L’amoür selon Maud Lübeck

L’amoür selon Maud Lübeck © Louis Teyssedou
Louis - 28/11/2018

Maud Lübeck est de retour avec Divine (chroniques d’une rencontre), seconde partie de son diptyque amoureux débuté avec Toi Non Plus en 2016.

Ecouter un disque de Maud Lübeck est toujours une belle rencontre que l’on aime chroniquer. Pour la chronique de Divine (chroniques d’une rencontre), on attendra encore quelques semaines, le temps de remonter de notre plongée en eaux profondes avec les notes de piano et la voix de Maud Lübeck en guise de bulles d’oxygène. Le nouvel album de Maud Lübeck offrira à 2019 un excellent début.
Cerise sur le piano… Le premier clip de ce disque est signé Robi.

Pourquoi avoir appelé ce disque Divine ?

Maud Lübeck : Ce titre m’a paru évident quand j’ai eu la liste des morceaux devant moi. Et parce qu’il y a quelque chose de divin je trouve dans une rencontre amoureuse.

Maud Lübeck – Ne me dis pas

Tu as tout fait sur ce disque, notamment les arrangements. Personne n’est intervenu dans l’enregistrement ?

J’ai effectivement tout fait toute seule chez moi. Comme pour les autres albums. Seuls les voix, les chœurs et les pianos ont été refaits en studio (chez Poptones le studio de Jean-Charles Versari).

Pourquoi ?

C’est mon mode de fonctionnement. Depuis toujours. J’entends les arrangements et je sais maintenant suffisamment bien me servir de l’outil informatique pour restituer ce que j’entends. Et puis j’avance dans une économie où seul ce mode de fonctionnement me permet de faire des disques.

Le son de Divine a évolué au cours de l’enregistrement ? Sa forme était fixée dès le départ ?

Je suis partie du piano-voix. Ce qui est assez inédit pour moi. Cela faisait des années que quelque chose ne m’était pas venu du piano.Au départ, je n’avais pas particulièrement d’idée de la couleur que j’allais donner aux morceaux. J’ai finalement choisi une forme assez épurée mais j’ai du mal à me remémorer les choix. C’était il y a trop longtemps.

Tu as terminé d’enregistrer ce disque il y a longtemps ?

Il y a un an. J’ai eu l’idée en mai 2017. J’ai commencé à l’écrire un mois plus tard en juin, j’ai fini de l’enregistrer chez moi en septembre et le 31 décembre 2017 il était mixé. Terminé.

Il t’a donc fallu deux mois ?

Oui. Je m’étais lancée ce défi. Écrire un album en deux mois. La suite de Toi non plus. Après la rupture, la rencontre amoureuse. L’idée du dyptique me stimulait énormément. J’ai donc commencé par scénariser l’album et par faire le tour des thèmes sur la rencontre que je voulais aborder. Une fois trouvé l’angle d’approche, je me suis mise au piano et tout est venu très rapidement.

Le piano est ton instrument fétiche ?

J’ai commencé le piano quand j’étais adolescente mais je me suis rapidement détachée des partitions de musique classique. J’aimais me perdre dans les mélodies que j’entendais et que j’enregistrais sur un petit enregistreur posé sur mon piano. L’écriture de textes, les chansons sont venues plus tard vers 17, 18 ans, avec la découverte de Gainsbourg. Mais oui, le piano est vraiment mon instrument. Même si je m’en détache parfois pour travailler mes arrangements, me laisser aspirer par mes machines (synthés, ordinateur) je reviens toujours à lui, ne serait ce que pour la scène où je finis toujours par revisiter mes chansons en piano chant.

Tu vas le défendre sur scène ce disque ? Il va être facile à jouer ?

Oui, j’en ai très envie. En solo, piano chant. Avec des créations sonores entre les chansons pour restituer une narration. J’ai maintenant un vrai plaisir à faire de la scène. Après des années empêtrée dans le trac et la timidité!!

Tu as écouté des disques pendant l’enregistrement de Divine ?

Surtout pas !

Et le meilleur souvenir de l’enregistrement de ce disque ?

Comme je l’ai enregistré toute seule chez moi… C’est difficile. Peut-être l’arrivée des morceaux… Ne Me Dis Pas et A Deux. Je me rappelle de l’émotion qui m’a traversée à ce moment là. Les séances en studio aussi avec Maissiat et Edouard Barrow, le mixage avec Jean-Charles ; ces moments où les morceaux gagnent en profondeur, en relief… c’est toujours émouvant.

Comment se sont faites les collaborations de Maissiat et d’Edward Barrow ?

Maissiat et Edward sont des personnes très proches de moi. C’est à elles que je faisais écouter les chansons au fur et à mesure de leur création. Elles ont suivi l’évolution du projet et j’aime particulièrement leurs voix. Leur proposer de faire les chœurs étaient donc une évidence.

Et cette pochette ? Pourquoi avoir choisi ce portrait avec de la fumée ?

Parce que parmi toutes celles prises par Marie Magnin lors de la séance, c’est vraiment celle là qui m’a tapée dans l’oeil et qui a fait l’unanimité.

Et pourquoi mettre un portrait de toi en guise de pochette ?

Je crois que j’avais envie, dans l’idée de défendre le diptyque, de montrer une image nette de moi. En couleur. Une image plus apaisée… en opposition à la pochette en noir et blanc de Toi Non Plus où je suis floue et « agitée ». Et puis c’est bien qu’on me voit!!

TOP 10

Ton album préféré de 2018 ?

Je dirais l’album de Lou, Le seul moment.

L’album que tu attends le plus ?

