Vidéo : Fredrika Stahl – Cruel World

Le monde est cruel chante Fredrika Stahl. Ce n'est pas nouveau mais cela fait du bien au final de l'entendre.

Ovide au début de notre ère (de nos errements ?) affirmait : « sous le doux miel se cachent de cruels poisons. » Jouer un rôle, remplir un trou, s’élever et chuter. Fredrika Stahl chante la vie, dans un sous bois, au bord de l’eau, le soleil rasant pour un sabbat musical.

Natten de Fredrika Stahl est disponible chez 10h10.

Discographie

Fredrika Stahl – Cruel World

Stand on my head
Hands on the floor
Staring right at you
It’s all a mess when upside down
Now I’m downside up

Playing a role
Filling a hole
I could do better
I will do better if you leave me out
So get rid of me

Rise and fall
We tore down a wall at the time
We fell from the start
Then fell apart why fight ?

Oh you played it all wrong ha !
It’s a cruel world
Oh you played it all wrong ha !
It’s a cruel world

Talk in reverse
What is it worth
When nobody listens
Sit here and rot spill out my guts
Into another verse

Too hard to hold
I’m a heavy load
Thought you could save me
Turns out you’re lazy now too lazy
To get rid of me

Rise and fall
We had it all at the time
We fell from the start
Then fell apart why fight ?

Oh you played it all wrong ha !
It’s a cruel world
Oh you played it all wrong ha !
It’s a cruel world
Oh you played it all wrong

Oh you played it all wrong ha !
It’s a cruel world
Oh you played it all wrong ha !
It’s a cruel world
Oh you played it all wrong

Fredrika Stahl - Natten

 

Fredrika-Stahl-Natten

Tracklist : Fredrika Stahl - Natten
  1. Turn Of Life
  2. Rescue Me
  3. Electric
  4. Cruel World
  5. Rivers
  6. Finalement La Nuit avec Dominique A
  7. he Razor’s Edge
  8. Get Even
  9. The Fall
  10. Bed Sheets
  11. Static Cellophane

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

P'Art Belle 2021

Se faire la (P’Art) Belle !

Le festival la P’Art Belle aura lieu les 31 juillet et 1er août au Domaine de Kerlevenan à Sarzeau dans le Morbihan.
Fredrika Stahl - Finalement la nuit (avec Dominique A)

Nuit partout !

La nuit est partout. Déjà deux A dans Fredrika Stahl. Et avec Dominique et Finalement la nuit c’est un trip(l)e A. Une lente montée vers le déplaisir, l’amertume, le dégoût amoureux douloureux.
Fredrika Stahl - Electric

Vidéo : Fredrika Stahl – Electric

Fredrika Stahl est la fée électricité qui illumine nos nuits sombres. Sa voix douce et chatoyante nous emmène au Pays imaginaire, celui où l’on n’est plus seul, où l’on espère un signe de vie.
Fredrika Stahl - Rescue Me

Vidéo : Fredrika Stahl – Rescue Me

High then low. Avec Rescue Me, Fredrika Stahl nous tend un miroir pour lutter contre l’enfermement progressif que cela soit dans nos lieux de vie ou dans nos têtes.

Plus dans Son du jour

Stphanieacquette-chacunpoursoi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orvalcarlossibelius-leshumainsdabord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone-iguessimchanging

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »
Pierredemaere-enfantde

Vidéo : Pierre De Maere – Enfant de

Pierre De Maere sera assurément notre révélation des 38ème Victoires de la musique. Sa pop pétillante sans prétention pourrait faire de la concurrence rapidement à Angèle, on le lui souhaite tellement ce garçon irradie sur scène et touche déjà un public transi.