Catégories
Chroniques d'albums

Dungen & Woods – Myths 003

Après avoir réuni Weyes Blood et Ariel Pink le temps d’un EP (Myths 002), le festival californien Marfa Myths a enfermé les Suédois de Dungen et les Américains de Woods dans un studio. Le résultat de cette résidence s’appelle logiquement Myths 003 et sera le disque parfait pour célébrer le retour du printemps.


Jeremy Earl, le leader de Woods, est en forme. En pleine forme même. L’album City Sun Eater In The River Of Light avait achevé de convaincre les rares personnes qui avaient encore des doutes le concernant. Le dernier album de Woods, Love is Love (2017) a enfoncé définitivement le clou : Earl est en pleine maîtrise de ses moyens et pourrait nous écrire un petit chef d’oeuvre. On attendra 2019 pour le futur grand disque de Woods car 2018 est l’année de la rencontre de Jeremy Earl et du taulier de Dungen, Gustav Ejstes sous la houlette du Marfa Myths. Les responsables du festival enferment dans une même pièce deux musiciens. Ces derniers ne peuvent en sortir que s’ils écrivent un disque ensemble. L’écriture d’Ejstes s’affranchit rapidement des limites qu’on lui impose… Quant à celle d’Earl, elle est resplendissante.
Le résultat est à la hauteur des attentes. Dungen & Woods ou quand la glaciale Stockholm rencontre la timorée Brooklyn. L’univers de Woods se perd dans les méandres de celui de Dungen. On retiendra la fantastique Turn Around où la voix d’Earl fait des miracles et la rêveuse Jag Ville Va Kvar.

Dungen & Woods – Turn Around

Myths 003 de Dungen/Woods sera disponible le 16 mars 2018 chez Mexican Summer.

Dungen - Woods - Myths 003

Tracklist : Dungen - Woods - Myths 003
  1. Loop02
  2. Turn Around
  3. Marfa Sunset
  4. Morning Myth
  5. Jag Ville Va Kvar
  6. Saint George
  7. Just For The Taste

Dungen & Woods – Myths 0034.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Woods can’t get outta my head

Jeremy Earl et ses Woods sont de retour avec Strange Explain, leur onzième album. Et bonne nouvelle, ce disque est meilleur que le dixième. Dixième album qui était meilleur que le neuvième. Neuvième album qui était meilleur que le huitième…
Silver Jews - Purple Mountains

Purple Mountains – Purple Mountains

Il y a des disques auxquels on ne croyait plus. Celui des Purple Mountains est de cette trempe. David Berman, qui avait tiré le rideau des Silver Jews en 2008 revient avec un nouveau nom, des nouveaux musiciens et toujours les mêmes états d’âme. Et c’est foutrement jouissif.
Woods @ Lune des Pirates 23/03/2017

Les cinq grands Woods et le joli Loup

Avant de ressembler au Laurel Canyon grâce au set des Woods, La Lune des Pirates a été le théâtre d’un moment de communion entre House of Wolves et le public.
Woods

Ces chers Woods en tournée !

Jeremy Earl, le patron des Woods est un acharné. Il a attendu la publication de son quatrième disque pour attirer l’attention des médias et a décroché ce qu’il est convenu d’appeler du succès avec City Sun Eater in the River of Light, son neuvième album.
Paris Psych Fest 2016

Un dimanche soir à la ferme avec Jacco & ses potes

C’est à l’écoute des premières notes de Moving to the left, qui annonce la fin de la SIDE ONE de With light, With love, l’avant dernier vinyle des Woods, assise dans mon salon devant une fenêtre ouverte sur la pluvieuse grisaille parisienne, que je commence à écrire cet article.
Woods

Woods sort enfin du bois

Dans la vie, il faut aimer son papa comme sa maman. Hier nous avons parlé de Kevin Morby. Aujourd’hui nous évoquerons les Woods, l’ancien groupe de Morby.
Quilt

Sous les Quilt

Quilt est un groupe de Boston et vient de publier son troisième album intitulé Plaza. Anna Fox Rochinski, Shane Butler, Keven Lareau et John Andrews sont de parfaits petits américains qui savent réciter leurs leçons apprises en écoutant Pavement et Elastica.

Plus dans Chroniques d'albums

The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.