Vidéo : Beirut – Landslide

Beirut - Landslide
Guimauve 18/01/2019
Beirut – Landslide

Ecouter Zach Condon, c’est retrouver un ami, un son, une voix, mais surtout une humanité musicale.

Le son de Beirut est reconnaissable entre mille. Cuivres, harmonies célestes et cet orgue Farfisa sur lequel il a écrit Gulag Orkestar et une partie de The Flying Club Cup. Pourtant Gallipoli semble différent sans doute parce qu’il a été enregistré entre New York, Berlin et Lecce dans les Pouilles. Mais c’est Gallipoli et sa vieille ville insulaire qui séduit Zach et son brass band qui assistent à une procession comme on en trouve qu’en Italie. On retrouve dans la chanson qui donne le titre au disque ces trompettes rieuses, ce chant souriant qui nous emporte dans une valse a six temps, une transe extatique qui fait le pont entre le passé et le présent. On ne s’envoie plus comme en 2009 de cartes postales d’Italie et c’est bien dommage mais les couleurs de Gallipoli donnent envie de serrer fort Zach Condon ou de réécouter Nantes ou The penalty en liberté pour la blogothèque qui a changé bien des vies, un temps où tout n’était pas calibré. La liberté c’est peut être ce que recherche le personnage de Landslide engoncé dans son armure où ce Sancho pensa dompter la bête, où la belle se fit la malle dans les paysages majestueux du Kazakhstan pour une quête du Graal intérieur. Une aventure sensible comme Zachary que l’on est bien heureux de retrouver en forme, en concert au Grand Rex le 5 avril, au Printemps de Bourges le 17 avril et on l’espère, dans quelques festival cet été !

Beirut - Galipolli

Tracklist : Beirut - Gallipoli
  1. When I Die
  2. Gallipoli
  3. Varieties of Exile
  4. On Mainau Island
  5. I Giardini
  6. Gauze fur Zah
  7. Corfu
  8. Landslide
  9. Family Curse
  10. Light in the Atoll
  11. We Never Lived Here
  12. Fin

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Son du jour

Leopardo - Is It An Easy Life

Vidéo : Leopardo – Is It An Easy Life ?

La vie facile ? Peut être en écoutant Is It An Easy Life ? le deuxième album des suisses Leopardo qui sort le 27 septembre chez Montagne Sacrée, le Pop Club Records et We Don’t Make It Records.

Vidéo : Norma – Alone Again

C’est la météo du cœur avec Norma et un nouvel extrait de son premier album, Female Jungle sur son propre label Shortcuts.

Marie-Flore - Presqu'île

Vidéo : Marie-Flore – Presqu’île

On vous le certifie, Braquage de Marie-Flore va ridiculiser La casa del papel le 18 octobre. Assurément le casse de 2019 avec un disque fiévreux, brûlant, toride.

Last Train - The Big Picture

[MDM] Vidéo : Last Train – The Big Picture

The big picture pourrait se résumer à ces hugs de fin de concerts, moites et hallucinés d’un groupe de potes qui l’est resté, sans concessions, droit sur ses rails, qui a su négocier les bons aiguillages avec la création de Cold Fame et de la Messe de Minuit, festival rock à Lyon du 19 au…

tRuckks - Matraque la mort

Vidéo : tRuckks – Matraque la mort

tRuckks s’offre un clip lynchien, une trépidation tellurique, une grande bouffe façon Eraserhead parfaite pour oublier la rentrée.

Mélodie Lauret - 23h28

Vidéo : Mélodie Lauret – 23h28

On est très sérieuse quand on a 19 ans. Mélodie Lauret fait son coming out musical et vous happe en un regard, une intonation, un vers.

Les Louanges - Attends-moi pas

Vidéo : Les Louanges – Attends-moi pas

Les Louanges mérite ses lauriers acquis au dernier Printemps de Bourges. Après un premier album remarqué, La nuit est une panthère, on découvre un nouveau titre extrait d’un EP Expansion Pack qui sort le 27 septembre toujours chez Bonsound.

Samir Barris - Bonnes vacances avec Margot Bancilhon

Vidéo : Samir Barris – Bonnes vacances

C’est bientôt la fin de l’été et Samir Barris vous souhaite de Bonnes vacances dans un ballet amoureux où les mains comblent les contours : « profite de tout et ne rentre pas. »

Vidéo : Los Bitchos – Pista (Great Start)

Vu de France, avec un nom pareil, Los Bitchos, cela ne fait pas rêver. Mais dès que l’on écoute Serra, Carolina, Josefine, Nic et Augustina, on est emporté par leur cumbia électrique psychée instrumentale.

[MDM] Vidéo : Lysistrata – Mourn

Quelle trajectoire à couper le souffle pour Lysistrata dont on attend Breathe In/Out le 18 octobre chez Vicious Circle comme si c’était le premier album après des concerts tonitruants.

Kim Gordon - Sketch Artist

Vidéo : Kim Gordon – Sketch Artist

Certain dessinait un mouton, Kim dessine notre cœur avec ce titre mantra sans guitares aux sons industriels extrait de son premier album solo, No Home Record, produit par Justin Raisen (John Cale, Charli XCX, Angel Olsen). disponible le 11 octobre chez Matador.

Sílvia Pérez Cruz - Plumita

Vidéo – Sílvia Pérez Cruz – Plumita

Rêve éveillé avec la voix virevoltante et le rire malicieux de Sílvia Pérez Cruz. Elle a mis en voix et en musique Plumita, un poème de Mauricio Rosencof pour le film La noche de 12 años du réalisateur uruguayen Álvaro Brechner, sorti en France en mars 2019 sous le titre Compañeros.

Sean O'Hagan - On a Lonely Day (Ding, Dong)

Vidéo : Sean O’Hagan – On a Lonely Day (Ding, Dong)

Sonner. Sonner les cloches. Etre sonné. Êtres sonnés. Pourtant, on ne va pas vous faire un dessin, jamais un jour solitaire n’a été aussi joyeux avec Sean O’Hagan et sa science des mélodies intimistes.

Last Train - Disappointed

Vidéo : Last Train – Disappointed

Clip tsunamesque pour le Disappointed de Last Train. Cette déception nous comble par ses crépitements de guitare, nous ravi par ses vrombissements de basse et nous enchante par l’énergique chant de Jean Noël pour un titre taillé pour la scène.

Lizzo - Tempo (feat. Missy Elliott)

Vidéo : Lizzo – Tempo (feat. Missy Elliott)

Beaucoup d’amour. Énormément d’amour. Lizzo est un bulldozer sur scène. Partout où elle joue, notamment au TINALS 2019, elle retourne les salles et les transforme en immense dance floor. Mais il faut aussi écouter ses disques dont le dernier, Cuz I Love You.

Louis Arlette - La Maladie d'Amour - Live (Jean-Louis Murat)

[EXCLU] Vidéo : Louis Arlette – La Maladie d’Amour – Live (Jean-Louis Murat)

Louis Arlette a toujours le sourire carnivore. Avec Des ruines et des poèmes, il se mesure aux plus grands avec un deuxième disque d’une terrible beauté cathartique où il nous balade (sans pendus) le long de ses chemins tortueux. On pense aux contrastes d’un peintre qui « était venu pour détruire la peinture » ou à la…