Still Corners – Slow Air

Qu'est-ce-que l'élégance à la française ? Aucune idée. Qu'est-ce-que l'élégance à l'anglaise ? Après l'écoute de Sad Movies, on est fortement tenté de répondre Still Corners.

Tessa Murray et Greg Hugues se sont bien trouvés. Hugues tricote des mélodies et des ambiances qui vont à ravir à la voix de Tessa. Et cela dure depuis 2007 et leur premier EP, Remember Pepper ?. Après avoir décroché le jackpot avec Strange Pleasures (Sub Pop – 2013), les deux Londoniens se sont enfoncés dans la nuit noire avec Dead Blue (Wrecking Light Records – 2016). Après cette descente en apnée dans les enfers londoniens, le duo refait surface avec Slow Air.

Still Corners – The Photograph

Comme d’habitude, Still Corners rend une copie impeccable. Ecrit au Texas le temps d’un été, Slow Air rebat les cartes et offre un nouveau jeu. Le groupe choisit de se montrer en pleine lumière et ne se cache plus. On se délectera de la voix de Tessa et de l’écrin sonore sur mesure que lui offre Hugues. Ce dernier a en effet le chic pour écrire encore quelques tubes (Sad Movies, Black Lagoon) et son groupe devrait être logiquement récompensé par le succès. C’est tout le mal qu’on peut souhaiter à ce petit monde.

Slow Air de Still Corners sera publié le 15 août 2018 chez Wreckling Light Records.
Still Corners sera en concert les :

  • 27 novembre 2018 à L’Espace B (Paris)
  • 28 novembre 2018 à La Lune des Pirates (Amiens)

Still Corners - Slow Air

Tracklist : Still Corners - Slow Air
  1. In the Middle of the Night
  2. The Message
  3. Sad Movies
  4. Welcome to Slow Air
  5. Black Lagoon
  6. Dreamlands
  7. Whisper
  8. Fade Out
  9. The Photograph
  10. Long Goodbyes

Still Corners – Slow Air
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.
Black Lilys @ Club Transbo, Lyon | 24.11.2022 © Stéphane THABOURET

Photos : Black Lilys @ Club Transbo, Lyon | 24.11.2022

Les Black Lilys ont rugi de plaisir de retour sur leurs terres lyonnaises après des concerts à Londres ou à Budapest. Ils viennent de sortir leur deuxième album, New Era sur le label La Ruche et Stéphane Thabouret était présent pour saisir les soubresauts de Störm ou la caresse de Gymnopédie.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.