The Arcs – Yours, Dreamily

La nouvelle escapade solo de Dan Auerbach est un pur produit américain. En effet, on pourrait résumer l'écoute de son Yours, Dreamily à la dégustation d'un bon hamburger. Les débuts sont difficiles mais sa générosité (14 chansons) et son cœur savoureux auront raison de notre méfiance. Cependant, il ne faut pas s'attendre à de la grande gastronomie. La cuisson l'a rendu un peu sec et les ingrédients ne sont pas de première qualité. Yours, Dreamily est donc un disque qui accompagnera les soirées aux enjeux limités.


Deuxième escapade solo de Dan Auerbach après Keep It Hid, Yours, Dreamily est un disque qui devait se passer en solo et qui finit par se dérouler avec un groupe. Entouré de musiciens de qualité comme Leon Michels, Homer Steinweiss, Kick Movshon et Richard Swift (le bassiste des Black Keys et des Shins), le tôlier des Black Keys n’a pas fait comme certains chefs d’État et a ouvert les frontières.

The Arcs – Outta My Mind

Yours, Dreamily fait donc honnêtement son travail. C’est peut-être là son principal problème. On se retrouve un disque d’ouvriers consciencieux qui travaillent sous le regard de leur patron, ce dernier évitant sagement de prendre le moindre risque dans les affaires.
Auerbach a enclenché le pilotage automatique et avance tranquillement. On est loin de la folie douce du The Southern Harmony and Musical Companion des frères Robinson pour citer un autre produit complétement US.

The Arcs – Live from the Village for KCRW

Évidemment on reconnaitra la patte de la moitié du duo d’Akron L’ultra efficace The Arc va faire rougir de plaisir les fans des Black Keys. Mais ce plaisir se mérite. Pour voir le thermomètre monter, il faut passer les premiers morceaux du disque (le très inefficace Outta My Mind) et attendre Pistol Made of Bones pour voir le mercure s’agiter. A partir de ce morceau, les Arcs sortent de leur fourreau quelques chansons de qualité qui mélangent tous les ingrédients du panthéon du rock US des 70’s. Le tout sans grand génie…
Décochant trop de flèches, les Arcs ne font pas rêver et loupent leur cible une fois sur deux.

Yours, Dreamily est disponible depuis quelques semaines dans toutes les bonnes crémeries.
Les Arcs seront en concert au Trianon (Paris) le 13 novembres 2015.

The Arcs - Yours, Dreamily

Tracklist : The Arcs - Yours, Dreamily.
  1. Once We Begin (Intro)
  2. Outta My Mind
  3. Put a Flower in Your Pocket
  4. Pistol Made of Bones
  5. Everything You Do (You Do For You)
  6. Stay In My Corner
  7. Cold Companion
  8. The Arc
  9. Nature's Child
  10. Velvet Ditch
  11. Chains of Love
  12. Come & Go
  13. Rosie (Ooh La La)
  14. Searching the Blue

The Arcs – Yours, Dreamily
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

The Smile – Thin Thing

Vidéo : The Smile – Thin Thing

The Smile possèderait il la recette du bonheur ? Making mushrooms out of men chante Tom Yorke sur le riff ravageur et ensorcelant de Here comes Johnny.
Diiv

Addict’DIIV

Ne ratez pas DIIV en concert en France (en autre Lyon ce vendredi, Montpellier le 28 mai où l’on vous fait gagner vos places) qui réédite ses premiers disques le 24 juin.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn – Optimism

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.