Mustang a marché sur la lune

Mustang © Louis Teyssedou© Louis Teyssedou
Louis - 06/05/2017

La Princesse Au Petit Pois, Dis-Moi Merde, Le Pantalon, Salauds de Pauvres… Quand on se penche sur le cas Mustang, on a rapidement le vertige. Felzine sait écrire des chansons comme peu de monde en France en ce moment et Mustang est une machine à tubes qui passe au shaker Christophe et Suicide (pour ne citer qu’eux). Au bout d’une dizaine d’années d’activités, le répertoire commence à être quelque peu conséquent.

Mustang a récemment publié l’ep Karaboudjan qui rappelle au combien n’est pas prêt d’avoir un public à L’Oreille Cassée. Mustang était en Picardie avec sa pop en stock et a su ravir son monde. Avant de monter sur la scène de La Lune des Pirates d’Amiens, le groupe nous a livré ses secrets. Mais aucune licorne à l’horizon.

Pourquoi avoir appelé votre nouvel Karaboudjan ? C’est le nom d’un bateau dans un album de Tintin.

Jean Felzine : Il n’y a pas vraiment de raisons. C’est un morceau instrumental de l’EP. Je trouvais ce titre marrant car il a un côté arménien. Dans la mélodie il y a quelque chose d’orientalisant… Quand nous avons débuté il y avait un groupe à Clermont, Araban qui faisait des instrumentaux. Le groupe s’est dissous depuis malheureusement. Ils avaient un instrumental qui s’appelait Rascar Capac. Je pense que l’idée est venue de là. C’était un de nos groupes préférés.

Mustang

Il a disparu depuis combien de temps ?

Jean Felzine : Il y a quelques années. Maintenant Clément joue dans Dempster Highway.

Johan Gentile : Il est très talentueux.

Et la photographie que vous avez utilisée pour la pochette ? D’où vient-elle ?

Jean Felzine : C’est une photographie de famille qui m’appartient. C’est mon père et ses frères devant la bagnole de leur père. En fait, on l’avait déjà utilisée sur l’intérieur de la pochette du vinyle d’Écran Total. Et j’avais des regrets. Je trouvais que cette photographie pouvait vraiment faire une pochette. Je trouve que c’est bien mieux que la pochette d’Écran Total.

Rémi Faure : C’est vrai qu’elle est pas terrible.

Jean Felzine : Non, elle n’est pas bien. Il fallait m’écouter !

Vous auriez voulu que cette photographie soit la pochette d’Écran Total ?

Jean Felzine : Oui. C’est compliqué. A l’époque, le label trouvait qu’elle faisait trop rétro. Moi je la trouve juste belle. Elle est bien cadrée, les attitudes sont là. Ils posent comme s’ils jouaient dans un groupe. Et puis Karaboudjan… Mon vieux lisait Tintin. C’était important.

Vous l’avez sorti pour le Disquaire Day. Quel est votre avis sur cette fameuse journée ? Il y a des voix qui s’élèvent contre cet évènement car les majors auraient mis la main dessus.

Jean Felzine : On ne va pas cracher dans la soupe ! Cela a permis à l’EP d’avoir une certaine exposition. Donc rien à foutre ! Il faut qu’on puisse sortir notre disque.

Johan Gentile : Cela nous sert. Cela nous sert bien même !

Jean Felzine : Grâce à cette journée, on a pu sortir un pack marrant : l’EP et notre cire.

Johan Gentile : On a une cire à notre nom…

Économiquement c’est bien d’être dans Mustang ?

Jean Felzine : Ce n’est plus une source de revenus depuis quelques années.

Rémi Faure : Cela ne fait pas vivre son larron.

Je me suis posé cette question car j’ai vu que vous cherchiez des dates…

Jean Felzine : C’est difficile en effet. Cela fait trois ans que c’est ainsi. Cela ne nous empêche de faire des concerts et d’écrire des morceaux. Si cela aurait dû achever le groupe, cela aurait déjà était fait. Il y a des groupes qui arrêtent à la moindre baisse de régime. Comme Fauve ! Au bout d’un an, ils ont trop de pression selon eux…

Rémi Faure : Ils ont gagné beaucoup d’argent avec leur premier disque et ils ont arrêté. On aurait fait pareil !

