Catégories
Son du jour

Vidéo : Ben Howard – End of the Affair

Ben Howard - End of the Affair

L’amour dure trois ans. Ben Howard revient avec un deuxième album le 20 octobre et sidère avec ce premier extrait, End of the Affair, fleuve intranquille de plus de sept minutes.

Ben Howard - End of the Affair
Ben Howard – End of the Affair

Trois ans après Every Kingdom, End of the Affair commence comme une supplique déchirante à la Keaton Henson puis s’ébouriffe, s’électrise, se soulève dans un règlement de compte musical loin d’être OK, un cri du cœur qui jaillit ad libitum qui met KO, mantra primal autobiographique feulé dans le micro de sa guitare pour se libérer. On est loin du roman de Graham Greene mais les frissons sont garantis.

Ben Howard – End of the Affair

Ben Howard – End of the Affair (Live at Bonnaroo)

The end of the affair
The weight of the world
The kindness gone to bed
The weight of your laughter
Alive in the halls
Did he hear, did he hear
The fumbled words you said

Living without her
Living at all
Seems to slow me down
Living forever
Hell, I don’t know
Do I care, do I care
The thunder’s rumbled sound

Now I watch her
Running ’round in love again
Now I talk about you
When I’m with our mutual friends

The end of the affair
The weight of the world
The kindness gone to bed
It’s free of your laughter
Alive after all
Do I care to hear
The fumbled words he said

Living without her
Living at all
Seems to slow me down
Living forever
Hell, I don’t know
Do I care, do I care
The thunder’s rumbled sound

Now I watch her
Running ’round in love again
Now I talk about you
When I’m with our mutual friends

Now I watch her
Running ’round in love again
Now I talk about you
When I’m with our mutual friends

This is it
This is just it
Go to him
What the hell, love ?
What the hell ?

This is it
This is just it
Go to him
What the hell, love ?
What the hell ?

This is it
This is just it
Go to him
What the hell, love ?
What the hell ?

http://www.youtube.com/watch?v=gFGesAbY3Lo

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Rock en Seine 2015

Rock en Seine 2015 : la programmation complète

Comme tous les ans, depuis 2003, Paris et surtout la paisible Saint Cloud deviennent l’épicentre du rock européen le temps du dernier week end de l’été. Une fois passé ce festival, c’est la rentrée des classes. Les vacances sont mortes, tous à Saint Cloud ! Qu’il parait loin le temps de la première édition et…
Photos concert : Ben Howard @ Soirs d'été, Paris | 9 juillet 2012

photos : Soirs d’été Ouï FM

Ben Howard @ Soirs d’été | 9 juillet 2012 Le Festival Soirs d’été Ouï FM permet aux parisiens de débuter l’été avec des concerts gratuits tout en étant de qualité. En ce qui concerne le fait de « débuter l’été », on reviendra, la météo n’étant guère au rendez-vous ; mais pour la qualité, elle est à…
Daughter - The Wild Youth EP

Daughter – Love

The Wild Youth est le second EP d’une jeune anglaise de 21 ans, Elena Tonra alias Daughter. C’est donc bien une fille qui chante (hante ?) ces quatre chansons électro pop purs et diaphanes.

Plus dans Son du jour

Neptune - Stella

Vidéo : Neptune – Stella

On a tous rencontré une Stella, une pour qui le dernier verre est de trop, celui qui au choix fait perdre un peu de dignité ou gagner un peu d’humanité.
Rosemarie - Nuit d'été

Vidéo : Rosemarie – Nuit d’été

Hier c’était notre dernière Nuit d’été, et c’est un renouveau pour Rosemarie qui a rangé les Paillette et l’anglais pour chanter enfin en français.
Laura Veirs

Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.