Vidéo : Dent May – Born Too Late

Dent May - Born Too Late
Alors que Reginald Kenneth Dwight alias Sir Elton John s’apprête a sortir son... trente et unième album studio, The Diving Board, Dent May son sosie non officiel des années 70 propose une pop colorée qui sied admirablement à la fête foraine mise en scène dans le scopitone de Born too late extrait de son dernier album, Warm Blanket.

Dent May – Born Too Late

Dent May – Let Them Talk

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Benjamin Schoos

To Schoos en May

A ma droite Benjamin Schoos, crooner belge pop délicieux. A ma gauche Dent May, crooner américain pop délicieux. Et au centre Rémy Poncet, Chevalrex sur scène et tenancier du label Objet Disque dans le civil qui s’occupe de la pochette.
Dent May & Martin Angor

Dent May & Martin Angor

On suit depuis quelques temps le très allumé Dent May. Ce dernier fera affiche commune à Amiens, et plus si affinités, avec l’excellent et trop rare Martin Angor, dandy froid et courtois.
clip : Dent May - Best Friend

clip : Dent May – Best Friend

En mai fais ce qu’il te plait, et Dent May compte bien suivre le dicton populaire mêlant concours d’art floral aux t-shirt animaliers. C’est frais et printanier comme sa première éruption d’acné, il réussit sans les mains une pop song sucrée décalée, hymne à l’amitié et aux opticiens pysché, pour sûr « you & me is […]

Plus dans Son du jour

Kacimi-leballonsonge

Vidéo : Kacimi – Le Ballon Songe

Deuxième extrait de Couronne d’Ephémères, le nouvel album de Kacimi à paraître le 20 janvier 2023 chez Le Pop Club Records, It’s a Gas Records et Echo Orange.
Blacklilys-newera

Vidéo : Black Lilys – New Era

Se relever. Se régénérer. Et finalement renaître. Black Lilys titre son deuxième disque New Era et point d’errance ici, que de bonnes ondes, celles que l’on recueille tels des chamanes dans la forêt matricielle.