Jean Felzine : Tu crois ? C’est l’échec qui est le secret de notre longévité ? Ils me font rire avec leur pression. C’est pas Beyonce ou Amy Winehouse. J’admire les groupes qui tiennent. On navigue à vue… Tant qu’on a des morceaux, on continue. Même si objectivement, on a toutes les raisons d’arrêter.

Beaucoup de chroniques ont évoqué un retour aux sources et au son d’A71 avec cet EP. Vous êtes d’accord avec cette idée ?

Jean Felzine : C’est peut-être à cause de l’instrumental.

Johan Gentile : C’est sûrement à cause de l’instrumental. C’est souvent le premier morceau de l’EP. Pour le premier album, c’était Je m’emmerde. Cela nous a classé, à tort, dans le rockabilly. Le côté surf de Karaboudjan a rappelé le premier album.

Jean Felzine : Ceci dit je comprends. Notre troisième album était plus arrangé, avec de l’électronique. Là, c’est sans électronique. Même s’il y en avait sur A71.

Johan Gentile : Attention, le premier disque est assez arrangé. Celui-ci est plus minimaliste.

Jean Felzine : L’EP est comme la photographie. C’est volontairement sous-produit. Après, reste à savoir si à poil, on vaut le coup.

Rémi Faure : Non, c’est sous arrangé !

Jean Felzine : Une chanson comme Johanna aurait pu avoir des arrangements… Une ligne de synthé, un piano, un arrangement de cordes, que sais-je. Là, nous sommes restés sur le trio guitare, basse et batterie.

Avec qui a-t-il été enregistré ?

Jean Felzine : Nous l’avons enregistré avec Arnaud Rignon de Steeple Remove qui est un groupe plutôt kraut. Il a petit enregistreur TASCAM 8 pistes à bandes. C’était une première pour nous d’enregistrer sur bandes. On a fait très peu de prises et des prises complètes.

Johan Gentile : Arnaud sait faire un son basse-batterie. Il est réduit dans le bon sens du terme. Cela a limité les possibilités. C’est ça qui fait les bons ! Nous voulions enregistrer en faisant des prises live. Il était intéressé par ça.

Rémi Faure : Il a sa formule à lui !

Johan Gentile : Il nous a été présenté par Alf, notre acolyte de toujours.

Jean Felzine : D’ailleurs Alf a gueulé car il a trouvé ça trop sale.

Johan Gentile : C’est la formule qui veut ça. Enregistrer sur bandes arrondit les angles. Les bandes permettent vraiment d’enregistrer les groupes live.

Jean Felzine : C’est comme la photographie. Certains appareils argentiques ont rapidement un cachet, un grain… Tu peux aussi prendre une photo avec un appareil numérique et la retravailler énormément. Pro Tools a des avantages comme le numérique en photo. Mais il a aussi les inconvénients. Avec les bandes, c’est pareil. Tu dois tout de suite faire les choses bien. Surtout pour un groupe avec une petite économie comme nous.

Oui, ce n’est pas donné…

Jean Felzine : Oui. Il faut tout de suite être bon.

Ce n’était pas stressant ?

Johan Gentile : Non. On commence à avoir un peu d’expérience. Pas de pression, pas de maison de disque. Pour Écran Total, ce fut plus laborieux. Nous avons voulu retourner à l’essentiel. Il faut qu’on retrouve du plaisir et des choses simples.

TOP 10

1) L’A1 (Lille-Paris) ou L’A6 (Paris-Lyon) ?

Jean Felzine : L’A1. Je préfère le Nord à Lyon qui est une ville un peu bourgeoise.

Rémi Faure : Je déteste le Nord à cause du climat. Mais Lille est une ville très sympa. Placée à côté de Montpellier, elle serait la ville la plus cool de France.

2) Autobahn de Kraftwerk ou Autobahn 66 de Primal Scream ?

Johan Gentile : Kraftwerk ! Évidemment ! On les a vu quand ils ont joué à la Fondation Vuitton. C’était…

Jean Felzine : Comme voir les Beatles. C’est l’équivalent des Beatles pour la musique électronique.

Kraftwerk – Autobahn

Rémi Faure : Ce groupe fait partie de notre A.D.N.

Jean Felzine : On a pas vu Elvis mais on a vu Kraftwerk. Ceci dit, j’ai vu Bobby Gillepsie dans un restaurant de la Gare du Nord.

