Le nouveau disque des Teleman contient dix fois plus de bonnes chansons que le premier ! Et comme cet album possède onze chansons, cela vous donne rapidement une idée de la qualité de la chose.
Après le démantèlement de la maison Pete & The Pirates, les frères Sanders étaient réapparus sous le nom de Teleman et surtout avec un single sensationnel sous le bras du nom de Cristina. Le problème avec ce genre d’arrivée c’est que l’album est attendu au tournant.


Et ce fut une sortie de route ! Breakfast fut une belle déception.
Thomas Sanders, Hiro Amamiya, Johnny Sanders et Pete Cattermoul ont failli nous refaire le coup du premier album.
Il y a quelques semaines est arrivé sans prévenir Düsseldorf, le premier single de Brilliant Sanity.

Teleman – Düsseldorf

Véritable confiserie pop à rendre diabétique plus d’un popeux Düsseldorf est fait du même bois que Cristina. Sauf que derrière Cristina, en 2014, il n’y avait personne. Produit par Bernard Butler (Suede), ce disque avait été rapidement envoyé sur le buffet de Grand-Maman prendre la poussière.
En 2016, c’est tout le contraire. Derrière ce premier single, il y a du linge. Et du beau linge !
Pour cela, les Teleman ont viré Bernard Butler (une habitude chez lui) et ont recruté le très efficace Dan Carey (Eugene McGuinness, Franz Ferdinand). Et surtout Thomas Sanders s’est remis à écrire des vraies chansons. Comme au bon vieux temps de Pete & The Pirates, Sanders fait mouche quasiment à chaque chanson. Sur Brilliant Sanity, il commence par un brelan pop incroyable (Glory Hallelujah), fait une pause le temps du titre éponyme et repart de plus belle. A la recherche de la pop song parfaite, les Teleman braconne sur toutes les terres émergées et arrive à tenir la longueur. Un exploit !

Brilliant Sanity des Teleman a été publié le 8 avril 2016 via Moshi Moshi/PIAS.
Les Teleman seront en concert les :

  • 18 avril 2016 au Point Éphémère (Paris)
  • 19 avril 2106 à La Péniche (Lille)
  • Teleman - Brilliant Sanity

    Teleman - Brilliant Sanity

    Tracklist : Teleman - Titre album
    1. Dusseldorf
    2. Fall In Time
    3. Glory Hallelujah
    4. Brilliant Sanity
    5. Superglue
    6. Canvas Shoe
    7. Tangerine
    8. English Architecture
    9. Melrose
    10. Drop Out
    11. Devil In My Shoe

    Teleman – Brilliant Sanity4.0
    8/10
    Pouet? Tsoin. Évidemment.
    Partager cet article
    1 réponse sur « Teleman – Brilliant Sanity »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Cela pourrait vous intéresser

    Bilbao festival 2019 : une année grandiose

    Le Bilbao Festival (Espagne) qui se tiendra du 4 au 13 juillet prochain présente cette année dans sa programmation toutes les meilleures têtes d’affiches de la musique Pop Rock électro anglo-saxone actuelle. Un escale indispensable pendant vos vacances (si vous passez par là !)
    Suede - The Blue Hour

    Suede – The Blue Hour

    Revenus de nulle part en 2013 avec le très bon Bloodsports, Suede n’en finit plus de surprendre. Après un double album en 2016 (Night Thoughts), Brett Anderson et son groupe publient un nouveau disque qui nous rappelle Dog Man Star et la gloire d’antan.
    Suede - Dog Man Star

    Suede, la vie, la pop… s’il faut qu’on s’adopte.

    Il existe différentes façons d’entrer. Certains frappent, et attendent. Plus impatients, plus pressés, d’autres contournent, et enjambent. Une fenêtre ouverte, la première, les voilà dans la maison. Et puis il y a Suede. Apparu directement dans le salon, sans même être passé par la cheminée. Comme ça. Sans nuage de fumée. Sans rien. D’un coup.…
    Teleman

    Teleman on the moon

    Les Londoniens de Teleman seront de retour le 7 septembre 2018 avec un nouvel album et seront en concert en France fin octobre. Que demander de plus ? Un peu plus de succès pour ces fanatiques de pop.
    Suede

    Suede se met au bleu

    Suede sera de retour à la rentrée avec The Blue Hour son huitième album et une tournée européenne.

    Plus dans Chroniques d'albums

    Ian Skelly – Drifters Skyline

    Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
    Alain Johannes - Hum

    Alain Johannes – Hum

    Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
    The Jayhawks -XOXO

    The Jayhawks – XOXO

    Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

    Protomartyr – Ultimate Success Today

    Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
    DMA'S - The Glow

    DMA’S – The Glow

    En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
    The Mariners - The Tides of Time

    The Mariners – The Tides Of Time

    Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
    Giant Sand - Ramp

    Giant Sand – Ramp

    Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…