Catégories
Son du jour

Vidéo : Pandore – Immolé

Liberty Leading the People. 1830. Oil on canvas,

Viscéral.

Qui se rapporte aux viscères, qui les contient : Cavité viscérale.
Qui vient des profondeurs de l’être : Une haine viscérale.

Bien sûr on peut faire de la chansonnette à texte nombriliste. Bien sûr on peut faire de la chanson métaphorique qui dénonce dans les salons parisiens. Bien sûr on peut faire dans la dérision et le sarcasme Katerinien. Bien sûr il reste un certain rap. Mais Pandore fait le choix du brûlot, du pamphlet, non de la chanson dans la tradition (perdue) des Ferré et Ferrat. Car aujourd’hui, qui chante l’indignation, l’insoumission, la révolte, la rébellion, et au final la résistance. Pas grand monde. Car beaucoup « ne sortent pas toutes ces chansons car il faudrait que cela soit plus pop » et bankable.

Aujourd’hui, un valeureux Robocop a porté plainte contre un manifestant qu’il matraquait tendrement parce qu’il « se serait opposé violemment à l’arrestation d’une autre personne présente dans le cortège. Il aurait de plus craché au visage après qu’il a été immobilisé, assurant être séropositif. » Ou pour la énième fois, la « vidéo a été sortie de son contexte ». Ou pour la énième fois, l’enquête diligentée par l’IGPN sera classée sans suite. Alors qui est violent ? Et de quelle violence il s’agit ? Celle qui pousse des quidams peu habitués à l’agit’prop et aux combats de rue à se faire éborgner, celle qui pousse un étudiant à s’immoler devant un CROUS à qui l’on dénie un geste politique. Cette hypocrisie qui fait admirer le peuple chilien, les étudiants de Hong Kong, les révolutions arabes et qui accuse les rues de France d’être de minoritaires activistes et extrémistes.

Alors a-t-on perdu ? perdu la Bastille ? Non. Gagné. Il faut que cette vidéo se propage. Et il faut que les artistes courent davantage après un idéal peut être chimérique plutôt qu’après des subventions publiques pour faire des disques et des clips que personne n’écoutera.

« Si j’ai survécu, je le dois d’abord et à coup sûr au hasard, ensuite à la colère, à la volonté de dévoiler ces crimes et, enfin, à une coalition de l’amitié, car j’avais perdu le désir viscéral de vivre. » écrivait la résistante Germaine Tillion.

Alors survivons. Soyons en colère.

Pandore – Immolé

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article
1 réponse sur « Vidéo : Pandore – Immolé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Bol d’air féminin !

Le festival Changez d’air 2019 de St-Genis-les-Ollières / Craponne accueille ce jeudi 16 mai trois artistes aux univers bien marqués, Cléa Vincent et sa pop délurée, Joe Bel et son folk rêveur et la machine de guerre Melba.
Soirées de Cara

Cara Mia sur rendez-vous !

Cara Mia nous donne un rendez-vous mensuel au Kraspek Myzik sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon avec ses artistes coups de cœur et d’oreille !
Pandore © Fabrice Buffart

Ah, la belle étoile !

On avait ouvert la boite de Pandore ou plutôt son premier EP foisonnant de 7 titres sans craintes.
Chants de Mars 2019

Les chants de Mars attaquent !

Déjà la 13ème édition du festival les Chants de Mars à Lyon et ce chiffre ne procurera que du bonheur avec une fois de plus une programmation de qualité axée sur la chanson en français sous toutes ses formes.
Pandore © Fabrice Buffart

Photos : Noémie Brigant & Pandore @ Salle Léo Ferré, Lyon | 19.10.2018

Encore une très belle soirée à la Salle Léo Ferré, MJC du vieux Lyon avec deux artistes sur le fil de l’émotion, Noémie Brigant et son big bazar instrumental et Pandore qui vient de sortir un premier EP impressionnant, Enfant du vide, mais dont le regard porte loin. Retour sur la soirée en images avec…
Pandore © Fabrice Buffart

5 questions à … Pandore

SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Pandore dont on ouvre la boite ou plutôt son premier EP foisonnant de 7 titres sans craintes. On l’a croisé…
Chants de Mars 2018

Les Chants de Mars 2018 !

Alors que l’on nous annonce une vague de froid polaire, SK* vous certifie un tsunami de chaleur humaine pour la douzième édition du festival Les Chants de Mars à Lyon du 17 au 24 mars.

Plus dans Son du jour

This is the Kit - This is What You Did

Vidéo : This is the Kit – This is What You Did

Alors que certains attendent le nouvel album de Sufjan Stevens, The Ascension comme le messie et bien nous, nous pencherons davantage pour sainte Kate Stables et son This is the Kit avec Off Off On le 23 octobre chez Rough Trade.
Feldup - Falling apart

Vidéo : Feldup – Falling apart

Et si le disque indie de l’année venait du far east français, la Franche-Comté avec Feldup ? Que de F mais c’est juste que c’est fichtrement bien foutu.
Lisza - ¿ Cómo ?

Vidéo : Lisza – ¿ Cómo ?

Une pochette à la Frida Kahlo, un album qui se nomme Charango et qui sort le 14 août 2020, et ce nouvel extrait, ¿ Cómo ?, bienvenue dans le monde toujours sauvage de Lisza !
PAIN-NOIR - Dix ans plus tôt

Vidéo : Pain-Noir – Dix ans plus tôt

C’est la belle surprise du chef du jour, un nouveau morceau de Pain-Noir pour égayer notre table en ce début d’été. Et quel morceau. Un chef d’oeuvre.