Hammock – Everything and Nothing

A en croire le classement de Spotify, les titres les plus écoutés d'Hammock sont Losing You to You et Then the Quiet Explosion. Ce duo donne un peu l'idée de l'univers de Marc Byrd et d'Andrew Thompson, guitaristes originaires de Nashville qui ont assez sous le pied pour faire passer les Mogwai pour Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Avec des disques intitulés Chasing After Shadows... Living with the Ghosts (2010) ou Oblivion Hymns ces deux-là font vibrer les chroniqueurs américains et chavirer les cœurs de tous les nostalgiques de ce monde.


Première consigne de sécurité quant à l’écoute de la musique d’Hammock : on n’écoute pas des morceaux du calibre de Turn Away and return et de We were So Young un samedi soir pluvieux après s’être fait plaqué comme une vieille chaussette. Ces deux-là ont la capacité de vous faire sombrer dans un océan de nostalgie touché par une tempête de larsens. Le propos pourrait être lassant voire gonflant. C’est tout le contraire.

Septième disque d’Hammock, Everything And Nothing a été mixé par Peter Katis (The National, Interpol) et masterisé par Greg Calbi (Noel Gallagher, The Posies et on en oublie plus de 7000). Everything And Nothing apparaît comme un tournant dans la discographie du groupe. Les chansons sont des clairs-obscurs d’une beauté complètement hallucinante.
Pour l’expliquer, les gens d’Hammock se plaisent à citer Marcel Proust : « Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est ; et cela, nous le pouvons avec un Elstir, avec un Vinteuil ; avec leurs pareils, nous volons vraiment d’étoiles en étoiles. »

Retirés dans les montagnes de Caroline du Nord où rode sûrement le fantôme de Mark Linkous, Marc Byrd et Andrew Thompson ont été inspirés par les paysages et les belvédères offerts par les Blue Ridge Moutains et sont totalement réinventés.

Impressionnant.

Everything And Nothing d’Hammock a été publié le 8 avril 2016 via Hammock Music/Modulor.

Hammock - Everything And Nothing

Tracklist : Hammock - Everything And Nothing
  1. Turn Away and return
  2. Clarity
  3. Glassy Blue
  4. Dissonance
  5. Marathon Boy
  6. We Could Have Benne Beautiful Again
  7. Everything and Nothing
  8. She Was in the Field Counting
  9. Burning Down the Fascination
  10. Wasted We Stared at the Ceiling
  11. Reverence
  12. I Will Become the Ground You Walk On
  13. We were So Young
  14. You Walk Around Shining Like the Sun
  15. Unspoken
  16. Before You Float Away Into Nothing

Hammock – Everything and Nothing
8.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

The Haunted Youth © Jessica Calvo

Vidéo : The Haunted Youth – Teen Rebel

Cela fait un moment que l’on vous parle de The Haunted Youth. Le premier album des messies belges sort le 4 novembre 2022 et l’on réécoute avec bonheur Teen Rebel enfin mis en images !
Deafheaven2

2X2 places pour Deafheaven à l’Épicerie Moderne

Deafheaven selon Arte veut remettre la mélodie au premier plan dans le black metal. Quoiqu’il en soit les californiens envoient du lourd et risquent de renverser l’Épicerie Moderne le vendredi 7 octobre.
Michelcloup-backflipaudessusduchaos

Michel Cloup – Backflip au dessus du Chaos

Encore rien à écouter sur les internets et pourtant on a envie déjà de vous parler de Backflip au dessus du Chaos de Michel Cloup qui ne sort que le 18 novembre chez Ici d’ailleurs et qui est déjà essentiel.

Plus dans Chroniques d'albums

Michelcloup-backflipaudessusduchaos

Michel Cloup – Backflip au dessus du Chaos

Encore rien à écouter sur les internets et pourtant on a envie déjà de vous parler de Backflip au dessus du Chaos de Michel Cloup qui ne sort que le 18 novembre chez Ici d’ailleurs et qui est déjà essentiel.
Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]