Les Dandy Warhols, tueurs nés

Les Dandy Warhols sont donc de retour. Les fans des Dandy Warhols qui espèrent encore un bon album de leur groupe fétiche doivent se compter sur les doigts d’une main. Car depuis Thirteen Tales from Urban Bohemian (2000), c’est tout de même la soupe à la grimace à la sortie de chaque disque. Le dernier en date (The Machine – 2012) possédait un seul titre correct.

Désormais hébergés chez Dine Alone Records, les The Dandy Warhols donnent des signes de vie. Après avoir réédité Thirteen Tales from Urban Bohemian, le groupe de Portland a décidé de se remettre au travail et s’apprête donc à publier un nouvel album. Le premier extrait, You Are Killing Me, est assez quelconque, sachant que ce groupe peut faire soit dans l’exceptionnel soit dans l’horreur absolue, on attend la suite avec une certaine impatience.

Discographie

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !
6 réponses sur « Les Dandy Warhols, tueurs nés »

Définition d’un bon titre – ou d’un bon album – selon les critères de M. Louis ?

Encore un petit gars imbu de sa supériorité musicalistique qui nous assène ses vues étriquées, définitives, et finalement sans aucun intérêt !

Triste époque…

Sinon le seul titre correct sur le dernier disque en date est « The Autumn Carnival ».

Et j’ai une très grosse vue !

Avec Thirteen Tales, les Dandy Warhols avaient transcendé les bases de leur pop psychédélique pour emmener leur musique vers son sommet. Mais personne ne reste longtemps au sommet. C’est déjà exceptionnel d’avoir réussi à l’atteindre. Merci aux 4 de Portland d’avoir su nous donner un « Godless », un « Get Off » ou encore ce « Bohemian Like You » d’anthologie. Peu importe qu’ils se contentent depuis de caricaturer l’effort initial. Quelques uns de leurs morceaux resteront, et c’est bien plus que les 3/4 des groupes peuvent espérer de leur passage dans notre histoire musicale.

Je n’ai jamais été déçue avec les Dandy Warhols.Faut être dans leurs « esprit » pour écouter ou même les voir en show!!….j’adooooore! !!

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

The Dandy Warhols

[1997 – 2017] Cool as The Dandy Warhols !

Trois avant de publier leur chef-d’œuvre Thirteen Tales from Urban Bohemia, les Dandy Warhols sortent …The Dandy Warhols Come Down et montrent qu’il va falloir compter avec eux. Alors que le Royaume-Uni est placé sous neuroleptiques avec OK Computer, les États-Unis découvrent ces beatniks de Portland.
Photos : The Dandy Warhols @ le Trianon, Paris | 10.05.2016

Photos : The Dandy Warhols @ le Trianon, Paris | 10.05.2016

Les Dandy Warhols sont donc de retour. Les fans des Dandy Warhols qui espèrent encore un bon album de leur groupe fétiche doivent se compter sur les doigts d’une main. Car depuis Thirteen Tales from Urban Bohemian (2000), c’est tout de même la soupe à la grimace à la sortie de chaque disque. Le dernier en date (The Machine –…
The Dandy Warhols - Thirteen Tales From Urban Bohemia [Deluxe Edition]

The Dandy Warhols – Thirteen Tales From Urban Bohemia [Deluxe Edition]

Le 1er aout 2000, les faux ploucs de l’Oregon que sont les Dandy Warhols sont les gens les plus cools du monde. Et ils forment le groupe le plus cool du monde. Et cela pour quelques mois. Ils viennent de sortir leur troisième disque et ont pour ainsi dire décrocher le jackpot. Après cet été […]
Skip The Use @ Stereolux, Nantes | 29.11.2012

Top photos 2012 par les photographes de Soul Kitchen

Une année de plus pour Soul Kitchen, une année riche en photos, découvertes musicales, chroniques et vidéos. Cet article est le premier de nos trois « Top 2012 » et cette année nos photographes ne sont pas restés dans les salles de concert, ils sont également allés à la rencontre des artistes pour leur tirer le portrait.

Plus dans News

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
kramies-ohioillbefine2

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.