Feu vert pour le festival Echo Orange !

Première soirée réussie pour le tout jeune festival Echo Orange au Clacson avec des lyonnais rebelles et des parisiens rageurs et philosophes.

Pas facile d’attirer le public un jeudi même si Oullins (Ouille pour Olivier des Hushpuppies) n’est pas très loin de la capitale des Gaules. Pourtant la soirée fut de qualité avec tout d’abord The Rebels of Tijuana et leur rock adepte du point limite (on visionne pendant le set le cultissime Vanishing Point de Richard C. Sarafian et ses cavalcades allumées dans le désert de l’Arizona en Dodge Challenger). Ces guérilléros doublent les Clermontois de Mustang sur leur nationale 7 pour des têtes à queues sous le soleil de plomb de la Californie. Entre garage, surf, yéyé, on rencontre sur la route des hippies, des filles d’Angleterre, des flics et des voyous, des Jaguars ou des histoires de gonzo et de gonzesses. L’intonation flirte parfois avec le Dutronc des cactus, peyotl oblige et les soli de guitare de Jimmy Page avec finalement un road trip à fond la caisse sur un macadam à deux voies sentant la sueur et le cuir.

The Rebels of Tijuana - Un foutu hippie

Hushpuppies

Les Hushpuppies viennent ensuite présenter leur nouvel album, The Bipolar Drift qui lorgne du côté de la New Wave, de Kraftwerk ou de New Order avec des sonorités plus électroniques mais toujours très efficaces. Le set commence par l’instrumental Open season qui démontre que le groupe n’a pas saupoudré son rock sixties d’électro pour être dans l’air du temps, ça tabasse dur d’entrée. Ils égrènent alors les nouveaux titres (entre autres, Frozen battle, le single Low compromise democracy ou A dog day) qui sur scène prennent davantage de relief que sur le disque, la fosse s’anime progressivement et se transforme en dancefloor où cela pogote gentiment. Bien sûr on n’oublie pas quelques anciennes pépites comme Bassautobahn ou Bad taste and Gold on the Doors jouée à la lumière des néons de sortie de secours suite un pétage de plombs général mais qui se termine dans une explosion de sauts bondissants sur scène et dans le public une fois la lumière revenue de manière propice sur un I want my Kate Moss fraccassant. Pas de rappel comme d’habitude et au final un concert nerveux, tendu, complice (avec un nouveau bassiste cousin éloigné de Christophe Alévêque) qui a largement séduit le public chauffé à blanc.

Hushpuppies - Frozen Battle

Suite du festival Echo Orange ce Vendredi avec Venustre / Vandaveer / John & Jehn

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Autumngirlcry

De l’art du baiser

I’m just a girl in her room, who’s trying to make music :’). Voilà tout ce que l’on sait de cette jeune belge qui risque de passer l’automne.
Trumpets of Consciousness – Is Everything Past ?

Vidéo : Trumpets of Consciousness – Is Everything Past ?

Trumpets of Consciousness c’est de la pop à pochette, de la pochette à pop. On avait adoré les deux premiers albums alors on est impatient d’être le 18 novembre pour découvrir Failicità chez Le Pop Club Records et Echo Orange.
Echo Orange Festival

Le Clacson passe à l’Orange !

Un festival pour 30 euros avec une programmation pop de qualité et un accueil chaleureux, c’est possible, c’est au Clacson à Oullins du 14 au 16 avril.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.