The Replacements – Dead Man’s Pop

Pour ceux qui n'ont pas les finances nécessaires pour s'offrir le coffret G Stands For Go-Betweens : Volume 2 – 1985 -1989 des Got-Betweens, une seule solution : acheter Dead Man's Pop de The Replacements. La douloureuse est divisée par cinq (on passe grosso modo de 270 à 50 euros) et le bonheur est totalement préservé. Se priver de découvrir une version alternative de Don't Tell a Soul serait donc totalement idiot.


En 1989, Paul Westerberg et ses Replacements sont aux portes du succès. Mieux habillés que les Pixies (ce qui n’était pas difficile) et moins givrés que les Hüsker Dü (ce qui était encore moins difficile), The Replacements bénéficie de toute l’attention de leur label Sire. Pour leur sixième album, on convoque Tony Berg (responsable du disque du The Rocky Horror Picture Show et des disques du… Muppet Show) puis Matt Wallace et enfin Chris Lord-Age pour avoir un mix capable de faire passer les merveilles de Westerberg à la radio. Evidemment le travail policé de Chris Lord-Age aka la grande lessiveuse (il réussira l’exploit de rendre transparents les Black Crowes sur Lions et de faire passer les Green Day pour Oasis…) crispa les fans historiques et fit un four à la radio. L’album échoua aux portes du TOP 50 US. Tout ça pour ça…

The Replacements – Portland (Alternate Mix) (Bearsville Version)

Comme pour Primal Scream qui a récemment publié la version originale de Give Out But Don’t Give Up (The Original Memphis Recordings) avec les mixs de Tom Dowd, on découvre ici la première version du disque signée Matt Wallace. Concocté par Bob Mehr, le biographe du groupe et par Jason Jones, pilier de Rhino, Dead Man’s Pop montre, comme à chaque disque, le talent d’écriture hallucinant de Paul Westerberg qui arrive à avoir 5 bonnes idées par chanson. Et encore c’était le minimum requis.

The Replacements – I’ll Be You (Bearsville Version)

Il faut aussi se précipiter sur We Know the Night: Rare & Unreleased qui contient les mixs enregistrés à New York par Tony Berg (les fameux Bearsville mixes). Les versions de I’ll Be You ou de Darlin’ One donneront de l’urticaire aux fans hardcore de Tim mais seront chéries par les gens de bon goût.

The Replacements - Dead Man's Pop

Dead Man’s Pop de The Replacements est disponiblechez Rhino Records.

The Replacements – Dead Man’s Pop

Tracklist : The Replacements - Dead Man's Pop
  1. Talent Show
  2. I'll Be You
  3. We'll Inherit The Earth
  4. Achin' To Be
  5. Darlin' One
  6. Back To Back
  7. I Won't
  8. Asking Me Lies
  9. They're Blind
  10. Anywhere's Better Than Here
  11. Rock 'N' Roll Ghost
  12. Talent Show
  13. I'll Be You
  14. We'll Inherit The Earth
  15. Achin' To Be
  16. Darlin' One
  17. Back To Back
  18. I Won't
  19. Asking Me Lies
  20. They're Blind
  21. Anywhere's Better Than Here
  22. Rock 'N' Roll Ghost
  23. Portland
  24. Achin' To Be
  25. I'll Be You
  26. Wake Up
  27. We'll Inherit The Earth
  28. Last Thing In The World
  29. They're Blind
  30. Rock 'N' Roll Ghost
  31. Darlin' One
  32. Talent Show
  33. Dance On My Planet
  34. We Know The Night
  35. Ought To Get Love
  36. Gudbuy T'Jane
  37. Lowdown Monkey Blues
  38. If Only You Were Lonely
  39. We Know The Night
  40. We Know The Night
  41. I Can Help
  42. Date To Church
  43. Alex Chilton
  44. Talent Show
  45. Back To Back
  46. I Don't Know
  47. The Ledge
  48. Waitress In The Sky
  49. Anywhere's Better Than Here
  50. Nightclub Jitters
  51. Cruella De Ville
  52. Achin' To Be
  53. Asking Me Lies
  54. Bastards Of Young
  55. Answering Machine
  56. Little Mascara
  57. I'll Be You
  58. Darlin' One
  59. I Will Dare
  60. Another Girl
  61. Another Planet
  62. I Won't
  63. Unsatisfied
  64. We'll Inherit The Earth
  65. Can't Hardly Wait
  66. Color Me Impressed
  67. Born To Lose
  68. Never Mind
  69. Here Comes A Regular
  70. Valentine
  71. Left Of The Dial
  72. Black Diamond

The Replacements – Dead Man’s Pop
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.