Revenu avec My finest Work Yet l’un des albums de l’année, Andrew Bird a fait des merveilles pour le premier soir de Minuit Avant La Nuit.

Minuit Avant La Nuit fait toujours dans le beau et l’efficace. Et à chaque édition, c’est un exploit.
En 2018, le festival avait réussi à faire venir jouer à Amiens, devant 2000 spectateurs, les Anglais de Slowdive qui étaient revenus en 2017 après une longue parenthèse (merveilleuse car une partie du groupe avait fondé Mojave 3), et avaient atomisé le public avec leur shoegaze et Star Roving, un morceau rouleau compresseur impressionnant.
En 2017, le festival avait programmé Peter Hook, ex Joy Division et ex New Order.
Et en 2019, Minuit Avant La Nuit réussit à attraper au vol Andrew Bird. Actif depuis 1996 mais révélé au grand public en 2005 avec Andrew Bird & the Mysterious Production of Eggs, l’Américain siffle, joue du violon et emporte tout le monde avec la finesse de son folk.
Andrew Bird a arrêté le temps hier. Avec un son impressionnant, il a restitué la magie de ses disques.
Et que fait-on un lendemain de concert d’Andrew Bird ? On ressort son vinyle de Armchair Apocrypha et on écoute religieusement Yawny At The Apocalypse et The Supine.

Setlist du concert de Andrew Bird @ Minuit Avant La Nuit, 22 juin 2019
  1. Sisyphus - Andrew Bird
  2. Bloodless - Andrew Bird
  3. Olympians Cracking - Andrew Bird
  4. Truth - Andrew Bird
  5. Roma - Andrew Bird
  6. Bellevue - Andrew Bird
  7. 3 White Horses - Andrew Bird
  8. Capsized - Andrew Bird
  9. Orpheo - Andrew Bird
  10. Pulaski At Night - Andrew Bird

My finest Work Yet d’Andrew Bird est disponible chez EMI Records.

Andrew Bird - My Finest Work Yet

Andrew Bird - My Finest Work Yet

Tracklist : Andrew Bird - My Finest Work Yet
  1. Sisyphus
  2. Bloodless
  3. Olympians
  4. Cracking Codes
  5. Fallorun
  6. Archipelago
  7. Proxy War
  8. Manifest
  9. Don The Struggle
  10. Bellevue Bridge Club

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.

[MALN 2019] Balthazar nous a mis la fièvre !

« Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard ! » pouvait on entendre dans les rues d’Amiens en juillet 2019. Onze mois plus tard, résonnaient dans les rues d’Amiens plus ou moins les mêmes paroles : « Ils sortent de nulle part, une classe de bâtard, on a Balthazar ! »

[MALN 2019] Fondants Foxwarren !

Deux ans après sa venue à Amiens pour défendre et surtout jouer l’album The Party, Andy Shauf était de retour hier soir à La Lune des Pirates. Et avec Shauf, le changement c’est maintenant.
Andrew Bird

Andrew Bird, c’est Manifest(ement très beau)

I’m coming to the edge of the widest canyon My companion’s dear I’m starting to question my manifest destiny My claim to this frontier I’m coming to the brink of a great disaster End just has to be near On ne peut, comme Andrew Bird s’empêcher de siffler en regardant le clip de Manifest.
Andrew Bird - My Finest Work Yet

Andrew Bird – My Finest Work Yet

On attendait le nouveau disque d’Andrew Bird comme on attend le printemps. On sait qu’il va arriver et on s’en réjouit d’avance. On avait oubliait le dérèglement climatique actuel… Andrew Bird sort, et c’est annoncé sur la pochette de l’album, son meilleur album. Et le meilleur disque de l’année.
Andrew Bird

Andrew Bird can sing !

Chicago – Illinois. Andrew Bird s’apprête à faire son grand retour avec, peut-être, son plus beau disque depuis Break It Yourself. Il sera en concert au Trianon (Paris) et au festival Minuit Avant La Nuit (Amiens) au mois de juin prochain.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…