Ash – Kablammo!

En ce maussade mois d'avril 2015, Ash réussit le difficile exploit de faire pire que Paul Weller et son disque Saturn's Pattern ! Premier "vrai" album depuis Twilight of the Innocents (2007), Kablammo! est un disque résolument électrique mais surtout résolument creux. Cette affaire tourne à vide comme ce n'est pas permis. Et Dieu sait qu'on aime ces petits gars mais là... On préfère encore biberonner un disque des Hard-Fi. Charlotte Hatherley reviens, ils sont devenus mauvais !

Il va falloir trouver une explication à la médiocrité ambiante de Kablammo!.
On arrive pourtant en territoire connu: Ash est toujours aussi mauvais pour les pochettes de disque et passe directement la quatrième vitesse sans débrayer.
Et puis c’est Tim Wheeler… Le type de 1977, l’auteur de Burn Baby Burn, le responsable d’une quantité de perles power pop.
Il y a encore quelques mois, Ash arrivait à publier des singles d’une grande qualité avec ses deux volumes A-Z.

Kablammo! avait donc tout pour être une réussite. Et huit ans d’attente pour entendre un charabia comme Let’s Ride ou de la bouillie comme Moondust
Kablammo! est donc un disque raté. Mais complétement. C’est la seule explication.

Ash – Cocoon

Petit frère de Meltdown (2004), Kablammo! tente donc de faire ressurgir ce coté très adolescent que le groupe a toujours su garder. Et bien nous garderons que quelques chansons avant de retourner danser avec la fille de Mars. Dispatch et Bring Back the Summer seront donc les cache-misères de ce qu’on qualifiera de « pire disque » du groupe.
Anciennement numéro 1 des charts anglo-saxons, aujourd’hui repliés sur du financement participatif (Pledge), Ash devrait demain faire une tournée des salles des fêtes de l’Irlande du Nord si le niveau continue de sombrer.

Ash - Kablammo!

Tracklist : Ash - Kablammo!
  1. Cocoon
  2. Let's Ride
  3. Machinery
  4. Free
  5. Go! Fight! Win!
  6. Moondust
  7. Evel Knievel
  8. Hedonism
  9. Dispatch
  10. Shutdown
  11. For Eternity
  12. Bring Back the Summer

Ash – Kablammo!
2/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « Ash – Kablammo! »

Chronique inutilement méchante, qui pue l’écoute superficielle…
Ce disque (et ce groupe) valent bien mieux que ça.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Lasttrainoriginalmotionpicturesoundtrack

Last Train, the big mandale !

Comment ils en sont arrivés là ? Ils vous l’expliqueront très prochainement. Last train revient en version symphonique et c’est magistral. Ils avaient déjà vu grand avec The Big Picture, mais avec Heroin et ce qui va suivre, on vous promet une grosse mandale musicale.
Astereotypie-9--1024x682

Chanson à caractère informatif !

Bon, d’accord on est de parti pris, on l’avoue, on adore Astéréotypie. Ils nous invitent une fois de plus au lâcher prise avec ce Calme-toi bouge tes genoux.
Sliftpicerie

Gagnez vos places pour Slift à l’Épicerie Moderne

Oubliez le cassoulet toulousain, les trois mousquetaires de Slift vont vous faire maigrir avec leur régime sévère de décibels. Ilion leur nouvel album envoie du bois et risque de vous défoncer les hanches sur la scène de l’Épicerie Moderne de Feyzin le vendredi 5 avril avec pour ouvrir la soirée Karkara et son rock psychédélique.
Melenas-bang

Vidéo : Melenas – Bang

Oubliez l’Antiquité grecque. Les quatre fantastiques de Melenas viennent d’Espagne et font tourner en bourrique les moulins à vent.

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.