Mercury Rev – The Light In You

Eux, ils nous auront tout fait. Mais quand on dit tout, c’est vraiment tout.
Après des débuts de très bonne facture, Jonathan Donahue et Sean « Grasshopper » décrochèrent l’enfer (et la timbale commerciale en lot de consolation) avec le très noir Deserter’s Songs.

Et après ? Une chute inexorable dans les abysses du mauvais goût et de l’inspiration hasardeuse. En 2005, la parution de The Secret Migration déclencha des vagues de dépression chez les fans les plus fidèles.
On en espérait plus grand chose à vrai dire. Mais le label Bella Union, qui possède en son sein des gens charmants comme les My Sad Captains et BC Camplight, décida de signer ces deux âmes en peine. Alors on s’est dit que tout n’était peut-être pas perdu. Si le directeur artistique de chez Bella signe…
A l’écoute de The Light In You, tout n’est pas perdu, même si tout n’est pas gagné. Voici donc un album conçu pour les vrais normands.
Les amateurs de choucroute, de forêt-noire au Grand-Marnier et de cassoulet périmé seront encore ravis par Mercury Rev. Donahue, qui n’est plus à une hérésie près, fait encore dans le vicieux et le lourd. La preuve avec Are You Ready?… Comment peut-on avoir écrit Holes et chanter un machin pareil ?

Mercury Rev – Are You Ready?

Mais ces quelques accidents de parcours sont les faux amis des détracteurs de ces natifs de Buffalo. En effet, The Light In You contient de très belles choses. Donahue a enfin arrêté son chant de gagnant de télé-crochet du Tarn-et-Garonne et nous fait décoller de mille manières. Central Park East et ses circonvolutions mélodiques nous rappellent les heures gâchées de All Is Dream. Emotional Free Fall et Moth Light permettent de retrouver des sensations oubliées. Grâce à Amelie, on a cette impression de retrouver deux amis perdus de vue depuis trop longtemps.

Discographie

Il aura donc fallu plus de sept ans à ces deux maudits pour donner une suite à leur (vraie) aventure. Ce disque n’est pas la suite de l’inutile Snowflake Midnight mais des beaux disques des 90’s. Donahue chante des textes soignés sur des mélodies enfin correctes.
Mercury Rev a donc subi une cure d’amaigrissement et pourrait voir grossir d’un seul coup d’un seul le nombre de ses fidèles.

Mercury Rev – The Queen of Swans

The Light In You de Mercury Rev sera publié le 02 octobre 2015 via Bella Union/PIAS.
Les Mercury Rev seront en concert à l’Alhambra (Paris) le lundi 16 octobre 2015.

Tracklist : Mercury Rev - The Light In You
  1. The Queen Of Swans
  2. Amelie
  3. You're Gone With So Little For So Long
  4. Central Park East
  5. Emotional Free Fall
  6. Coming Up For Air
  7. Autumn's In The Air
  8. Are You Ready?
  9. Sunflower
  10. Moth Light
  11. Rainy Day Record

Mercury Rev – The Light In You
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

A Singer Must Die au grand théatre d'Angers © Jérôme Sevrette

ASMD parade d’amour

Je raccroche. Il vient de se passer presque une heure que je n’ai pas vue passer.
Mercury Rev

La Belle Union sacrée autour de Mercury Rev ?

Responsables du diamant noir des années 90 avec la publication de l’insurpassable Deserter’s Songs en 1998, les Mercury Rev sont comme pour ainsi dire partis complétement en cacahuète. Après All Is Dream en 2001, Jonathan Donahue et son collègue Grasshopper ont publié le très catastrophique The Secret Migration.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.