Vidéo : EMPRS – Million Miles Away (avec The Pharcyde)

Le surgissement d'EMPRS dans le paysage musical est une bénédiction. Leur double et ample album, Empereurs est peut être le disque à emporter pour oublier les temps immondes. Mais que dire de ce Million Miles Away avec la participation phénoménale de The Pharcyde ?

Vous cherchiez le morceau pour vous redonner le sourire et un peu espoir en l’avenir ? Million Miles Away est de cette trempe, une claque groovy de bonheur simple à danser dans sa cuisine ou sa salle de bain, en croisant des regards pétris d’humanité, des sourires radieux qui éclatent comme des bubbles. Retour au basique avec ces lettres d’hier qui restent et ringardisent les réseaux asociaux d’aujourd’hui. Et au final, qu’est ce qui fait lien ? La musique et son lâcher prise. « Avoir dans une cabane des rêves d’empereur » écrivait Jules Renard dans son Journal. EMPRS réalise le sien et le notre par la même occasion.

EMPRS – Million Miles Away (avec The Pharcyde)

Discographie

EMPRS - Empereurs
EMPRS - Empereurs
  1. Million Miles Away
  2. Tu peux me haïr maintenant
  3. Dark Days
  4. Bobby Frost
  5. The Void
  6. Lâche Prise
  7. Sons of Snake
  8. L'envie et l'ennui
  9. Just a Love Story
  10. Bogota
  11. Lalala
  12. Sioux
  13. Stuck
  14. Chaos of My Life
  15. Margaret (After Crash)
  16. Rock Ur Head
  17. Darlin'
  18. Jamie XX
  19. Loveline 269
  20. E.M.P.R.S.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Emprs-bogota

Vidéo : EMPRS – Bogota

Point de guerre des gangs avec ce fraternel Bogota, nouvel extrait du premier album très attendu d’EMPRS, prévu pour le 6 octobre 2023 chez Vietnam.

Plus dans Son du jour

Louisdurdek-unnamedroad

[EXCLU] Vidéo : Louis Durdek – Unnamed Road

Louis Durdek nous promène sur son chemin de traverse. « On t’accompagnera si tu trouves ta route » écrivait Eugène Guillevic, avec ce titre, on suit Louis Durdek jusqu’au bivouac et davantage.