Vidéo : Gontard – Prolétaires

Gontard - Prolétaires
Guimauve - 19/07/2019

Gontard rime pourtant avec homard. Et pourtant c’est à une radioscopie de la plèbe provinciale qu’il nous convie, un micro trottoir prolétaire, un miroir promené le long de nos chemins qu’il nous réfléchit en pleine face.

Gontard
La vie. Celle des gens d’en bas. Celle des gens qui n’ont pas de dressing ou peut être pas de sèche cheveux mais qui se dresseront espérons le, le 15 mars à Gontard-Sur-Misère et ailleurs contre les politicailleurs car 2029 c’est demain ou plutôt aujourd’hui. « L’avenir est la grande cause des petites gens » écrivait Hervé Bazin. Et dans son disque dystopique, cet avenir n’est guère riant. Mais comment pourrait-il l’être dans une macr-honnie qui dérembourse, sonne au poing la retraite inégalitaire à 64 ans, méprise ses hussards et gaze les affreux contestataires de notre République bananière. Prolétaires, on l’est un peu tous ou en voie de. On connaît tous cette mère divorcée d’une petite fille qui obtiendra son CAP petite enfance, mais plus avec l’éducation nationale vu le démantèlement planifié du lycée professionnel en France, sa lente et sûre privatisation avec les publicités CEF qui fleurissent cet été à la télévision où l’on obtient son diplôme sans avoir vu un enfant à part en visio-conférence. Gontard lucide fait le constat amer que tout fout le camp, et qu’il faudrait un Chernobyl social, des Actions Directes pour que nos politiques s’intéressent au peuple, aux prolos. « Mais on ne l’aura pas notre révolution prolétaire », la mondialisation l’a anesthesiée, la consommation maraboutée. Alors on revient à l’essentiel, les premiers amours, forcément idéalisés. Emprunter la marche de l’escalier que l’on a sauté. Prendre l’hostie à la chapelle, coller les timbres à la cave ou aller caresser le gardon. Gontard est d’utilité public, même si bien sûr beaucoup trop préfèrent la facilité, les fraiches chanteuses de « la ligne directe France Inter Télérama ». Pas besoin de FaceApp avec Gontard, il fait tomber les masques, le lapin est pris dans les phares et nous avec.

Gontard sera en concert le vendredi 13 septembre (sic !) à La Maroquinerie (Paris) avec Blackmail, Bruit Noir et Bay pour une GONZAï Night.

Gontard - 2029

Gontard - 2029

Tracklist : Gontard - 2029
  1. Dans ma ville
  2. Aigle Royal
  3. Prolétaires
  4. Chanteur de variétés
  5. Kevin Malez
  6. Hôpital Tue
  7. La fille de la mairie
  8. 2029
  9. Okay
  10. Il n’y a pas de Michel-Ange à Gontard-sur-Misère

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Son du jour

[EXCLU] Vidéo : The Crumble Factory – Days of a Salesman

[EXCLU] Vidéo : The Crumble Factory – Days of a Salesman

Un représentant de commerce est un homme respectable, mais quand il passe ses journées sur les airs d’autoroutes, il commence à se métamorphoser en Jean Claude Romand ou en anti-héros du Couperet et cela devient inquiétant.

Vidéo : Austyn – Brune Mandarine

Vidéo : Austyn – Brune Mandarine

« L’amour me donne faim. Est-ce un crime ? » sont les premières lignes du roman La Mandarine de Christine Denis de Rivoyre devenu en 1971 un film d’Édouard Molinaro avec Annie Girardot et Philippe Noiret. Mais la Brune Mandarine d’Austyn donne une vorace fringale pour mieux laisser en disette le désir.

Vidéo : Morgane Imbeaud – Storm

Vidéo : Morgane Imbeaud – Storm

Tempête sous un crane. Un premier album après une aventure à succès n’est jamais chose aisée. Morgane Imbeaud est une courageuse Amazone, et son Storm est doux et dur, une météo du cœur à la batterie brillante et magnétique.

[EXCLU] Vidéo : Julien Appalache – RDV à Téhéran ft. Alec Spiegelman

[EXCLU] Vidéo : Julien Appalache – RDV à Téhéran ft. Alec Spiegelman

Accepter qui l’on est, se libérer de la fatalité, agrandir le présent. Le néo hippie Julien Appalache nous emmène à Téhéran. Pendant que d’autres rêvent d’Amérique, lui songe au Far East avec ce morceau étonnant irrigué par les vents d’Alec Spiegelman, extrait de son EP qui sort cet automne chez Neon Napoleon.

[EXCLU] Vidéo : Niandra Lades – Where is your smile ?

