Woods can’t get outta my head

Jeremy Earl et ses Woods sont de retour avec Strange Explain, leur onzième album. Et bonne nouvelle, ce disque est meilleur que le dixième. Dixième album qui était meilleur que le neuvième. Neuvième album qui était meilleur que le huitième...


Woods arrive donc avec un disque encore plus coloré que Love is Love (2017). Apparu à Brooklyn à la fin des années 2000, Woods a le chic de se réinventer entre chaque disque et rend toujours des copies impeccables. Enregistrées en Californie, les nouvelles chansons du groupe bénéficient d’une chaleur douce et délicate.

Woods – Can’t Get Out

Woods - Strange Explain

Strange Explain des Woods sera disponible le 22 mai 2020 chez Woodsist.
Woods - Strange To Explain

Tracklist : Woods - Strange Explain
  1. Next To You And The Sea
  2. Where Do You Go When You Dream?
  3. Before They Pass By
  4. Can't Get Out
  5. Strange To Explain
  6. The Void
  7. Just To Fall Asleep
  8. Fell So Hard
  9. Light Of Day
  10. Be There Still
  11. Weekend Wind

Discographie

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Silver Jews - Purple Mountains

Purple Mountains – Purple Mountains

Il y a des disques auxquels on ne croyait plus. Celui des Purple Mountains est de cette trempe. David Berman, qui avait tiré le rideau des Silver Jews en 2008 revient avec un nouveau nom, des nouveaux musiciens et toujours les mêmes états d’âme. Et c’est foutrement jouissif.
Dungen - Woods - Myths 003

Dungen & Woods – Myths 003

Après avoir réuni Weyes Blood et Ariel Pink le temps d’un EP (Myths 002), le festival californien Marfa Myths a enfermé les Suédois de Dungen et les Américains de Woods dans un studio. Le résultat de cette résidence s’appelle logiquement Myths 003 et sera le disque parfait pour célébrer le retour du printemps.
Woods @ Lune des Pirates 23/03/2017

Les cinq grands Woods et le joli Loup

Avant de ressembler au Laurel Canyon grâce au set des Woods, La Lune des Pirates a été le théâtre d’un moment de communion entre House of Wolves et le public.
Woods

Ces chers Woods en tournée !

Jeremy Earl, le patron des Woods est un acharné. Il a attendu la publication de son quatrième disque pour attirer l’attention des médias et a décroché ce qu’il est convenu d’appeler du succès avec City Sun Eater in the River of Light, son neuvième album.

Plus dans News

Le SuperHomard

En avoir encore avec Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Envie de faire la roue dans la futaie ? De ne pas être le dindon de la farce du temps qui passe ? De baguenauder dans la nature pour un badinage musical ? Alors il faut écouter le nouvel EP de Maxwell Farrington & Le SuperHomard, I Had It All et vous aurez tout !
Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.