Alex Beaupain – Après moi le déluge

Alex Beaupain - Après moi le déluge
Alex Beaupain - Après moi le déluge "Tu ne connais pas Alex Beaupain ?" "Euh non." Stupéfaction. Visiblement c'est un crime dans la France du bon goût de 2013 de ne pas connaître Alex Beaupain. On se culpabilise rapidement. Comment ça ? Beaupain vous dîtes ?! Après une lecture rapide du curriculum vitae, les explications quant à une absence de rencontre se font jour. Et nous nous faisons violence : on se décide d'écouter Mister Beaupain.

Alex Beaupain

Les choses commencent mal. Je peux aimer pour deux filerait le bourdon à un régiment de légionnaires. Heureusement que la découverte d’Alex Beaupain ne commence pas lors d’un samedi soir pluvieux de décembre…
Après moi le déluge change de suite la donne. Les notes frivoles de piano et la mélodie subtile donnent une certaine amplitude au prêtre de la rupture et des pleurs.
Efficace dans les mélodies (Pacotille, Profondément superficiel), Alex Beaupain l’est aussi dans les textes. Ça m’amuse plus ne nous amuse pas très longtemps. La sempiternelle répétition de ces quelques mots déclenche une houle mélancolique chez l’auditeur.

Co-réalisé avec Nicolas Fizman et mixé par Erwin Autrique (deux membres de la garde rapprochée du pygmalion Biolay), Après moi le déluge renferme une formidable faille spatio-temporelle (Coule, écrite par Julien Clerc et chantée par un Beaupain sous perfusion Clercienne) et quelques moments de bravoure épique (Grands Soirs, co-écrit avec Nicolas Subréchicot).

Discographie

Alex Beaupain – Après moi le déluge

« Tu ne connais pas Alex Beaupain ? »
« Si si… »

Je pourrais même le détester. Mais c’est tout le contraire.
Beaupain pioche des choses fort peu recommandables dans la discographie de nos parents. Mais le talent aidant, Alex Beaupain rend addictif et tout simplement beau cette singulière mélancolie. Et on oublie les quelques défauts du disque.

Alex Beaupain – Après moi le déluge
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
2 réponses sur « Alex Beaupain – Après moi le déluge »

« Quoi?! Tu ne connais pas Alex Beaupain?? »
Il faut absolument que tu voies Les Chansons d’amour.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Alex Beaupain

Camarade Beaupain

Trois ans après Loin, Alex Beaupain fait son retour dans les bacs et sur scène.
Rover © Fabrice Buffart

Les Nuits Givrées 2017

Quoi de plus normal en plein hiver que de se rendre aux Nuits Givrées les 3 et 4 février 2017 à Dardilly près de Lyon.
Shaka Ponk @ Paléo Festival, Nyon, 25/07/2014

Paléo dévoile sa programmation 2016

L’un des plus grands festivals d’Europe (plus de 230 000 festivaliers attendus sur 6 jours), le Paléo festival reviendra cette année du 19 au 24 juillet pour une « quarante plus unième édition » à la programmation qui, cette année encore, touche à tous les univers musicaux.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.