The Drink – Company

The Drink - Company
The Drink ou le traité de l'inutilité de faire des classements de fin d'année au mois de novembre. Il y a quelques semaines le magasin londonien du label Rough Trade a décidé de laisser une place de choix au disque de ce groupe londonien. Jusque là rien d'étonnant. Un groupe, un disque et un disquaire : une possibilité. La particularité de The Drink ? Le groupe a des chansons magnifiques dans son escarcelle mais pas de label soit l'inverse d'une flopée de groupes plus ou moins connus. Rough Trade a donc été séduit par les chansons de ce groupe. Et on comprend rapidement le pourquoi du comment en même pas une écoute de Company.

The Drink

Dearbhla Minogue, Daniel Fordham et David Stewart ont donc réuni leurs trois premiers EPs (produits notamment par Tobias Warwick Jones) datant de 2013 et de 2014 en un superbe premier album nommé Company. Échappée de The Wharves, Dearbhla Minogue fait ici des miracles.
Comme faire aimer The Vampire Weekend à un fan de Metallica par exemple ? Tout simplement en lui faisant écouter Fever. Sans avoir l’air d’y toucher, le groupe déroule des morceaux de première division et ne se retourne même pas sur notre chemin.

A l’écoute de Microsleep, sensationnel morceau d’ouverture, on se retrouve projeté dans un univers « Odd Dark Folk Pop » comme l’indique la page Bandcamp du groupe.
La basse claque parfaitement et porte aux nues les refrains de ce beau disque.

Les pièces de choix de ce disque sont toutes tirées du troisième E.P du groupe. Dead Ringers, Demo Love et Haunted Place sont un bon coup de latte à une scène islandaise qui ne dit pas son nom. Les types de Seabear peuvent aller au vestiaire pour se rhabiller en pleurant.

Avec Company, nous assistons donc en direct à l’éclosion d’un groupe sur lequel il va falloir compter en 2015.

The Drink – Wicklow

Tracklist : The Drink - Company
  1. Microsleep
  2. Bantamweight
  3. Playground
  4. Dead Ringers
  5. Fever
  6. Wicklow
  7. At The Weekend
  8. Beasts Are Sleeping
  9. Demo Love
  10. Desert
  11. Junkyard
  12. Haunted Plac

The Drink – Company
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Station44radiosilence

Silence radio

Bleu le nouvel EP de Station 44 sort demain, en attendant on écoute Radio Silence le premier titre de ce duo charentais.
Nits

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Dummy au sonic

Mercredi c’est Dummy !

Dummy vient de sortir, Dumb une compilation de leurs premiers EP’s après leur réjouissant premier album, Mandatory Enjoyment. Ils seront sur la scène du Sonic ce mercredi 5 octobre pour la modique somme de 10 € en prévente.

Plus dans Chroniques d'albums

Michelcloup-backflipaudessusduchaos

Michel Cloup – Backflip au dessus du Chaos

Encore rien à écouter sur les internets et pourtant on a envie déjà de vous parler de Backflip au dessus du Chaos de Michel Cloup qui ne sort que le 18 novembre chez Ici d’ailleurs et qui est déjà essentiel.
Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]