Slow Joe & The Ginger Accident – Let Me Be Gone

Slow Joe nous a quitté le 1er mai 2016 à 73 ans, il venait de terminer ce troisième disque, Let me be gone : personne n’avait envie de le laisser partir.

Slow Joe à Lyon est une figure locale qui pourtant vient du far east. Si l’on croisait son histoire dans un film, on penserait immédiatement que les scénaristes ont un peu forcé sur l’opium. C’était sans doute le karma de Cédric de la Chapelle, musicien lyonnais en voyage du côté de Goa en 2007 de tomber sur ce clochard céleste, ce fou chantant dans la rue un blues indien d’une voix sépulcrale. Le trip alors commence grâce à l’oreille avertie de Jean-Louis Brossard des Transmusicales de Rennes en 2009 pour un show mémorable. Suivront avec The Ginger Accident une nuée de concerts et deux albums, Sunny Side Up en 2011 et Lost for love en 2014.

Slow Joe & The Ginger Accident – My Sway

Let me be gone aurait dû consacrer le prince de la place Sathonay, roi d’un blues hybride et d’une poésie pantagruélique. Dès la première écoute, impossible de ne pas imaginer ces titres sur scène tant ce disque est monumental. Il s’ouvre sur un chant traditionnel en Kontani, la langue de Goa qui évoque une idylle impossible. Oui, ce disque parle d’amour (Swing your love). Ce mot irrigue les textes, c’est sa seule religion (Temple Mosque Church). My Sway swingue sévère, Joe malicieux s’adressant à son complice Cédric. I was a stooge, ode aux outlaws bouleverse, Candy sparkles illumine la mer d’Arabie, God damn the pusherman et son sax surinent les dealers de ‘slow’ et l’amour charnel triomphe avec She makes love like crazy. Et comment ne pas être submergé par un tsunami d’émotions avec Silent Waves, supplique ultime à la mort, ascenseur pour le paradis. Sinatra de Goa, crooner pas crâneur, Slow, laisse-nous te garder dans nos cœurs.

The Ginger Accident rendra hommage à Slow Joe le 13 avril au Transbordeur.

Slow Joe & the Ginger Accident — Let Me Be Gone

Slow Joe & The Ginger Accident - Let Me Be Gone

Tracklist : Slow Joe & The Ginger Accident - Let Me Be Gone
  1. Tambde roza
  2. Swing your love
  3. Temple mosque church
  4. My sway
  5. I was a stooge
  6. Candy sparkles
  7. Black moon
  8. God damn the pusherman
  9. She makes love like crazy
  10. Silent waves

Slow Joe & The Ginger Accident – Let Me Be Gone
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Home 2017 © Marcel Hartmann

Home sweet Home !

C’était comme une évidence. Jouer Home, le projet commun de Chiara Mastroianni et Benjamin Biolay à la maison, enfin presque, au festival les Vendanges Musicales sur le parvis accueillant du château aux pierres dorées de Charnay en Beaujolais, à quelques encablures de sa natale Villefranche sur Saône le 16 septembre.
Photos : Hommage à Slow Joe par The Ginger Accident @ Club Transbo, Lyon | 13.04.2017

Photos : Hommage à Slow Joe par The Ginger Accident @ Club Transbo, Lyon | 13.04.2017

Quelle belle soirée ! Des sourires avant tout pour rendre hommage très simplement et très sincèrement à Slow Joe sur sa terre d’adoption lyonnaise. Beaucoup de tendresse, de respect, d’amour pour cet homme qui a bouleversé à jamais les excellents musiciens du Ginger Accident même si la gorge fût maintes fois nouée comme par exemple […]
Joe à Goa

Le retour du roi

Joe nous a quitté mais son âme plane toujours au dessus de la place Sathonay à Lyon.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.