Hammock – Everything and Nothing

A en croire le classement de Spotify, les titres les plus écoutés d'Hammock sont Losing You to You et Then the Quiet Explosion. Ce duo donne un peu l'idée de l'univers de Marc Byrd et d'Andrew Thompson, guitaristes originaires de Nashville qui ont assez sous le pied pour faire passer les Mogwai pour Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Avec des disques intitulés Chasing After Shadows... Living with the Ghosts (2010) ou Oblivion Hymns ces deux-là font vibrer les chroniqueurs américains et chavirer les cœurs de tous les nostalgiques de ce monde.


Première consigne de sécurité quant à l’écoute de la musique d’Hammock : on n’écoute pas des morceaux du calibre de Turn Away and return et de We were So Young un samedi soir pluvieux après s’être fait plaqué comme une vieille chaussette. Ces deux-là ont la capacité de vous faire sombrer dans un océan de nostalgie touché par une tempête de larsens. Le propos pourrait être lassant voire gonflant. C’est tout le contraire.

Septième disque d’Hammock, Everything And Nothing a été mixé par Peter Katis (The National, Interpol) et masterisé par Greg Calbi (Noel Gallagher, The Posies et on en oublie plus de 7000). Everything And Nothing apparaît comme un tournant dans la discographie du groupe. Les chansons sont des clairs-obscurs d’une beauté complètement hallucinante.
Pour l’expliquer, les gens d’Hammock se plaisent à citer Marcel Proust : « Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est ; et cela, nous le pouvons avec un Elstir, avec un Vinteuil ; avec leurs pareils, nous volons vraiment d’étoiles en étoiles. »

Retirés dans les montagnes de Caroline du Nord où rode sûrement le fantôme de Mark Linkous, Marc Byrd et Andrew Thompson ont été inspirés par les paysages et les belvédères offerts par les Blue Ridge Moutains et sont totalement réinventés.

Impressionnant.

Everything And Nothing d’Hammock a été publié le 8 avril 2016 via Hammock Music/Modulor.

Hammock - Everything And Nothing

Tracklist : Hammock - Everything And Nothing
  1. Turn Away and return
  2. Clarity
  3. Glassy Blue
  4. Dissonance
  5. Marathon Boy
  6. We Could Have Benne Beautiful Again
  7. Everything and Nothing
  8. She Was in the Field Counting
  9. Burning Down the Fascination
  10. Wasted We Stared at the Ceiling
  11. Reverence
  12. I Will Become the Ground You Walk On
  13. We were So Young
  14. You Walk Around Shining Like the Sun
  15. Unspoken
  16. Before You Float Away Into Nothing

Hammock – Everything and Nothing
8.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Thehauntedyouth-intoyou

Roulez jeunesse !

Revoilà The Haunted Youth avec Into you, un titre qui entre bien dans notre tête. Nous non plus, nous ne voulons pas rester seuls.
Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]