Temples – Sun Structures

Temples - Sun Structures
En 2013, la frisette en chef James Bagshaw avait suscité quelques émois musicaux. La sortie du single Keep In The Dark avait montré un groupe capable de se faire tordre de plaisir les fans de Psyché et les fous de Brit Pop. On a donc attendu l'album. On a attendu... Sun Structures, premier disque des Temples, sort la semaine prochaine. Après des semaines d'attente. On a attendu... Pour pas grand chose au final.


On se demande bien ce qui est passé par la tête des types du label Heavenly Recordings. Sortir un disque aussi tard…. Des mois que Noel Gallagher et Johnny Marr font la promotion gratuitement, des mois que les Temples tournent au Royaume Uni. Le temps est passé et la poule aux oeufs d’or a perdu quelques plumes. Les Temples semblent plus doués pour le sprint que pour un marathon psychédélique.
L’idée de départ était pourtant futée. Personne ne s’occupe de l’héritage foisonnant de Marc Bolan ? On va gérer l’affaire.
Sun Structures comporte donc les quelques chansons qui ont marqué l’année précédente. Keep In The Dark fait toujours son grand effet, Shelter Song son petit. Et après ? Pas grand chose.
Dépassés sur leur droite par les Coral et sur leur gauche par Jacco Gardner, les Temples ont du mal à tenir la longueur.

Temples – Mesmerise

La première partie de l’album, truffée de singles déjà parus, sauve l’affaire. Pour la suite, c’est plus compliqué.
A Question Isn’t Answered aurait pu faire patienter des fans d’Oasis avant l’entrée en scène des frères Gallagher en 2002. En 2014 ? Non. Evidemment. Quant à Sand Dance ou à The guesser, on a du mal à cacher son ennui.

Discographie

En conclusion : tout ça pour ça.

Temples – Sun Structures
5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
2 réponses sur « Temples – Sun Structures »

Je l’ai écouté encore qu’une fois même si c’est l’album que j’attends le plus depuis un an et j’aurais tendance à partager ton avis. Hormis les singles « Shelter Song », le magnifique « Colours To Life » ou encore « Mesmerize », j’ai trouvé les autres compos un peu plates. Je vais quand même le réécouter plusieurs fois afin de me vraiment forger un avis. Mais si il y a une chose sur laquelle on est d’accord c’est sur la stratégie de promotion et de distri de l’album. Heavenly aurait du le commercialiser beaucoup plus tôt (ils ne pouvaient pas en décembre, car ça aurait fait de l’ombre au nouveau TOY) et avec beaucoup moins de singles de sortis. On connaissait les 1/3 de l’album avant même qu’il sorte.

C’est vraiment dommage mais je reste convaincu que ce groupe a réellement du talent et apporte une certaine nouveauté au rock psychédélique actuel.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Temples

Temples sacrés !

Après un départ tonitruant (Sun Structures), les Temples ont réussi à creuser l’écart avec les autres groupes et le public en 2017 avec le disque Volcano. Et dans le rock, raccrocher les wagons est quasiment impossible. Pas pour les Temples qui reviennent à leurs premiers amours avec Hot Motion.

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.

[MALN 19] Les emotions des Temples

C’est la bonne surprise de cette semaine. On pensait les Temples morts et enterrés. Après le départ de Samuel Toms et un changement de label (bye bye le très chic Heavenly Recordings), on pensait la chose réglée. Et bien non… Le nouveau single de Temples qui annonce un nouvel album est fort bon.
Minuit Avant La Nuit 2019

L’envol de Minuit Avant La Nuit

Le festival Minuit Avant La Nuit, organisé par la Lune des Pirates, prend son envol cette année pour sa deuxième édition. Après avoir enchanté les fans de shoegaze avec Slowdive et les amoureux de Bertrand Belin avec les Limiñanas, le festival amiénois nous promet une nouvelle belle édition avec une affiche qui fait la jonction […]

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn – Optimism

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.