On ne va pas y aller par quatre chemins : les douze titres du quatrième album des The Limiñanas sont douze bonnes baffes dans la gueule. Récemment signés chez Because Music et après avoir dit la messe avec Pascal Comelade (Traité de Guitarres Triolectiques (À L’usage Des Portugaises Ensablées)), les Sudistes reviennent prêcher la bonne parole. Foutre Dieu, que c’est bon !!!

Ce disque devrait rendre priapique tous les eunuques de ce bas monde !
Hébergés jusque-là par des labels plus ou moins confidentiels, les The Limiñanas ont signé en 2015 un deal avec Because Music. On pouvait craindre les conséquences du changement d’adresse de ce duo (!). L’argent va t-il tuer la poule aux yéyés d’or de Perpignan ? Que nenni. Malamore fait au contraire encore grimper les enchères d’un cran et fout le feu avec un Zippo sexy en diable.

The Liminanas – Zippo (Live @ l’Ubu)

Jusque-là, Malamore était le titre d’une chanson d’Enzo Carella et le nom d’un film érotique et dramatique d’Eriprando Visconti. Rien de bien glorieux. Le problème est désormais résolu avec ce disque. Malamore dont le thème est le drame de l’amour contrarié a des effets euphorisants et surtout très excitants.

MalamoreThe Brian Jonestown Massacre et qui fait la morale à Bobby Hecksher (The Warlocks). Sans aucune morale, John Barry danse ici Melody Nelson sous le regard éberlué d’Anton Newcombe perclu de Cramps. Comment ce petit miracle est-il possible ? Le travail.
Lionel (guitare, chant) et Marie (chant, batterie) Liminana n’ont sûrement pas changé leur méthode de travail. Lionel Liminana doit toujours se promener avec ses petits carnets et griffonner des instants de vie. La fille du Prisunic prend logiquement la place de La fille de la Ligne 15.

The Limiñanas – Prisunic

Les douze histoires d’amour contrariées de ce disque sont donc un véritable plaisir. Dans cette orgie de fuzz où tout fuse plus vite que son ombre, l’apparition de Pascal Comelade sur The Train Creep A – Loopin avant le baissé du rideau est totalement orgasmique, la petite mort de ce MalamoreMalamoreThe Limiñanas sera publié le 15 avril 2016 via Because Music.
Les The Limiñanas sont en tournée dans toute la France en ce moment et passeront au Printemps de Bourges le 15 avril, à Nantes le 26 mai, Brest le 27 mai, Rouen le 28 mai et le 5 juin au festival We Love Green.

The Liminanas - Malamore

Tracklist : The Limiñanas - Malamore
  1. Athen I.A
  2. El Beach
  3. Prisunic
  4. Garden of Love (Feat. Peter Hook)
  5. Malamore
  6. El Sordo
  7. Dahlia Rouge
  8. The Dead are walking
  9. Kostas
  10. Zippo
  11. Paradise Now
  12. The train creep a-loopin (Feat. Pascal Comelade)

The Limiñanas – Malamore5.0
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Limiñanas - Calentita (feat. Nuria)

Vidéo : The Limiñanas – Calentita (feat. Nuria)

Vous reprendrez bien une tranche de Calentica ? Pas bon pour votre ligne ? Pourtant ce titre ce dansant des Limiñanas vous fera conserver votre musculature moyenne pour frimer sur la plage et draguer l’âme sœur, chaud comme après une orgie de Pimientos de Padrón.
The Liminañas - 22-06-2018 @ Amiens

[Minuit Avant La Nuit 2018] Ultimes Limiñanas

Pour mettre tout le monde d’accord lors de la première édition de Minuit Avant La Nuit, les Limiñanas étaient programmés le vendredi soir. Et tout le monde fut d’accord le vendredi soir.
Minuit Avant La Nuit 2018

C’est l’heure de Minuit Avant La Nuit !

Le 20 mai 2017, l’équipe de la Lune des Pirates a réussi un superbe exploit : faire danser des milliers d’amiénois grâce à un concert de Peter Hook. L’ex-bassiste de Joy Division et de New Order avait bien préparé son coup avec une set list plus qu’efficace.
Chants de Mars 2018

Les Chants de Mars 2018 !

Alors que l’on nous annonce une vague de froid polaire, SK* vous certifie un tsunami de chaleur humaine pour la douzième édition du festival Les Chants de Mars à Lyon du 17 au 24 mars.
The Limiñanas - Istanbul is Sleepy

The Limiñanas – Shadow People

La vague Limiñanas s’apprête à submerger la France. Avec un nouvel album du tonnerre, le duo infernal formé par Marie et Lionel devrait rafler la mise et faire sauter la banque.

Plus dans Chroniques d'albums

The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.