Oui, c'est redondant et quasi unanime, mais bon sang ce que Pain-Noir rassasie en beauté apaisante !


Pas assez de français sur les ondes ? Pas assez de français de qualité ? Tiens donc… Arlt, Bastien Lallemant, Arman Méliès, Bertrand Belin, Alma Forrer, et bien sûr Pain-Noir pour ne citer que ceux qui viennent de sortir de formidables disques récemment sont là pour renvoyer dans les cordes les radios hypocrites et avides de succès jetables.

On a déjà écrit depuis longtemps tout notre amour pour ce bon pain (noir). Ce mélange de gravité, de simplicité, d’humilité pour un artiste artisan (les deux mots ayant la même origine, l’italien artigiano) qui éblouit tout en retenue. Et cette Retenue sied parfaitement au dessin sensible de Thomas Baas qui fait renaître ce village disparu d’un trait fin pour mieux le faire disparaître dans les eaux noires d’où émerge seul le clocher, phare d’une faune poétique, illustration de cette splendide métaphore finale, « cette retenue, encore une fois nous tue. »

Achetez ce premier album de Pain-Noir, du pain béni pour les oreilles et l’âme et courrez l’écouter en concert le 11/11 à Cébazat (Le Sémaphore), le 9/12 à Bordeaux (Le Krakatoa) et le 11/12 à Paris (La Gaîté Lyrique), ces deux dates dans le cadre du Winter Camp Festival avec Giant Sand et Junius Meyvant.

Pain Noir – La retenue

Pain Noir - Pain Noir

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
bbfline

Des fauves à l’Opéra !

Quand un grand carnivore rencontre une féline, cela donne une carte blanche en or. Bertrand Belin et Agnès Gayraud ont concocté une programmation unique pour l’Opéra Underground à Lyon du 13 au 21 novembre où vous pourrez picorez à la carte ou choisir l’intégralité de ce menu 5 étoiles.
H-Burns

Thanks for the show

Merci Arte pour ce concert capté le 7 juillet 2021 au festival Days Off. L’art de la reprise est difficile, celui de l’hommage encore plus. Renaud Brustlein bien entouré revisite Léonard Cohen avec amour et déférence en chantant les « Master Songs » du maître canadien.

Plus dans Son du jour

cabadzi-sixpointneuf

Vidéo : Cabadzi – Six point neuf

Back to BÜRRHUS avec Cabadzi et sa la version en réalité augmentée de leur dernier album avec sept titres supplémentaires pour une saison 2 mise en images par Marian Landriève.
Cyril Mokaiesh - La fin du bal avec Élodie Frégé

Vidéo : Cyril Mokaiesh – La fin du bal avec Élodie Frégé

Que du beau monde sur le cinquième album de Cyril Mokaiesh. Dyade est un ensemble de deux éléments qui se complètent. On croise alors Alma Forrer, Calogero, Laura Mokaiesh, Keren Ann, Dominique A, Clara Ysé, Mélanie Doutey, Pierre Guénard (Radio Elvis), Florent Marchet, Raphaële Lannadère et sur La fin du bal, Élodie Frégé.