Vidéo : Ben Howard – End of the Affair

Ben Howard - End of the Affair

L’amour dure trois ans. Ben Howard revient avec un deuxième album le 20 octobre et sidère avec ce premier extrait, End of the Affair, fleuve intranquille de plus de sept minutes.

Ben Howard - End of the Affair
Ben Howard – End of the Affair

Trois ans après Every Kingdom, End of the Affair commence comme une supplique déchirante à la Keaton Henson puis s’ébouriffe, s’électrise, se soulève dans un règlement de compte musical loin d’être OK, un cri du cœur qui jaillit ad libitum qui met KO, mantra primal autobiographique feulé dans le micro de sa guitare pour se libérer. On est loin du roman de Graham Greene mais les frissons sont garantis.

Discographie

Ben Howard – End of the Affair

Ben Howard – End of the Affair (Live at Bonnaroo)

The end of the affair
The weight of the world
The kindness gone to bed
The weight of your laughter
Alive in the halls
Did he hear, did he hear
The fumbled words you said

Living without her
Living at all
Seems to slow me down
Living forever
Hell, I don’t know
Do I care, do I care
The thunder’s rumbled sound

Now I watch her
Running ’round in love again
Now I talk about you
When I’m with our mutual friends

The end of the affair
The weight of the world
The kindness gone to bed
It’s free of your laughter
Alive after all
Do I care to hear
The fumbled words he said

Living without her
Living at all
Seems to slow me down
Living forever
Hell, I don’t know
Do I care, do I care
The thunder’s rumbled sound

Now I watch her
Running ’round in love again
Now I talk about you
When I’m with our mutual friends

Now I watch her
Running ’round in love again
Now I talk about you
When I’m with our mutual friends

This is it
This is just it
Go to him
What the hell, love ?
What the hell ?

This is it
This is just it
Go to him
What the hell, love ?
What the hell ?

This is it
This is just it
Go to him
What the hell, love ?
What the hell ?

https://www.youtube.com/watch?v=gFGesAbY3Lo

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Rock en Seine 2015

Rock en Seine 2015 : la programmation complète

Comme tous les ans, depuis 2003, Paris et surtout la paisible Saint Cloud deviennent l’épicentre du rock européen le temps du dernier week end de l’été. Une fois passé ce festival, c’est la rentrée des classes. Les vacances sont mortes, tous à Saint Cloud ! Qu’il parait loin le temps de la première édition et […]
Photos concert : Phoenix @ Musilac 2013, Aix-les-Bains | 13 juillet 2013

photos : Musilac 2013, Aix-les-Bains | 13.07.2013

L’amour dure trois ans. Ben Howard revient avec un deuxième album le 20 octobre et sidère avec ce premier extrait, End of the Affair, fleuve intranquille de plus de sept minutes. Ben Howard – End of the Affair Trois ans après Every Kingdom, End of the Affair commence comme une supplique déchirante à la Keaton Henson puis s’ébouriffe, s’électrise, se…

Plus dans Son du jour

Lonny - Comme la fin du monde

Vidéo : Lonny – Comme la fin du monde

« La fin du monde n’est pas encore pour demain. » affirmait Tite-Live il y a un peu plus de deux mille ans et on ne peut lui donner tort malgré tous les efforts de l’humanité pour le foutre en l’air.
turfu-poneyclub

[EXCLU] Vidéo : Turfu – Poney club

Turfu vous invite à leur Astrale Nouba le 19 mars chez Airfono. Mais avant cela, on fait un tour au Poney Club en exclusivité et la bride est lâchée.
La Féline – Tant que tu respires

Vidéo : La Féline – Tant que tu respires

Il y a des âges où le rapport à la mort se fait plus prégnant. La Féline réussit le tour de force d’évoquer un sujet grave qui nous touche tous un jour avec pudeur et sans gravité.
blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.