Les nouvelles de Nouvelle-Zélande sont excellentes. The Chills s’apprêtent à triompher (enfin) aux Etats-Unis avec une tournée et le film The Chills: The Triumph & Tragedy of Martin Phillipps à la fin du mois. Mais avant de les voir en tête d’affiche du SXSW, il faut écouter le nouvel album de cette chère Hollie Fullbrook (aka Tiny Ruins).


Phillipss devrait donc bientôt triompher au pays de l’Oncle Sam… Il en va de même pour Fullbrook qui devrait s’imposer sur le Vieux Continent et notamment en France où elle est programmée par le festival Les Femmes s’en mêlent. Après avoir été hébergée chez Flying Nun Records (The Bats, The Chills), Fullbrook a pris le parti de s’exporter avec Flying Out (pour l’Océanie) et Marathon Artists pour l’Europe (Courtney Barnett, Pond). En plus d’être bien entourée, Hollie Fullbrook sait écrire de belles chansons qui allient de vrais beaux textes et des mélodies cousues d’or. Au fil de ces onze titres, Fullbrook réfléchit sur la marche du monde en s’inspirant des peintures de Van Gogh. Il faut attendre la mutinerie du Bounty pour que le disque bascule. Avant le huitième morceau, le disque fonctionne avec une certaine élégance et une grande retenue. Après… Fullbrook sème ses concurrentes (Aldous Harding) et nous fait pleurer de joie. On comprend alors pourquoi David Lynch s’est amouraché de ce folk qui ne dit pas son nom.

Tiny Ruins - Olympic Girls

Olympic Girls de Tiny Ruins est disponible chez Milk! Records/Marathon Artists.
Tiny Ruins sera en concert en avril prochain en France. Notamment à Tourcoing le 3 avril 2019.

Tiny Ruins - Olympic Girls

Tiny Ruins - Olympic Girls

Tracklist : Tiny Ruins - Olympic Girls
  1. Olympic Girls
  2. School Of Design
  3. How Much
  4. Sparklers
  5. Holograms
  6. Kore Waits In The Underworld
  7. Bounty
  8. One Million Flowers
  9. My Love Leda
  10. Stars
  11. False
  12. Fading
  13. Cold Enough To Climb

Tiny Ruins – Olympic Girls4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

tiny_ruins © Fabrice Buffart

Tiny Ruins au Bruno’s !

Elle vient d’illuminer le MaMA festival, elle a joué au milieu des livres au Manhattan Center il y a peu, Hollie Fullbrook alias Tiny Ruins sera en concert au Bruno’s de l’Épicerie Moderne ce jeudi 24 octobre, formule en « after work » (19h00 – 22h00), agrémentée d’une dégustation de vin assurée par un vigneron…

Tiny Ruins en forme Olympic !

Tiny Ruins dévoile un nouveau titre de son prochain album Olympic Girls à paraître le 1er février chez Marathon Artists. Elle sera en concert le 1er avril au Trabendo à Paris.

Plus dans Chroniques d'albums

The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…