Vidéo : John Grant – County Fair

Le misfit John Grant poursuit son introspection avec County Fair extrait de son dernier album, Boy from Michigan produit par Cate Le Bon.

« L’adolescence ne laisse un bon souvenir qu’aux adultes ayant mauvaise mémoire » affirmait Truffaut. John Grant revient sur les blessures de cette matrice charnière de la vie entre mélancolie mâtinée de clarinette ou frénésie électronique à la Devo. « Ces chansons parlent de la prise de responsabilité », déclare John Grant. « Sur chacun de mes disques, je parle d’une cruelle vérité du monde, que quoi qu’il vous arrive au cours de vos dix-huit premières années, si vous ne sortez pas et ne réussissez pas, les gens disent : qu’est-ce qui ne va pas avec vous ? Peu importe ce qui vous a été fait ou à quel point c’était grave. Vous êtes maintenant sommé de surmonter cela, d’avoir une vie et de trouver comment prospérer. Et bien sûr, c’est la seule façon dont cela peut être. » Exilé en Irlande, John Grant jette un œil acerbe sur les Etats-Unis d’hier et d’auhourd’hui. « Grant a cessé d’être un garçon dans le Michigan à l’âge de douze ans, lorsque sa famille a déménagé à Denver, dans le Colorado, transformant la rouille en ceinture biblique, un autre point de vue pour regarder les rêves collectifs s’effilocher. J’ai rapidement tout appris sur le système de castes américain et sur ma place. Ou pas.

Jonathan Caouette filme la fête foraine de County Fair comme un reliquat de l’enfance, un monde révolu du fait du rollercoaster de la vie. Les néons crient ce passé envolé dans ce monde éclatant d’artifices. Il précise, « quand j’avais 12 ans, j’ai grandi au Texas, j’ai brièvement travaillé dans un parc pour enfants qui existait depuis les années 1940. Il y avait aussi des carnavals annuels de rodéo et diverses foires de comté auxquelles j’allais, ainsi qu’Astroworld, un parc d’attractions que je pouvais presque voir de ma maison. Il y avait une grande joie dans ces endroits, mais aussi une obscurité. County Fair est énigmatique et chatoyant. Ce sont tous ces endroits pour moi. C’est une chanson qui sait où je vis ». Merci au cinéaste Teddy Smith de m’avoir permis d’utiliser quelques instants de son film, Abandoned Six Flags Tour, pour ce mashup ».

Discographies

John Grant – County Fair

On a warm June summer night
A car pulls up and Cindy’s sittin’ on the passenger side
Her hair was dirty and she had the prettiest eyes
And she was in possession of one of those million dollar smiles

And I can hear the leaves lush and green up in the trees
And they are whisperin’ to a gentle breeze
Cindy says « Come on we’re goin’ to the county fair
You can ride with us, or we can meet you there. »

We’ll ride the Zipper and the Tilt-A-Whirl
Wе’ll watch the cotton candy twist and swirl
We’ll ride thе Matterhorn and the double Ferris-Wheel
We love to listen to the screams and the squeals
And it’s hard to believe that the things we are seeing are real

Cindy takes my hand and I start to cry
They say I’m too small and they won’t let me ride
I looked up at the Zipper as it twisted and writhed
I saw all the lights reflected in their eyes
I will never forget the things I saw that night
I felt so much love and everything was alright
And she said, « Come on we’re goin’ to the county fair
You can ride with us or we can meet you there. »

We’ll ride the Zipper and the Tilt-A-Whirl
We’ll watch the cotton candy twist and swirl
We’ll ride the Matterhorn and the double Ferris-Wheel
We love to listen to the screams and the squeals
And it’s hard to believe that the things we are seeing are real

We’ll ride the Zipper and the Tilt-A-Whirl
We’ll watch the cotton candy twist and swirl
We’ll ride the Matterhorn and the double Ferris-Wheel
We love to listen to the screams and the squeals
And it’s hard to believe that the things we are seeing are real

John Grant - Boy from Michigan

John Grant - Boy from Michigan

Tracklist : John Grant - Boy from Michigan
  1. Boy from Michigan
  2. ounty Fair
  3. The Rusty Bull
  4. The Cruise Room
  5. Mike and Julie
  6. Best In Me
  7. Rhetorical Figure
  8. Just So You Know
  9. Dandy Star
  10. Your Portfolio
  11. The Only Baby
  12. Billy

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Cate Le Bon - Remembering Me

Vidéo : Cate Le Bon – Remembering Me

Cate Le Bon au couvent ? Pas sûr. « Pompeii a été écrit et enregistré dans un bourbier de malaise. Solo. Dans un décalage temporel. Dans une maison où j’ai eu une vie il y a 15 ans. J’étais aux prises avec l’existence, la résignation et la foi. Je me sentais coupable du gâchis mais ça […]
John Grant - The Only Baby2

Vidéo : John Grant – The Only Baby

Le général Grant est de retour et il n’est pas content. Hate is magic too. Avec The Only Baby, John Grant nous embarque pour presque 10 minutes d’introspection, du calme vers la tempête.

Bilbao festival 2019 : une année grandiose

Le Bilbao Festival (Espagne) qui se tiendra du 4 au 13 juillet prochain présente cette année dans sa programmation toutes les meilleures têtes d’affiches de la musique Pop Rock électro anglo-saxone actuelle. Un escale indispensable pendant vos vacances (si vous passez par là !) DiscographiesIdles ★ John Grant ★ Laurent Garnier ★ Liam Gallagher ★ […]

Plus dans Son du jour

Kacimi-leballonsonge

Vidéo : Kacimi – Le Ballon Songe

Deuxième extrait de Couronne d’Ephémères, le nouvel album de Kacimi à paraître le 20 janvier 2023 chez Le Pop Club Records, It’s a Gas Records et Echo Orange.
Blacklilys-newera

Vidéo : Black Lilys – New Era

Se relever. Se régénérer. Et finalement renaître. Black Lilys titre son deuxième disque New Era et point d’errance ici, que de bonnes ondes, celles que l’on recueille tels des chamanes dans la forêt matricielle.