Le mien !

Ta B.O.F. préférée ?

J’ai un amour particulier pour les musiques de film de François de Roubaix. Elles me ramènent dans les années 70 et me rendent complètement nostalgique.

Ton disque préféré de Gainsbourg ?

Ce fut pendant très longtemps Melody Nelson. Et Manon est ma chanson préférée.

Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?

J’adore les théâtres.

Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?

Un théâtre. Mon rêve absolu.. Les Bouffes Du Nord, Châtelet…

Le producteur de tes rêves ?

Travailler avec un producteur ne me fait plus rêver. Je rêves juste d’avoir les moyens de m’offrir des musiciens.
J’aurais adoré pouvoir offrir de vraies cordes à Divine.

Un écrivain qui aurait dû enregistrer un disque ?

J’ai souvent tendance à chercher et trouver des chansons dans mes lectures. En ce moment je lis Pauline Delabroy-Allard . Et je trouve que des extraits de son livre pourraient faire des chansons. Mais j’avais la même sensation juste avant avec Gregoire Bouillier et son dossier M.

Ton plaisir coupable en musique ?

Mon dernier plaisir coupable remonte à très loin. Les Spice Girls.

Si tu pouvais créer un festival… Quel nom lui donnerais-tu ? Qui inviterais-tu ?

Ce serait sans doute un festival de chansons avec des lectures musicales et des propositions alternatives qui sortent des concerts « classiques ». J’y inviterais Lou, Maissiat, Dominique A et les autres…

Divine (chroniques d’une rencontre) de Maud Lübeck sera publié le 18 janvier 2019.

Maud Lübeck - Divine

Tracklist : Maud Lübeck - Divine (Chroniques d'une rencontre)
  1. Divine
  2. Amoureuse
  3. A Deux
  4. L'Autre Part
  5. Cardiophonie
  6. Ne Me Dis Pas
  7. L'Absente
  8. Coeur
  9. Dernier Amour

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

arah Mikovski_Arsene Marquis_HD-3

5 questions à … Sarah Mikovski

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Sarah Mikovski de retour de Bora Bora en partance pour le Pôle Nord, son premier album à paraître le 14 février…

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Octave_Noire_presse2019_credit_Fabien_Tijou_2

5 questions à … Octave Noire

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Octave Noire qui de retour de Los Angeles s’apprête à sortir une nouvelle galette, non un monolithe pop le 14 février 2020…

Mélodie Lauret © Sarah Balhadere

5 questions à … Mélodie Lauret

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mélodie Lauret, jeune artiste de 19 ans sur qui on mise une pièce sans trop de risques tant son naturel et…

Yannick-Owen

5 questions à … Yannick Owen

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Yannick Owen, jeune artiste lyonnais fervent adepte de la six cordes et des mélodies ouvragées. Mais quand en plus on aime…

Le Punk voit la vie en rose !

Punk is not dead, Lexique franco-punk est un ouvrage collectif dirigé par Luc Robène et Solveig Serre qui regroupe 178 entrées/définitions élaborées par 50 contributeurs du monde universitaire et de la scène punk.

[1989 – 2019] Rire (et chanter) avec les Mighty Lemon Drops

En 1989, les Mighty Lemon Drops sont à la croisée des chemins. En 1988, World Without End a fait une percée conséquente dans les charts anglais et américains. Originaires de Wolverhampton, les hommes en noir avaient ce qu’il fallait pour faire la nique à Manchester et Liverpool.

Miossec

Miossec – Discuter

10 avril 1995. Il y a bientôt 25 ans, celui qui est tombé nez à nez avec Non non non non (je ne suis plus saoul) a toujours Le Cul par Terre. Miossec s’en est relevé. En 2019, le Brestois a sorti onze albums et est toujours aussi passionnant sur disque comme sur scène.

Photo Presse - Leon Newars

[EXCLU] 5 questions à … Leon Newars

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Leon Newars , anagramme de New-Orleans, ce qui veut tout dire de la nature du projet du Bordelais Vincent Pollet-Villard et…

L’art d’être Camilla Sparksss

Échappée de Peter Kernel, Barbara Lehnhoff aka Camilla Sparksss a publié cette année Brutal, suite sans concession de For You The Wild (2014).

Bandit Bandit

5 questions à … Bandit Bandit

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Bandit Bandit qui a déjà fait du chemin avec un premier EP et quelques concerts crasseux et torrides. Leur playlist est…

Juan Wauters

5 questions à … Juan Wauters

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Juan Wauters en provenance de Montevideo, Uruguay mais citoyen de la République libre de Jackson Heights, NY, quartier cosmopolite par excellence…

Les photographies sonores de Delphine Ghosarossian

Delphine Ghosarossian réunit ses beaux clichés dans un livre élégant et conséquent. Faces of Sound réunit les bouilles de Thurston Moore (Sonic Youth) ou d’Irak Kaplan (Yo La Tengo) de Brett Anderson (Suede). Et en plus de photographier Sir Brett, Ghosarossian fait parler Bernard Butler (et d’autres) sur leur relation à leur image et au…

© Clara Ozem

[EXCLU] 5 questions à … Johnnie Carwash

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Johnnie Carwash dont le nom réveille nos sens et nos tuyaux d’arrosage. Normal, leur mère est punk et vivante ! Le…

Jim Jones

Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay,…

The Fat Badgers © Bartosch Salmanski

5 questions à … The Fat Badgers

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Fat Badgers, le groupe qui fait danser l’Alsace et bientôt le monde avec leur premier album Soul Train le 29…

A ne pas rater dans Interviews !