3) Votre personnage préféré de Tintin ?

Jean Felzine : Le Capitaine Haddock.

Johan Gentile : J’aime bien Muller.

Rémi Faure : J’adore le Général Alcazar.

Johan Gentile : Haddock est très touchant dans Le Crabe Aux Pinces d’Or. Alcoolique, il est sauvé par Tintin…

Jean Felzine : Ils vont faire des préquelles concernant Haddock je crois.

Rémi Faure : Comme pour Star Wars ? Moi je préfère m’inventer mes propres histoires.

4) Votre album préféré de Tintin ?

Johan Gentile : L’Oreille Cassée, c’est très bien.

Jean Felzine : Le cycle Le Lotus BleuLes Cigares du Pharaon est formidable.

Rémi Faure : Les binômes sont très bien. Le Secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham Le Rouge.

Johan Gentile : L’Oreille Cassée est génial. La mise en scène est géniale. C’est très fin.
Je n’aime pas Les Bijoux de la Castafiore par exemple. Il n’y a pas ce côté « aventure ».

Jean Felzine : On dirait presque un Chabrol. Les Sept Boules de Cristal est très bien aussi.

Rémi Faure : En gros, on aime bien Tintin.

5) Pour faire un concert… Une aire de jeux ou une aire d’autoroute ?

Jean Felzine : Une aire d’autoroute, ce serait drôle.

Johan Gentile : Nous avons déjà tourné un clip sur un parking. Mais oui, un concert sur une aire d’autoroute pourrait être drôle.

6) Le disque idéal pour rouler sur une autoroute ?

Jean Felzine : Avec le temps, je crois que c’est le dernier disque de Roy Orbison avec You Got It. C’est le vrai disque d’autoroute.

Rémi Faure : Attends, ça dépend. De nuit ou de jour ?

De nuit !

Rémi Faure : Alors c’est Autobahn de Kraftwerk.

Jean Felzine : Attention, il y a Rumours de Fleetwood Mac. Comme pour Orbison, c’est le vrai son des années 80.

Roy Orbison – You Got It

7) Fast and Furious ou Bullit ?

Jean Felzine : Fast and Furious. Je suis un grand fan de Vin Diesel. Mais c’est une question de générations. Mon oncle picard adore Bullit.

Johan Gentile : Fast and Furious.

8) A l’arrière des taxis de Noir Désir ou Dans Ma Benz de N.T.M ?

Jean Felzine : Aucune des deux.

9) Le disque à ne pas écouter sur une autoroute ?

Jean Felzine : Un disque de Scott Walker. Cela ne fonctionne pas.

Johan Gentile : Nick Drake.

Jean Felzine : Ça passe Nick Drake, je l’ai déjà fait.

10) Le disque qui est un sujet d’engueulade dans votre bus de tournée ?

Jean Felzine : Aucun. C’est ça le secret de notre longévité. Il faudrait déjà posséder un bus.

Johan Gentile : Le deuxième Mac Demarco.

Rémi Faure : On va pas s’engueuler pour Mac.

Jean Felzine : Nous sommes très diplomates. Bon après si je mets un triple best-of de George Jones.

Johan Gentile : Je ne suis pas fan de George Jones, de Dean Martin… Mais on ne va pas s’engueuler pour Dean Martin.

Jean Felzine : Et si je mets Le Fil de Camille ?

Rémi Faure : Ah oui, là ça ne va pas le faire.

Retrouvez les articles relatifs à Mustang :

Mustang sera en concert les :

  • 09 mai 2017 avec Marc Morvan au Stereolux (Nantes)
  • 01 juin 2017 avec Juniore au 106 (Rouen)
  • 21 et 24 juillet 207 au Festival de Musique d’Obernai.
Mustang - Karaboudjan

Mustang - Karaboudjan

Tracklist : Mustang - Karaboudjan EP
  1. Karaboudjan
  2. Johanna
  3. Dis Moi Merde
  4. Salauds De Pauvres
  5. Inconsolable

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

arah Mikovski_Arsene Marquis_HD-3

5 questions à … Sarah Mikovski

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Sarah Mikovski de retour de Bora Bora en partance pour le Pôle Nord, son premier album à paraître le 14 février…

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Octave_Noire_presse2019_credit_Fabien_Tijou_2

