Il y a un an, nous tombions sous le charme de Juniore et de sa surf pop de qualité.
Quasiment un an jour pour jour, nos chemins croisent de nouveau cette artiste. Et c’est encore un beau rendez-vous.

Marabout

Panic on the streets of London Panic on the streets of Birmingham I wonder to myself Could life ever be sane again ? chantait le Moz le siècle dernier ! En 2016, Juniore reprend le flambeau et transforme sa surf pop en pop anxiogène addictive. A quelques mois de la parution de son premier album, elle publie un single pour faire monter les enchères. Et si on tenait une future grande ? Les bookmakers paniquent !

Discographie

Panique

Quand a été écrite cette chanson ?

Juniore : J’avais commencé à l’écrire en hiver et on l’a terminée (je m’en rappelle très bien) le 15 juillet dernier – lendemain de l’inoubliable soir du 14 juillet. Ce qui amène à la question suivante.

Juniore – Panique

Panique est une rupture par rapport aux morceaux de Marabout. Il y a un côté anxiogène qu’on ne te connaissait pas. Ton écriture ne deviendrait-elle pas une catharsis ?

Juniore : Oui, je crois que c’est une façon d’exorciser ses propres émotions, celles des autres, celles qui nous traversent. J’ai beaucoup réfléchi au mot « panique », ça me mettait mal à l’aise de le prononcer, j’avais l’impression de dire quelque chose d’obscène au début. Et puis j’ai fini par admettre que j’en avais sûrement besoin, au fond, de trouver un moyen de rendre le mot, l’idée, l’état, acceptables, de les tourner en dérision, de les ridiculiser un peu dans une histoire inconséquente – légère et grave – de panique amoureuse. C’est vrai que le monde me paraît de plus en plus anxiogène, et je dois l’exprimer malgré moi !

Comment as-tu rencontré Julia Grandperret ? Et Margot Ladroue ?

Juniore : On a rencontré Julia pendant une séance photo pour un blog (le premier à nous interviewer, il me semble) et je crois qu’on a eu un genre de coup de foudre. C’est une photographe infiniment douée, je suis hyper sensible à sa finesse, sa mélancolie et son humour. Margot, c’est une jeune et talentueuse comédienne et l’amie de Julia, sa muse. Quand on a commencé à chercher quelqu’un, on s’est rendu compte que mes dessins du storyboard lui ressemblaient déjà. On lui a proposé et elle a accepté.

Action ! Répulsion.

Pourquoi avoir choisi le noir et blanc ?

Juniore : On voulait s’imprégner de l’atmosphère de Repulsion de Polanski, dans lequel Catherine Deneuve joue une jeune femme qui perd progressivement la raison. Le noir et blanc, ça apportait quelque chose de presque irréel – comme une bande dessinée – à l’histoire. C’est à la fois plus sombre et moins dramatique, plus proche du rêve que de la réalité.

Repulsion – Bande Annonce

L’album arrive bientôt ?

Juniore : Oui ! Si tout se passe bien, l’album sera prêt début 2017. Il nous tarde !

Panique de Juniore est disponible via Le Phonographe.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

hellobirds3

L’envol d’Hello Birds

En ce premier week-end de juillet s’est tenue la cinquième édition du festival Hello Birds à Etretat. Un festival qui joue déjà dans la cour des grands grâce à son équation gagnante : mer, bonne musique et gratuité. SK* s’est doré la pilule sur les galets normands tout en écoutant le son des meilleurs artistes […]
Juniore - Ouh Là Là

Juniore – Ouh Là Là

Si vous n’en pouvez plus d’attendre le prochain Black Angels, si vous avez été déçu (à juste titre) par le dernier album des Allah-Las, nous avons la solution pour vous : le premier album de Juniore.

Plus dans News

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.