Catégories
Chroniques d'albums

DJ Sprinkles – Where dancefloors stand still

DJ Sprinkles - Where dancefloors stand still
DJ Sprinkles - Where dancefloors stand still
DJ Sprinkles – Where dancefloors stand still

Terre Thaemlitz aime à raconter qu’une des légendes de la House Nation est que les clubs sont un oasis à la souffrance mais pour lui bien au contraire la souffrance est ici avec nous. Nous avons chacun une perception bien différente de ce à quoi doit ressembler le club idéal. DJ Sprinkles nous en délivre sa vision dans un mix de haute volée sur son label de prédilection Mule Musiq.

L’histoire dit que la genèse de ce mix trouve ses racines suite à une absurde loi japonaise ancestrale, jamais appliquée, et qui vient de l’être. Il est désormais interdit de danser dans les clubs tokyoïtes passé 1 heure du matin. On a souvent vu ces dernières années des lois de ce genre qui désignaient les clubbers comme de potentiels perturbateurs de l’espace public, le Criminal Justice Bill au Royaume-Uni, les décisions de Giuliani à New York cherchant à interdire de danser dans la plupart des bars ou plus récemment à Paris. Que dire de plus sur ces lois qui cherchent à restreindre l’espace acquis de longue lutte par les minorités : les blacks, les femmes, les gays…
En nous baladant entre old school et nouveaux titres deep-house, deep-techno, groovy à mort, DJ Sprinkles a réalisé tout simplement l’un des plus beaux mixes house jamais sortis ces dernières années.

Discographie

https://soundcloud.com/experimedia/dj-sprinkles-where-dancefloors

Tracklisting :

  1. Braxton Holmes: 12 Inches of Pleasure (Ron’s Foreplay)
  2. Alex Danilov: Deep S
  3. Sound Mechanix: I Can’t Forget
  4. The Rhythm Slaves: The Light You Will See (Trentemoller’s Deep Dub Mix)
  5. Lectroluv: If We Try (Ambient Dub)
  6. Manoo & François A: The Deep
  7. Classic Man: Rapid Winds (75 MPH Mix)
  8. Understars: Forestfunk I (No DAMKKB Mix)
  9. Gene Farris: Good Feeling
  10. The Rude Awakening: The Dip (5 AM Dipsco Mix)
  11. MyMy: Everybody’s Talkin’ (Original Mix)
  12. Choo-Ables: Hard To Get (BT’s Massive Groove)
  13. Fingers Inc.: Never No More Lonely
  14. Keys & Tronics Ensemble: Calypso of House (Paradise Version)

Vous avez aimé ? Partagez :

Cela pourrait vous intéresser

DJ Sprinkles - Queerifications & Ruins

DJ Sprinkles – Queerifications & Ruins

DJ Sprinkles – Queerifications & Ruins Il y a des artistes vers lesquels nous nous sentons inexorablement attirés voire liés. Pour moi ils sont une poignée de créateurs dont je pourrai acheter la musique les yeux fermés tant ma confiance en leur musique est inébranlable.

Skylax 117 & 118

En cet hiver glacial en Europe Skylax Records nous gâte une fois encore en sortant deux pépites signées Terre Thaemlitz. DiscographieTerre Thaemlitz
chronique : DJ Sprinkles presents Kami-Sakunobe House Explosion

DJ Sprinkles presents Kami-Sakunobe House Explosion

L’actualité de Terre Thaemlitz est chargée en cet automne qui s’annonce puisque Skylax Records l’excellent label qui s’obstine à dénicher d’obscures pépites ressort l’un de ses projets sorti initialement en 2006 : K-S.H.E (Kami-Sakunobe House Explosion) sur Comatonse Recordings. Le E.P. s’intitule sobrement « House Explosion 1 » et c’est encore une fois une house…

Interview : Terre Thaemlitz

Est-il encore nécessaire de présenter Terre Thaemlitz ? Touche-à-tout de génie, fondateur du label Comatonse, il se définit lui-même ni homme, ni femme ni même homosexuel, son positionnement transgenre ne cesse de nous interroger. Il devait se produire à la Machine du Moulin Rouge en avril dernier, le label le représentant en France nous avait…

Plus dans Chroniques d'albums

Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour…
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.