Mark Kozelek publiera cette année deux albums. Avant de la jouer collectif sur Mark Kozelek with Donny McCaslin and Jim White (à paraître), Kozelek se présente à nous dans le plus simple appareil avec un disque aussi sobre qu’émouvant.


L’ex Red House Painters n’arrête pas d’être passionnant. Dans les années 90, il nous fit verser des larmes de sang avec Red House Panters. Dans les années 2000, il nous fit verser des larmes de bonheur avec Sun Kil Moon. Et il continue de nous émouvoir dans les années 2010. Uniquement accompagné de Steve Shelley (sur un seul morceau), il chante son San Francisco, ses échanges avec ses fans, ses collections, son écoute d’un disque de Tom Petty. Totalement hors-norme, Mark Kozelek vous saisit dès le premier morceau, This Is My Town et ne vous abandonne pas. En effet, Kozelek vous prend par la main avec sa guitare et vous emmène chez lui et dans les rues de son existence. On y croise avec bonheur Ariel Pink et les mots de Kozelek qui s’éternisent pour mieux épouser son introspection.

Mark Kozelek – Weed Whacker

Mark Kozelek - Mark Kozelek

Mark Kozelek de Mark Kozelek est disponible chez Caldo Verde Records.

Mark Kozelek - Mark Kozelek

Tracklist : Mark Kozelek - Mark Kozelek
  1. This Is My Town
  2. Live In Chicago
  3. The Mark Kozelek Museum
  4. My Love For You Is Undying
  5. Weed Whacker
  6. Sublime
  7. Good Nostalgia
  8. 666 Post
  9. The Banjo Song
  10. Young Riddick Bowe
  11. I Cried During Wall Street

Mark Kozelek – Mark Kozelek4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser

Mark Kozelek

The Sun Kil Moon Trail

Bill Callahan ouvre son prochain disque, Golden Records avec ses mots, « Hello, I’m Johnny Cash… » Qu’à cela ne tienne. Mark Kozelek aka Sun Kil Moon revient lui aussi à la rentrée avec Welcome to Sparks, Nevada dont le titre phare s’intitule The Johnny Cash Trail.
mark-kozelek-all-the-best-isaac-hayes-2

Mark Kozelek – All The Best, Isaac Hayes (A Spoken Word Album)

Il n’y a pas que Le SuperHomard qui est touché par l’hyperactivité. Mark Kozelek (Red House Painters, Sun Kil Moon) publie un live, un nouveau disque et s’apprête à revenir dans les librairies avec The Panther and the Honey Badger (A Correspondence) et Zhao Tao (A Correspondence) au début du mois de mai prochain.
Mark Koelek and Petra Haden - Joey Always Smiled

Mark Kozelek with Petra Haden – Joey Always Smiled

Cinq mois après la sortie du mitigé I Also Want To Die In New Orleans de Sun Kil Moon et cinq mois avant la sortie du très attendue Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White 2, Mark Kozelek, on se voit dans l’obligation de coller cinq sur cinq à la nouvelle collaboration de l’ex…

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…