The Arcs – Yours, Dreamily

La nouvelle escapade solo de Dan Auerbach est un pur produit américain. En effet, on pourrait résumer l'écoute de son Yours, Dreamily à la dégustation d'un bon hamburger. Les débuts sont difficiles mais sa générosité (14 chansons) et son cœur savoureux auront raison de notre méfiance. Cependant, il ne faut pas s'attendre à de la grande gastronomie. La cuisson l'a rendu un peu sec et les ingrédients ne sont pas de première qualité. Yours, Dreamily est donc un disque qui accompagnera les soirées aux enjeux limités.


Deuxième escapade solo de Dan Auerbach après Keep It Hid, Yours, Dreamily est un disque qui devait se passer en solo et qui finit par se dérouler avec un groupe. Entouré de musiciens de qualité comme Leon Michels, Homer Steinweiss, Kick Movshon et Richard Swift (le bassiste des Black Keys et des Shins), le tôlier des Black Keys n’a pas fait comme certains chefs d’État et a ouvert les frontières.

The Arcs – Outta My Mind

Yours, Dreamily fait donc honnêtement son travail. C’est peut-être là son principal problème. On se retrouve un disque d’ouvriers consciencieux qui travaillent sous le regard de leur patron, ce dernier évitant sagement de prendre le moindre risque dans les affaires.
Auerbach a enclenché le pilotage automatique et avance tranquillement. On est loin de la folie douce du The Southern Harmony and Musical Companion des frères Robinson pour citer un autre produit complétement US.

The Arcs – Live from the Village for KCRW

Évidemment on reconnaitra la patte de la moitié du duo d’Akron L’ultra efficace The Arc va faire rougir de plaisir les fans des Black Keys. Mais ce plaisir se mérite. Pour voir le thermomètre monter, il faut passer les premiers morceaux du disque (le très inefficace Outta My Mind) et attendre Pistol Made of Bones pour voir le mercure s’agiter. A partir de ce morceau, les Arcs sortent de leur fourreau quelques chansons de qualité qui mélangent tous les ingrédients du panthéon du rock US des 70’s. Le tout sans grand génie…
Décochant trop de flèches, les Arcs ne font pas rêver et loupent leur cible une fois sur deux.

Yours, Dreamily est disponible depuis quelques semaines dans toutes les bonnes crémeries.
Les Arcs seront en concert au Trianon (Paris) le 13 novembres 2015.

The Arcs - Yours, Dreamily

Tracklist : The Arcs - Yours, Dreamily.
  1. Once We Begin (Intro)
  2. Outta My Mind
  3. Put a Flower in Your Pocket
  4. Pistol Made of Bones
  5. Everything You Do (You Do For You)
  6. Stay In My Corner
  7. Cold Companion
  8. The Arc
  9. Nature's Child
  10. Velvet Ditch
  11. Chains of Love
  12. Come & Go
  13. Rosie (Ooh La La)
  14. Searching the Blue

The Arcs – Yours, Dreamily
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Thehauntedyouth-intoyou

Roulez jeunesse !

Revoilà The Haunted Youth avec Into you, un titre qui entre bien dans notre tête. Nous non plus, nous ne voulons pas rester seuls.
Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]