée de printemps avec…

Brillants Fast Friends

Brillants Fast Friends

Les Fast Friends avaient déjà une classe folle avec Unknown Homes, leur premier EP, paru en 2018. Avant de jouer dans la cour des grands avec Domestic Eyes, leur premier album qui paraîtra le 9 octobre 2020 chez Les Disques Pavillon, ils reviennent avec le single Hard Sunshine.

Prendre la tangente avec Meridian Brothers

Prendre la tangente avec Meridian Brothers

Point de frères chez Meridian Brothers, le bébé du producteur colombien Eblis Alvarez qui électrise la Cumbia. En 2017, il s’était assagi avec l’acoustique ¿Dónde estás María?, le bogotanais revient en force avec un nouveau disque, Cumbia Siglo XXI.

Le succès annoncé des Protomartyr

Le succès annoncé des Protomartyr

Originaires de Detroit comme les White Stripes, les Protomartyr font beaucoup de bruit depuis 2012 et la parution de leur premier album, le bien nommé No Passion All Technique. Ils seront de retour cet été avec Ultimate Success Today, un disque coup de poing (dans la gueule).

Bienvenue au Maghreb K7 Club !

Bienvenue au Maghreb K7 Club !

Pendant que Lyon était capitale du rock entre 1978 et 1983, la « new wave enragée d’Oran » déferlait sur la fosse aux ours et la place du pont. La Guillotière était l’épicentre de secousses musicales passionnantes que l’on retrouve dans cette Maghreb K7 Club (Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997) sorti sur l’excellent label Genevois Bongo…

Power to Liela Moss !

Power to Liela Moss !

C’est toujours le silence radio chez les Duke Spirit. Mais en contrepartie, Liela Moss revient avec le successeur de My Name Is Safe In Your Mouth. Et ça c’est une très bonne nouvelle.

Au feu !

Au feu !

Pendant que l’après ressemble furieusement à l’avant, en pire, Nerlov propose une solution avec Si On Brûlait Tout, nouvel extrait de son récent EP, Je vous aime tous.

Over the dream !

Over the dream !

Encore un bourre-pif en pleine guerre de la COVID. Jeff Rosenstock nous en colle une sévère avec une divine surprise, un nouvel album, NO DREAM à se procurer d’urgence.

Le testament à l’anglaise de Jason  Molina

Le testament à l’anglaise de Jason Molina

Tragiquement disparu à l’âge de 39 ans en 2013, Jason Molina (Songs: Ohia et Magnolia Electric Co) a laisse derrière lui quelques secrets dont ce disque, Eight Gates, enregistré à Londres entre 2007 et 2008 que Secretly Canadian publiera cet été.

En lévitation

En lévitation

Sommes-nous toujours des connards ? En tout cas sûrement ceux qui continuent d’ignorer Jeff Martin et Idaho. Heureusement Talitres réédite Levitate paru en 2001 avec 1000 exemplaires en vinyle le 17 Juillet 2020.

La diagonale du fou

La diagonale du fou

Encore un retour cette semaine avec un titre très personnel de Matt Berninger, Serpentine Prison sans The National.

Pris dans les phares

Pris dans les phares

Il y a des retours qui font du bien. Après Elvis Perkins, revoilà notre irlandais préféré James Vincent McMorrow sans nouvelles depuis deux ans avec un nouveau titre, Headlights.

Surfer Blood : ça va saigner

Surfer Blood : ça va saigner

De retour chez Kanine Records (le label qui les avait signés pour leurs débuts en 2010), les Surfer Blood s’apprêtent à faire partir une salve de tubes avec Carefree Theatre, leur nouvel album.