Catégories
Chroniques d'albums

Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White – 2

Deuxième tome des aventures du trio fantastique formé par Mark Kozelek, Ben Boye et Jim White, 2 hypnotise souvent, ennuie rarement et séduit indéniablement.

On peine à suivre les aventures de Mark Kozelek. Depuis Benji (2014), l’ex Red House Painters a accéléré le rythme de ses productions et est la plupart du temps touché par la grâce. Alors que le reste des musiciens de ce bas monde doit mettre en moyenne 13 mois pour écrire, penser et enregistrer un disque, on a ici un cas unique d’ultra-productivité. Gamin, Kozelek apprenait la table des 9 alors que le reste de sa classe ne comprenait pas les additions. Adolescent, Kozelek devait finir ses devoirs alors que le reste de ses copains n’avaient pas encore ouvert leur cartable. Adulte, les chroniqueurs n’ont pas le temps de pondre une chronique sur son disque qu’il en sort déjà un autre. On était sous le charme de son disque enregistré avec Petra Haden (Joey Always Smiled) qu’il avait déjà réuni Ben Boy et Jim White pour finaliser les sept morceaux de 2.

Mark Kozelek, Ben Boye & Jim White – Walkin’ in Auckland

Aussi froid qu’Admiral Fell Promises de Sun Kill Moon, 2 séduit par ses arrangements et par des morceaux touchés par la grâce. Kozelek fait du Kozelek mais le fait (très) bien. L’ouverture et la fermeture de ce disque font oublier, le temps de quelques minutes, l’atmosphère des futures semaines. On a jamais autant eu envie de voir le ciel d’une nuit d’août. En attendant, on écoute August Night. Seul.

Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White - 2

2 de Mark Kozelek With Ben Boye And Jim White est disponible chez Caldo Verde.
Kozelek-Boyce-White-2-art

Tracklist : Mark Kozelek With Ben Boye And Jim White - 2
  1. Walkin' In Auckland
  2. LaGuardia
  3. The Artist
  4. Chard Enchilada
  5. My Brother Loves Seagulls
  6. Where's Gilroy?
  7. August Night

Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White – 24.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Mark Kozelek

The Sun Kil Moon Trail

Bill Callahan ouvre son prochain disque, Golden Records avec ses mots, « Hello, I’m Johnny Cash… » Qu’à cela ne tienne. Mark Kozelek aka Sun Kil Moon revient lui aussi à la rentrée avec Welcome to Sparks, Nevada dont le titre phare s’intitule The Johnny Cash Trail.
mark-kozelek-all-the-best-isaac-hayes-2

Mark Kozelek – All The Best, Isaac Hayes (A Spoken Word Album)

Il n’y a pas que Le SuperHomard qui est touché par l’hyperactivité. Mark Kozelek (Red House Painters, Sun Kil Moon) publie un live, un nouveau disque et s’apprête à revenir dans les librairies avec The Panther and the Honey Badger (A Correspondence) et Zhao Tao (A Correspondence) au début du mois de mai prochain.
Mark Koelek and Petra Haden - Joey Always Smiled

Mark Kozelek with Petra Haden – Joey Always Smiled

Cinq mois après la sortie du mitigé I Also Want To Die In New Orleans de Sun Kil Moon et cinq mois avant la sortie du très attendue Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White 2, Mark Kozelek, on se voit dans l’obligation de coller cinq sur cinq à la nouvelle collaboration de l’ex…
Mark Kozelek - Mark Kozelek

Mark Kozelek – Mark Kozelek

Mark Kozelek publiera cette année deux albums. Avant de la jouer collectif sur Mark Kozelek with Donny McCaslin and Jim White (à paraître), Kozelek se présente à nous dans le plus simple appareil avec un disque aussi sobre qu’émouvant.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…