C'est certes la rentrée, on s'est gavé de festivals cet été, même si la pluie a perturbé la Route du Rock ou encore hier Arcade Fire à Rock en Seine, mais l'agglomération lyonnaise propose de clore la saison ou de débuter l'année (rayer les mention inutile !) dès le premier week-end de septembre avec un festival de musique et de théâtre de rue, c'est Woodstower.

Woodstower privilégie le développement durable comme beaucoup de festivals dorénavant avec entre autres des toilettes sèches, les traditionnels gobelets recyclables, le tri sélectif, du papier recyclé pour les flyers ou encore accéder au site en vélo avec l’association Pignon sur Rue (départ en journée, samedi et dimanche, à 13h30 des terrasses de la Guillotière en contrebas du 20 quai Augagneur et à 19h00 vendredi et samedi au Pont Morand. Retour à 3h00. Distance du trajet par la piste cyclable depuis le pont Morand : 15 km.)

La programmation se veut éclectique mêlant gros (Ruiz, Doherty, Archive, Arno) et moins gros (Boogers, The Low Anthem, les 18 japonais de Tokyo Ska Paradise Orchestra, les attachants Luke) avec une politique tarifaire volontairement accessible (Pass deux soirs à 40 euros, soirée entre 22 et 31 euros) et des après midis gratuites avec des ateliers d’initiation au graphe, à la danse hip-hop, aux arts du cirque, au théâtre, au mix, des chantiers d’insertion mêlant la jeunesse des quartiers périphériques de Lyon à celle venue du monde entier.

Discographies

Teaser festival Woodstower 2010

Le lieu par ailleurs est très agréable puisque c’est le parc de Miribel Jonage, deuxième parc naturel et péri-urbain d’Europe avec plus de 2200 hectares qui constitue un parfait écrin pour le festival.

Woodstower a donc une fonction éminente de sensibilisation au développement durable mais aussi une fonction sociale en mélangeant les énergies pour mieux vivre ensemble au moment où certains politiques tentent de dresser les gens les uns contre les autres.

Site du festival : woodstower.com

Arno - Quelqu'un a touché ma femme

Date : 3, 4 et 5 septembre 2010

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
2 réponses sur « C’est la rentrée avec Woodstower ! »

Ah oui, je l’avais passé sous silence mardi, mais ce fut pour moi l’une des dernières grosses révélations de 2010, dans cette vidéo : à savoir que Fred Tousch existe donc réellement dans la vraie vie, et pas uniquement dans l’imaginaire Vanderberghien, en tant que mytho du dimanche… Enfin j’imagine que l’un a dû donner naissance à l’autre ;)

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

TV Sundaze

5 questions à … TV Sundaze

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de TV Sundaze que l’on retrouvera en concert au festival Woodstower le samedi 28 août. Ils nous ont concocté une playlist à […]

Plus dans News

Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.
Bertrand Belin - Tambourvision

Tambour-major !

Voir l’envers de l’homme est sans doute plus facile en skate. Bertrand Belin revient avec un disque intemporel et quasi dansant.