OMOH ne lave pas plus blanc mais fait dans le flou artistique envoûtant, la tension érotique embruinée, le rêve éveillé.

« C’est sur les vitres qu’on grave les mots ineffaçables. » disait Jean Giraudoux. Clément Agapitos et Baptiste Homo après avoir travaillé sur le Love de Julien Doré se lancent dans le grand bain avec un deuxième EP, OMOH is Leading Nowhere avec la participation de Marie-Flore. En résidence à Paloma à Nîmes d’où ils sont originaires, on écoutera le duo le 1er juin à Paris (Point Ephémère), le 4 juin à Nîmes (This Is Not A Love Song 2016) et le 28 octobre à Tourcoing (Le Grand Mix).

OMOH – It’s leading nowhere

OMOH – Luxembourg Park

OMOH - OMOH is Leading Nowhere