Vidéo : Rhum For Pauline – Florida

Toujours pas de gueule de bois avec Rhum For Pauline qui poursuit sa cure de cocktail pop, bain de jouvence pour les oreilles.

« Coeur insouciant vit longtemps » prétendait Shakespeare. Rhum For Pauline largue une autre bombinette pop extraite de son impeccable premier album, Leaving Florida. Florida est une montée de sève adolescente, un sabbat d’éphèbes qui aurait plu à Pier Paolo, une varappe pop avec des chœurs qui ensoleillent ce mois de novembre aux taxes diverses, propice à la déprime pré orgie consommatrice.

Rhum For Pauline – Florida

Discographie

Rhum For Pauline - Leaving Florida

Rhum For Pauline sera en concert :

  • le 4 novembre à Paris (Badaboum) avec Paon, Nat Jenkins and the HeartCaves
  • le 10 novembre à Saint Nazaire (Le Vip) avec Fred Wesley, Salut c’est Cool, Hyphen Hyphen, Thylacine
  • le 18 décembre à Reims (La Cartonnerie) avec Kidsaredead
  • Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

    Cela pourrait vous intéresser

    Concerts à Paris du 13 au 19 décembre 2010

    Toujours pas de gueule de bois avec Rhum For Pauline qui poursuit sa cure de cocktail pop, bain de jouvence pour les oreilles. « Coeur insouciant vit longtemps » prétendait Shakespeare. Rhum For Pauline largue une autre bombinette pop extraite de son impeccable premier album, Leaving Florida. Florida est une montée de sève adolescente, un sabbat d’éphèbes qui aurait plu à Pier…

    Plus dans Son du jour

    Belvoir2

    Vidéo : Belvoir – La rue des vaincu.e.s

    Belvoir formé par Romain Vasset (Frànçois & The Atlas Mountains) et François Le Roux (Selen Peacock, programmateur avec le Collectif Pieg) sort un diamant noir et brut avec un premier album, Nouvel Anormal le 21 octobre.
    Martin Luminet – Revenir

    Vidéo : Martin Luminet – Revenir

    Martin Luminet n’est pas un saint, il refuse de donner son manteau ou peut être sa camisole. Car on est tous un peu prisonnier des souvenirs et l’on voudrait Y revenir comme l’écrivait Dominique Ané, souvent.