Dire que la suite de Since I Left You des Avalanches était attendue est un doux euphémisme. Robbie Chater, James Dela Cruz et Tony Di Blasi, le trio de tête de ce groupe à géométrie variable a réussi l’exploit de faire attendre ses fans un an de plus que ceux du très dérangé Axl Rose. Le leader des Guns N’ Roses a mis quinze ans pour pondre un étron. Les Avalanches font plus fort en mettant seize ans pour accoucher d’un petit chef d’œuvre estival.

Il avait fallu un peu plus de six années aux The Avalanches pour concocter Since I Left You. Il en aura donc fallu quasiment le triple pour le suivant. Les fans n’en reviennent toujours pas. Depuis le 27 novembre 2000, date de sortie de Since I Left You, ils multipliaient les offrandes et les messes noires pour espérer entendre la suite de Frontier Psychiatrist et de Stalking To A Stranger : leur vœu le plus cher est enfin exaucé.

Et il faudra bien plus que cette chronique, cet été 2016 et ces dizaines d’écoutes pour savoir si Wildflower pourra occuper la même place que Since I Left You.
En effet, le premier disque des The Avalanches est une vraie madeleine de Proust qui nous ramène à chaque fois dans la poussière du 11 septembre 2001 et dans les sillons du premier album des Strokes. Une autre époque.

Et ce Wildflower donc ? Ce n’est pas une resucée de Since I Left You et tant mieux.
Wildflower n’occupe pas les mêmes territoires que son aîné et devrait donc désarçonner les amoureux d’une certaine idée de la nostalgie australienne professée en 2001.
Attention, les The Avalanches avaient été courtois en envoyant en guise de premier single le très Gorillaz Frankie Sinatra : “Please Mr. Officer, I only had some vodka/Little marijuana, just a few Vicodin » dégomme Danny Brown sur ce petit brûlot totalement jouissif.

The Avalanches – Frankie Sinatra

On ira donc chercher du réconfort dans les titres où les The Avalanches ont ouvert leurs portes à des invités triés sur le volet. Toro y Moi rend If I Was a Folkstar purement jouissive et Jonathan Donahue arrive à ne pas en faire des caisses sur la partie dont il a la responsabilité.
Il faut aussi se précipiter sur Sunshine et son côté très Donna Summer.

The Avalanches – Subways

Et ? C’est que cette avalanche de morceaux donne le tournis ! On ne sait où donner de la tête et où piocher.
Il y a de-ci de-là quelques faiblesses mais elles ne gênent en rien le plaisir délivré par les pépites de ces dingos.
Le meilleur juge de cette somme électronique sera donc le temps. Rendez-vous est donc pris pour juillet 2032 pour la sentence finale.

Wildflower des The Avalanches est publié par XL Recordings/Beggars.

The Avalanches - Wildflower

Tracklist : The Avalanches - Wildflower
  1. The Leaves Were Falling
  2. Because I’m Me
  3. Frankie Sinatra
  4. Subways
  5. Going Home
  6. If I Was a Folkstar
  7. Colours
  8. Zap!
  9. The Noisy Eater
  10. Wildflower
  11. Harmony
  12. Live a Lifetime Love
  13. Park Music
  14. Livin’ Underwater (Is Somethin’ Wild)
  15. The Wozard of Iz
  16. Over the Turnstiles
  17. Sunshine
  18. Light Up
  19. Kaleidoscopic Lovers
  20. Stepkids
  21. Saturday Night Inside Out
  22. Frankie Sinatra (Extended Mix)

The Avalanches – Wildflower4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser

Guided By Voices

A fond les gamelles avec les Guided By Voices !

En attendant la sortie de Mirrored Aztec, son nouvel et deuxième disque de 2020, on peut casser sa tirelire pour acheter la réédition vinyle d’Alien Lanes, le classique ultime des Guided By Voices.
Future Islands © Justin Flythe

Future Islands au présent

Frissonnants Future Islands avec un deuxième extrait de leur nouvel album As Long As You Are à paraître le 9 octobre chez 4AD.
Gruff Rhys

Le fluide Gruff Rhys

Certains garçons de plage ont de bonnes vibrations, pour d’autres elles sont franchement négatives en août. A vous de choisir.
King Krule - Comet Face

Dans ta face !

Nuit d’errance avec King Krule. Ambiance entre Jack the Ripper et The Hound of the Baskervilles avec ce Comet Face sous tension avec son inquiétant saxophone et une scansion martiale.
This is the Kit - This is What You Did

Vidéo : This is the Kit – This is What You Did

Alors que certains attendent le nouvel album de Sufjan Stevens, The Ascension comme le messie et bien nous, nous pencherons davantage pour sainte Kate Stables et son This is the Kit avec Off Off On le 23 octobre chez Rough Trade.
Muzz - Muzz

Muzz – Muzz

Réunissant Paul Banks (Interpol, Julian Plenti, Banks + Steelz), Matt Barrick (Jonathan Fire*Eater, The Walkmen), et Josh Kaufman (Bonny Light Horseman, The National, The War on Drugs) Muzz a décidé de ne pas faire le buzz et s’attelle à faire de la musique sagement.

Plus dans Chroniques d'albums

Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.