En 2018, les Fontaines D.C. étaient le secret le mieux gardé du rock. Ces dublinois avaient tout bon, que ce soit au niveau du son qu’au niveau de leur esthétique. En 2019, les Fontaines D.C. publient leur premier album et devraient être la grande révélation de cette année.

Les années 90 ont eu le droit aux grands albums de la Brit Pop. On tuerait aujourd’hui pour découvrir des singles du calibre de Wonderwall, de Common People ou de Charmless Man. On est forcément un peu nostalgique de cette période, surtout si on l’a pris en pleine tête quand on avait quinze ans. Mais grâce à David Cameron et Theresa May, les jeunes européens vont avoir le droit à la Brexit Pop. Tout le monde en ras le pompon du Brexit, les musiciens en premier. Après Idles, après Shame et avant Murder Capital, voilà donc Fontains D.C. et leur poésie burlesque (Dogrel vient de Doggerel, un mot qui désigne une poème aux vers irréguliers). Irlandais et fiers de l’être, les Fontaines D.C. dressent un vif portrait de Dublin. Grian Chatten, le garçon charismatique derrière le micro, évoque avec minutie l’immobilier dublinois ou la nuisance télévisuelle. Comme quoi, on peut être passionnant et faire du rock avec tout.
Du rock il en est surtout question derrière Grian Chatten. Dieu que ça joue serré. Toutes les chansons de ce disque frappent juste. A la fois sèches comme un coup de trique et touchantes comme un titre des Pogues, on ne peut que tomber amoureux des onze titres de cet album.
Et puis comment résister à l’artwork de ce disque et aux photos du groupe (signées Richard Dumas). Bref, ces garçons ont bon sur toute la ligne.

Fontaines D.C. – Too Real

Dogrel de Fontaines D.C. est disponible chez Partisan/PIAS.
Fontaines D.C. sera en concert les :

  • 22 avril au Point Éphémère (complet)
  • 1er juin Nîmes / This Is Not A Love Song Festival
  • 7 juin Saint Brieux / Art Rock Festival
  • 4 juillet aux Eurockéennes de Belfort
  • 20 juillet Carhaix / Les Vieilles Charrues
  • 15 août Saint-Malo / La Route Du Rock

Fontaines DC - Dogrel

Tracklist : Fontaines DC - Dogrel
  1. Big
  2. Sha sha sha
  3. Too real
  4. Television screens
  5. Hurricane laughter
  6. Roy's tune
  7. The lotts
  8. Chequeless reckless
  9. Liberty belle
  10. Boys in the better land
  11. Dublin City sky

Les prochains concerts de Fontaines D.C. en France
DateSalleVilleTickets
09 Oct 2020Levitation FestivalFrancsAcheter un Ticket
12 Mar 2021Transfer FestivalLyonAcheter un Ticket
29 Mar 2021L'AéronefLilleAcheter un Ticket
01 Apr 2021L'Olympia Bruno CoquatrixParisAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Fontaines D.C. – Dogrel4.3
8.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

WEDNESDAY CAMPANELLA

|TINALS 2019| Wednesday on Saturday !

On avait découvert Wednesday Campanella avec CHVRCHES, puis en compagnie de Moodoïd à Tokyo dans un clip mis en scène par Pablo Padovani lui même. On a hâte de voir sur la scène Mosquito du This Is Not A Love Song Festival le 1er juin 2019 le tsunami KOM_I qui vient de sortir un EP…
Big Thief - UFOF

|TINALS 2019| Big Thief – U.F.O.F.

Et de trois ! En moins de trois ans, les New-Yorkais de Big Thief ont réussi à publier trois albums foutrement passionnants qui redonnent confiance en l’Amérique et qui nous rappellent les heures glorieuses de Mazzy Star et de Grant Lee Buffalo.
Chai © Julien Kelly

|TINALS 2019| Vidéo : CHAI – Curly adventure

A première vue et et première écoute, on pourrait croire Chai, quatuor féminin japonais totalement innocent. Un groupe de pop sucrée inoffensive. Mais comme le thé noir du même nom, les titres de ces spice girls nippones sont plus corsées qu’il n’y parait.
DTSQ

|TINALS 2019| Vidéo : DTSQ – All My Friends Are Aliens

Ils viennent de signer chez Cold Fame Records et s’apprêtent à conquérir l’Europe en étant programmés aux Nuits Sonores à Lyon le 30 mai, au TINALS le 31 mai ou encore aux Eurockéennes le 5 juillet. Ils viennent de Seoul et sonnent parfois comme King Gizzard & The Lizard Wizard !
TINALS 2019

Ça c’est TINALS !

Qu’importe les ‘ronchondoillons’, le TINALS demeure le festival indé incontournable du début de l’été. Malgré le succès et les tentations que cela aurait pu entraîner, ce festival a conservé sa philosophie exprimée dans sa profession de foi : « une programmation dictée uniquement par les coups de cœur dans un cadre verdoyant. De la musique avant…

Plus dans Chroniques d'albums

Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…
Régina Demina - Hystérie

Régina Demina – Hystérie

On voudrait voir la dame blanche, en short serré, talons aiguilles et joli décolleté, on se trouverait probablement au bon endroit. On souhaiterait voir la Belle et la Bête monter une barre de pole dance, ou Atchoum se maquiller en princesse, on le serait probablement encore aussi. Car Régina Demina est un enchevêtrement de peut-être,…