Théodore, Paul & Gabriel : la promesse de Shanghai

Théodore, Paul & Gabriel
"Le vrai voyageur ne sait pas où il va." affirme un proverbe chinois. Théodore, Paul & Gabriel découvrent quelques facettes du Céleste empire, Shanghai et son Bund avant de décoller pour l'intérieur et Chongqing.

« Première courte nuit de cinq heures en 48 h et le réveil sonne. Aujourd’hui c’est notre premier concert en Chine, à Shanghai. On est au delà de la fatigue mais surtout surexcités ! On part le matin pour la salle grâce à notre toujours si sympathique chauffeur Monsieur Li. »

Monsieur Li
Monsieur Li

« Très belle salle, ultra moderne, dans les loges, on découvre de la baguette carrefour, du vin rouge et du camembert président, le dépaysement est total. On commence les réglages du son de scène et évidemment c’est tout de suite plus compliqué lorsque l’ingénieur du son ne parle ni français ni anglais et que nous on ne parle pas chinois. Mais on s’en sort au moyen de moultes gestes dans tous les sens et d’un langage des signes improvisé. Une fois les réglages finis, on enchaîne plusieurs interviews avec des télés et des blogs locaux. Les journalistes sont toutes des femmes et ce qui les intrigue le plus chez nous c’est évidemment notre choix de nom de groupe masculin mais nos explications sur le fait qu’on voulait s’amuser du constat de la prédominance masculine dans l’industrie de la musique n’ont pas l’air de les interpeller plus que ça. »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« Le concert arrive, on ne sait pas du tout à quoi s’attendre, il y a environ 1000 personnes dans la salle (chiffre tout à fait honorable à l’échelle de la France mais pour la Chine c’est l’équivalent d’une pendaison de crémaillère un peu ambitieuse). Le public est extrêmement chaleureux et attentif, un public beaucoup plus familial que ce qu’on a l’habitude de voir en France. »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« Le concert se passe très bien, on s’essaye à deux trois mots en chinois qui sont de sombres échecs car manifestement on ne sait pas placer les accents toniques. Le troisième album ne sera donc pas en chinois. On sort de scène éprouvés mais très heureux, on l’a fait, on a joué à Shanghai, première fois de notre vie qu’on a joué si loin de chez nous… »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« Après le concert l’ami expat’ de Clem nous emmène dans un restaurant à Shanghai, l’Unico, au troisième étage d’un immeuble de la ville, impossible à voir de la rue mais à l’intérieur, un énorme restaurant, bar, boîte qui reste ouvert toute la nuit. On se laisse évidemment emporter par la nuit Shanghaïenne ce que nous regrettons un peu (mais pas trop) quelques heures plus tard lorsque le réveil sonne à 5h pour prendre l’avion pour Chongqing. »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

A suivre / To be continued / 要按照 !

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Theodore, Paul & Gabriel © Sarah Valente

Théodore, Paul et Gabriel font la fête !

« C’est un album solaire et plein d’espoir ; on voulait donner envie de se battre, de se serrer les coudes et de partir à l’aventure », affirment Clémence Gabriel et Pauline Thomson, jumelles de musique, guitaristes et fondatrices de Théodore, Paul et Gabriel en évoquant We Won’t Let You Down paru en mars.
Photos concert : Paléo Festival, Nyon | 23-28.07.2013

photos : Paléo Festival, 23-28.07.2013

Retrouvez une très courte sélection de chacun de mes concerts et quelques photos d’ambiances, du Paléo 2013. La totalité de mes photos arriveront dans les jours à venir..!

Plus dans News

Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.
Jeanfelzine-ablanc

Jean foutre ?

Jean Felzine est un immense parolier de son temps que cela soit pour Mustang, pour d’autres ou pour ce futur album prévu pour février 2023 mixé par Adrien Durand (Bon Voyage Organisation) qui risque de faire date.
Tom Bird – Grand-Mère

Tendre Tom Bird

Il y a des coïncidences, d’autres parleront de Mekhtoub. Tomber sur un texte jamais lu de Rimbaud, Un cœur sous une soutane au fin fond de ses Oeuvres complètes quand sort ce nouveau titre de Tom Bird, Grand-Mère.