Première chinoiserie de Théodore, Paul & Gabriel !

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Première carte postale de Théodore, Paul & Gabriel en Chine pour fêter la musique !

« Arrivée à Shanghai à 6h53 après 12 heures de vol, apéro de douze heures consécutives pour certains, et rattrapage de Game of Thrones et/ou trilogie de The Hunger Games pour d’autres. Autant dire que les sept membres de l’équipe ne sont pas frais à l’arrivée. Sept ou plus précisément : une chanteuse/guitariste, Clémence, une guitariste/choriste, Pauline, une bassiste/choriste, Louise, un claviériste / choriste, Pacôme, un batteur tout court, Ben, un régisseur de tournée, Antoine (ou La Franouch), une ingé son: Justine.  »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« On est donc accueilli de très bon matin par Olivia, notre hôte charmante et Monsieur Li notre chauffeur très affairé mais qui semble avoir oublié où est garée sa camionnette ce qui nous vaut une jolie visite des différents parkings de l’aéroport. Mais on s’en fout, on est en Chine, c’est la première fois pour tous les membres du groupe donc tout est TROP BIEN. »

« Aujourd’hui c’est notre seul day-off du voyage, luxe nécessaire puisque si on avait dû jouer aujourd’hui on se serait probablement endormis pendant le concert et ça fait toujours mauvais genre. On en profite donc pour visiter Shanghai au ralenti, sans guide et sans parler un mot de chinois. Notre hôtel est situé dans l’ancienne concession française, très joli quartier de la ville, étrangement calme, où Olivia nous conseille un bon p’tit resto « typique » pour déjeuner. Fatigue et lacune linguistique obligent, on commande tous le seul plat en photo sur le menu, la serveuse nous méprise mais on se régale. Ensuite on décide de partir à la découverte de la ville, le métro le plus proche nous emmène à la Place du Peuple, on se dit qu’avec un nom comme ça, ça doit être plus ou moins près du centre. Rien de très dépaysant dans le métro, des Iphones et des pubs partout et beaucoup trop d’hommes sans déo. »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« On sort du métro et c’est comme entrer dans une gigantesque fourmilière : vélos, solex, scooters, pousse-pousses, voitures et bus, tous préférant le klaxon au frein, cohabitent entre les trottoirs grouillant de piétons. Shanghaï abrite donc bien 23 millions d’habitants. On se balade dans un parc à côté du métro, où tout d’un coup le calme et la sérénité règnent à 50 mètres de la lutte sans merci pour le contrôle de la chaussée. Clem se fait alpaguer par de jeunes chinoises voulant se faire prendre en photo avec elle. On ignore encore pourquoi mais elles étaient très sympathiques donc ok ! »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« Grosse communauté française oblige, Clem doit ensuite aller voir un vieil ami expatrié et amoureux de Shanghaï. Le reste du groupe se dirige à vue de tour en direction du Bund, la berge de Shanghaï où ont été construits les plus grands buildings de la ville. Vue relativement spectaculaire même pour les âmes peu sensibles aux gratte-ciels comme nous. »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« L’errance continue, meilleur moyen de découvrir une ville, et nous tombons sur ce que nous devinons être le « vieux Shanghaï », à l’ombre imposante des buildings se massent de minuscules échoppes, restaurants et habitations dans la joie et la bonne humeur qui débouchent sur une gallerie marchande à l’architecture traditionnelle chinoise et magnifique. Nos pas perdus nous ont donc bien guidés et on termine cette journée en beauté avec une bonne pinte de Tiger. »

Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine
Théodore, Paul et Gabriel en Chine

« Demain c’est notre premier concert en Chine : pression et bonheur inimaginable. »

Théodore, Paul & Gabriel – Another sun

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Théodore, Paul & Gabriel

Théodore, Paul & Gabriel : la promesse de Shanghai

« Le vrai voyageur ne sait pas où il va. » affirme un proverbe chinois. Théodore, Paul & Gabriel découvrent quelques facettes du Céleste empire, Shanghai et son Bund avant de décoller pour l’intérieur et Chongqing.
Theodore, Paul & Gabriel © Sarah Valente

Théodore, Paul et Gabriel font la fête !

« C’est un album solaire et plein d’espoir ; on voulait donner envie de se battre, de se serrer les coudes et de partir à l’aventure », affirment Clémence Gabriel et Pauline Thomson, jumelles de musique, guitaristes et fondatrices de Théodore, Paul et Gabriel en évoquant We Won’t Let You Down paru en mars.
Photos concert : Paléo Festival, Nyon | 23-28.07.2013

photos : Paléo Festival, 23-28.07.2013

Retrouvez une très courte sélection de chacun de mes concerts et quelques photos d’ambiances, du Paléo 2013. La totalité de mes photos arriveront dans les jours à venir..!

Plus dans News

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Elgruporenacimiento-lapolicia

La salsa du démon Eblis Alvarez !

Les Meridian Brothers font renaître El Grupo Renacimiento avec un onzième disque entre hommage et relecture endiablée qui vient de paraître chez Ansonia Records.
Lafurarnalds

Ólafur art thérapie

« Le monde entier est cruel à l’intérieur et cinglé en surface » déclare Lula Fortune dans Wild at Heart. Et il faut un coeur bien accroché pour ne pas sombrer dans le vague à l’âme et basculer par dessus le bastingage de la vie.
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.