[EXCLU] Vidéo : Niandra Lades – Where is your smile ?

Encore un morceau à écouter très fort chez soi pour Niandra Lades avec ce Where is your smile ? qui a défaut de vérifier l’adage Femme qui rit, à moitié dans ton lit vous provoquera une érection tonique des oreilles.

Vidéo : Magenta – Long Feu

Vidéo : Magenta – Long Feu

Paul Valéry écrivait, « durer provient de dur », tautologie que l’on peut tourner dans tous les sens pour se cacher l’évidence. Magenta le rappelle en secouant la brumaille, en ambiançant le mal-être.

Vidéo : Ojos – Huracán

Vidéo : Ojos – Huracán

Dans les yeux d’Elodie et d’Hadrien, le grain grossit. Ojos est un duo lyonnais qui sort un premier titre, Huracán pour une tempête électro pop en espagnol avec une pincée de français.

Vidéo : Kristel – Let’s Be Happy

Vidéo : Kristel – Let’s Be Happy

Kristel pense positif et envoie de bonnes vibrations avec son programmatique Let’s Be Happy, titre du nouvel EP et secousse grisante épicurienne.

Vidéo : Terrenoire – Ça va aller

Vidéo : Terrenoire – Ça va aller

Des yeux. Des regards. La complicité des deux frangins de Terrenoire fait une fois de plus du bien. Et quand en plus, ils lancent, ça va aller, cela ne peut qu’aller.

[EXCLU] Vidéo : Dômo Kômo – Spider or Fly

[EXCLU] Vidéo : Dômo Kômo – Spider or Fly

Dômo Kômo est un duo lyonnais composé de Nick Wheeldon et Vincent Vauchez qui ont tissé leur toile au studio Mikrokosm avec Benoit Bel. Un groupe qui pratique l’entomologie pop à découvrir avec un premier album, Out à l’automne chez Le Pop Club Records.

[EXCLU] Vidéo : Bingo Club – Dance Me

[EXCLU] Vidéo : Bingo Club – Dance Me

Dance Me to the End of Love chantait de sa voix suave Leonard Cohen. Bingo Club chante aussi l’espoir avec Dance Me, parade amoureuse langoureuse.

Vidéo : Apple Jelly – Die, Motherfucker ! Die !!!

Vidéo : Apple Jelly – Die, Motherfucker ! Die !!!

On pensait que la confiture avait moisi pour les lyonnais d’Apple Jelly, on a du pot, ils reviennent avec un titre, Die, Motherfucker ! Die !!! avant (enfin) un album du même nom le 26 juin.

Vidéo : REYN – Le silence éternel

Vidéo : REYN – Le silence éternel

On a découvert Reyn Ouwehand avec Stephan Eicher, en ouverture de ses concerts ou avec ses musiciens. Cet hollandais fait voler les touches de son piano avec des instrumentaux d’une infinie douceur mélancolique.

Vidéo : Owen Pallett – A Bloody Morning

Vidéo : Owen Pallett – A Bloody Morning

Owen Pallett sort en douce un nouvel album, Island, hommage aux esclaves dompteurs de fenwick d’amazon ou aux misanthropes pré-post-la-COVID ? Avec A Bloody Morning, les matins sont chagrins mais remplis d’espoir et de pardon.

Vidéo : Max Caz – Interstellar Doorway

Vidéo : Max Caz – Interstellar Doorway

On avait déjà la tête dans les étoiles avec son EP, Teenagers From Outer Space, on saute à pieds joints dans l’espace avec Interstellar Doorway de Max Caz.

Vidéo : Idles – Mr. Motivator

Vidéo : Idles – Mr. Motivator

Vous manquez de motivation le matin pour mettre votre masque et rejoindre les premiers de cordées ? Vous regrettez la Gym Tonic de Véronique et Davina ? Mr. Motivator d’Idles sera votre ami Ricoré.

Vidéo : Victor Solf – The Salt Of The Earth

Vidéo : Victor Solf – The Salt Of The Earth

Victor ou un grand enfant au pouvoir. Avec The Salt Of The Earth extrait de son EP Aftermath, sa voix envahit l’espace sonore comme les couleurs inondent l’image pour nous submerger d’émotion.

[EXCLU] Vidéo : Viktor And The Haters – Une vie de loup

[EXCLU] Vidéo : Viktor And The Haters – Une vie de loup

Envie de rollercoaster ? De fête foraine où vogue le vague à l’âme ? De néons qui dégueulent et de mots qui claquent comme un poing dans un Punching Ball de kermesse ? Et forcément héroïque avec Viktor And The Haters et Une vie de loup, extrait du prémonitoire Black Out (I) sorti en décembre.