Mensch – Dance & Die

Le duo de française Vale Poher et Carine Di vita aka Marilou monte au début de l'année 2010 le projet rock Mensch. Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant qu'elles n'accouchent de leur premier E.P: Dance & Die. Le titre est en forme de promesse. Reste à savoir si elles la tiennent.

L’EP s’ouvre avec Island. Batterie Four on the Floor, martelée, les voix sont claires, relevées d’une guitare cristalline, un brin nostalgique. Les paroles sont répétés, inlassablement, presque psalmodiée. Une tension parcours le morceau. Et puis le tout s’affole, un peu, petit à petit, gentiment. Un dialogue sourd entre la basse et la guitare. On attend une explosion qui n’arrivera jamais. Douce frustration. Après la tension vient l’urgence. La boite à rythme de Mystery Train, un morceau à la répétitivité planante, pousse forcément à la danse. This Charming Man apporte une certaine douceur à l’EP. Quelque chose d’un peu 80’s, aérien, la basse très en avant. This Charming Man… Quoi la même que celle des Smith ? C’est pas flagrant et c’est plutôt un compliment. Quatrième morceau de l’EP, un remix de Mystery Train. Energique, éléctro/électrique dansant à souhait et à l’efficacité pas dégueulasse. Toute la tension des trois premiers morceaux peu librement s’exprimer sur ce remix.

Au jeu des comparaison, on peu citer The Organ. Un autre groupe de filles, aux sonorités teintées d’esprit 80’s. Dance & Die. Mensch tient le pari pour un EP nerveux et racé ET disponible gratuitement sur leur site web. On aurait tord de s’en priver…

Discographie

Et si vous êtes dans le coin, Mensch passe au Pop In le 26 octobre. En seconde partie de soirée, Helluvah passe des disques.

Mensch - Dance & Die

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Les Belles Journées 2016

De biens Belles Journées

L’an denier pour sa première édition, le festival Les Belles Journées à Bourgoin-Jallieu n’avait pas bénéficié de la clémence des cieux avec pourtant une programmation de très grande qualité axée sur la scène française indépendante. Malgré la pluie, Isaac Delusion avait ambiancé le parc des Lilattes dans un final époustouflant.
Mensch - Tarifa

Vidéo : Mensch – Tarifa

Mensch, ‘être humain’ en allemand qui sort son deuxième album, Tarifa avait déjà lu dans le marc de café au début de l’été avec un titre en français, Cosmopolitan qui culbutait l’actualité.
Live at Pampille

Musique et papilles aux Pampilles !

On n’écluse pas que de la bière dans les concerts, la preuve avec le micro-festival Live at Pampilles qui se déroule le 9 mai, GAEC des Pampilles, producteur de rigottes de Condrieu dans le Parc Naturel du Pilat.
Mensch

Mensch et Light Asylum au Point FMR

Le jour où le point FMR a décidé de programmer Mensch et Light Asylum le même soir, il a été touché par la grâce. Mensch sort cette année son premier album, éponyme et unanimement salué, après Dance & Die, son premier et remarqué EP. Le duo ouvre pour Light Asylum, autre duo, électro et new […]

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.