Maika Makovski – Maika Makovski

chronique : Maika Makovski - Maika Makovski Comme son nom l'indique Maika Makovski boit de la vodka au petit déjeuner et est spécialisée en Polka. Oui bien sur. Maika Makovski est espagnole, et chante un rock en anglais (Au pays de Cervantès, on fait autre chose que de la paella et du flamenco, ne vous en déplaise.)

Maika Makovski

Si avec ses deux premiers opus, Maika Makovski reçoit un succès d’estime et une reconnaissance de la presse espagnole, avec son troisième album éponyme, la chanteuse s’exporte. Le premier single Lava Love met tout le monde d’accord. 100% des oreilles testées (4 en tout et pour tout) son tombées d’accord sur la filiation : Maika Makovski sonne un peu comme une petite PJ Harvey (J’entends d’ici les Oh émerveillés, les Ah sceptiques, on garde l’esprit, mais on fait gaffe aux proportions hein). Qui voit on à la production ? Un certain John Parish. La boucle est donc bouclée.

Maika Makovski -Lava Love

Des folk songs teintées d’Americana (The deadly potion of passion, The Bastard and the Tramp), de petites bizarreries oniriques aux refrains en forme de comptine (Friends), des pop songs légères (City Life)… On trouve tout ça sur l’album de Maika Makovski. Et puis un rock plus abrasif (le très bon Ruled by Mars) un peu bluesy (Oh M Ah), un peu psyché aux entournures, un rien ésotérique (le lascif Devil’s Trick) et c’est là que l’espagnol est la plus forte.

Si Maika ravis les écoutilles, c’est qu’elle regroupe en un album ce qu’on peut aimer chez d’autres. Un soupçon de PJ Harvey donc, un rien de Patti Smith (plus flagrant sur les autres albums ceci dit), une pointe de Alison Mosshart, quelque chose de Juliette Lewis (No Blood)…
Voilà, Maika elle a tout d’une grande.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.

Cela pourrait vous intéresser

Charlotteromer4

De grandes espérances.

Structures prend forme de plus en plus. Leur EP Long Life nous avait emballés et leur concert au printemps de Bourges 2019 avait confirmé que le titre de leur EP disait vrai. Ils reviennent avec un double single, Expectations / Nothing ever lasts, deux ambiances autour d’une seule et même chanson.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.
The Limiñanas & Areski Belkacem – La Musique

Vidéo : The Limiñanas & Areski Belkacem – La Musique

« La musique, c’est une femme, il faut la toucher au coeur, à l’âme. Et là, elle te donnera, si tu es là, si tu es toi ». Avec La Musique et la participation de l’icone Areski Belkacem, The Limiñanas hypnotise et fête en fanfard leur 20 ans.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.