Vidéo : Shamir – The Beginning

Nous avions découvert Shamir au TINALS 2015 avec son premier album, Ratchet. Il sort déjà à 28 ans son neuvième disque, Homo Anxietatem le 18 août chez Kill Rock Stars.

Shamir ne rentre pas dans les cases. Ni Sardou, ni Armanet. Dix ans qu’il fait danser un public de plus en plus large mais pas que. Shamir Bailey est un Rubik’s cube musical aux couleurs changeantes au gré de son humeur et de ses envies. Sa voix est une fenêtre vers un ailleurs sensible et humaniste, il s’en amuse en se qualifiant de « noir de dix-huit ans doté d’une voix de blanche de quatorze ans ». Homo Anxietatem nous plonge dans des affres que l’on connaît bien, Shamir crie en chanson qu’il est un être humain, pas un animal doué de pensée. Sur ce nouveau disque, il se met à nu avec des chansons dans le plus simple appareil. Il nous tend un miroir avec The Beginning mais la machine à remonter le temps est un mythe. You never thought for a second that we’re so caught up on having a happy ending, we forgot the beginning.

Shamir viendra présenter à Grrrnd Zéro à Vaulx-en-Velin le dimanche 1er octobre, première date de sa tournée européenne.

Discographie

Shamir – The Beginning

I wish I could turn back time
Just like Cher
Remember the fun times
We used to share
But you took them away from me
Like cable TV, and now I’m stuck watching what use to be

From the first kiss I was sucked in
But you never thought for a second
That we’re so caught up on having a happy ending… we forgot the beginning

Remember the fun times
Yeah I was there
Mentally emotionally
It’s clear

How dare you do that to me
It wasn’t right
Now I’m stuck with all these sleepless nights

I’m thinking about my life
How I wish I could turn back time
But it’s never that easy

Shamir - Homo Anxietatem

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Rock en Seine 2015

Rock en Seine 2015 : la programmation complète

Comme tous les ans, depuis 2003, Paris et surtout la paisible Saint Cloud deviennent l’épicentre du rock européen le temps du dernier week end de l’été. Une fois passé ce festival, c’est la rentrée des classes. Les vacances sont mortes, tous à Saint Cloud ! Qu’il parait loin le temps de la première édition et […]
Thurston Moore - TINALS 2015

TINALS fait mal Jour#1

Point d’entrée en douceur pour la troisième édition du festival This is NOT a love song.
TINALS 2015

Huge TINALS 2015 !

Troisième édition pour le festival This is not a love song et l’on s’écrie, Cucurrucucu en parcourant la programmation !

Plus dans Son du jour

Louisdurdek-unnamedroad

[EXCLU] Vidéo : Louis Durdek – Unnamed Road

Louis Durdek nous promène sur son chemin de traverse. « On t’accompagnera si tu trouves ta route » écrivait Eugène Guillevic, avec ce titre, on suit Louis Durdek jusqu’au bivouac et davantage.
Ltrangleuse-lespins

[EXCLU] Vidéo : L’Étrangleuse – Les Pins

Ambiance Argile de L’Étrangleuse sera t-il le remède à la morosité ambiante ? Les mantras de leur nouveau disque nous font sortir des ornières en explosant les œillères musicales.
Mimiobonsawin-blossomingliveinconcert

Vidéo : Mimi O’Bonsawin – Blossoming (Live In Concert)

Mimi O’Bonsawin est une autrice-compositrice-interprète métisse originaire du Grand Sudbury en Ontario. Elle est née d’une mère franco-ontarienne et d’un père abénaquis, un des peuples autochtones du Canada. Elle vient de sortir un album live avant quelques dates en France.