5 questions à … Octave Noire

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Octave Noire qui de retour de Los Angeles s’apprête à sortir une nouvelle galette, non un monolithe pop le 14 février 2020…

Mélodie Lauret © Sarah Balhadere

5 questions à … Mélodie Lauret

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mélodie Lauret, jeune artiste de 19 ans sur qui on mise une pièce sans trop de risques tant son naturel et…

Yannick-Owen

5 questions à … Yannick Owen

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Yannick Owen, jeune artiste lyonnais fervent adepte de la six cordes et des mélodies ouvragées. Mais quand en plus on aime…

Le Punk voit la vie en rose !

Punk is not dead, Lexique franco-punk est un ouvrage collectif dirigé par Luc Robène et Solveig Serre qui regroupe 178 entrées/définitions élaborées par 50 contributeurs du monde universitaire et de la scène punk.

[1989 – 2019] Rire (et chanter) avec les Mighty Lemon Drops

En 1989, les Mighty Lemon Drops sont à la croisée des chemins. En 1988, World Without End a fait une percée conséquente dans les charts anglais et américains. Originaires de Wolverhampton, les hommes en noir avaient ce qu’il fallait pour faire la nique à Manchester et Liverpool.

Miossec

Miossec – Discuter

10 avril 1995. Il y a bientôt 25 ans, celui qui est tombé nez à nez avec Non non non non (je ne suis plus saoul) a toujours Le Cul par Terre. Miossec s’en est relevé. En 2019, le Brestois a sorti onze albums et est toujours aussi passionnant sur disque comme sur scène.

Photo Presse - Leon Newars

[EXCLU] 5 questions à … Leon Newars

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Leon Newars , anagramme de New-Orleans, ce qui veut tout dire de la nature du projet du Bordelais Vincent Pollet-Villard et…

L’art d’être Camilla Sparksss

Échappée de Peter Kernel, Barbara Lehnhoff aka Camilla Sparksss a publié cette année Brutal, suite sans concession de For You The Wild (2014).

Bandit Bandit

5 questions à … Bandit Bandit

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Bandit Bandit qui a déjà fait du chemin avec un premier EP et quelques concerts crasseux et torrides. Leur playlist est…

Juan Wauters

5 questions à … Juan Wauters

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Juan Wauters en provenance de Montevideo, Uruguay mais citoyen de la République libre de Jackson Heights, NY, quartier cosmopolite par excellence…

Les photographies sonores de Delphine Ghosarossian

Delphine Ghosarossian réunit ses beaux clichés dans un livre élégant et conséquent. Faces of Sound réunit les bouilles de Thurston Moore (Sonic Youth) ou d’Irak Kaplan (Yo La Tengo) de Brett Anderson (Suede). Et en plus de photographier Sir Brett, Ghosarossian fait parler Bernard Butler (et d’autres) sur leur relation à leur image et au…

© Clara Ozem

[EXCLU] 5 questions à … Johnnie Carwash

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Johnnie Carwash dont le nom réveille nos sens et nos tuyaux d’arrosage. Normal, leur mère est punk et vivante ! Le…

Jim Jones

Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay,…

The Fat Badgers © Bartosch Salmanski

5 questions à … The Fat Badgers

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Fat Badgers, le groupe qui fait danser l’Alsace et bientôt le monde avec leur premier album Soul Train le 29…

Paul Et Mickey - Mortel

5 questions à … Paul Et Mickey

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. On connaissait Paul & Nany, Paul une Tourtel, faire pleurer paupaul, ou Gainsbourg qui avait un « mickey maousse, un gourdin dans sa housse et quand…

Crime & The City Solution

[1989 – 2019] Crime And The City Solution à bride abattue

Formés en 1977 par l’Australien Simon Bonney, Crime & The City Solution fut un groupe qui inventa des nouveaux mondes sonores grâce au soutien indéfectible par Mute Records. En 1989, le groupe poursuivit sa période berlinoise entamée un an plus tôt avec Shine et publia The Bride Ship. Adulés par Wim Wenders (qui les avait…

Stan Mathis

5 questions à … Stan Mathis

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Stan Mathis à découvrir de l’intérieur avec une playlist punchy et un nouvel album, Plexus solaire. Il sera en concert avec…

A ne pas rater dans Interviews !