Catégories
Chroniques d'albums

Ride – This Is Not A Safe Place

On reprend les mêmes et on recommence. Ride a décidé de refaire équipe avec Erol Alkan, le producteur de Weather Diaries (2017). On reprend les mêmes et surtout on recommence avec un très bon disque. This Is Not A Safe Place réussit là où son prédécesseur échouait et surtout nous fait diablement plaisir.

En 1990, ce carré magique publiait Nowhere l’un des plus beaux disques d’une décennie qui commençait sous les meilleurs auspices. Avant Nirvana et Oasis, Ride était la solution idéale pour oublier un peu les Smiths et avoir une solution de secours face à l’énigme My Bloody Valentine. Car en 1990, Ride était le meilleur groupe du monde. Cerise sur la guitare, Andy Bell, Mark Gardener, Steve Queralt et Laurence Colbert avaient tous les quatre des gueules d’ange qui furent immortalisées par Joe Dilworth (Stereolab, Franz Ferdinand) pour le livret de Nowhere. Vingt-neuf ans plus tard, les Ride sont toujours aussi beaux (merci Steve Gullick pour les photos de presse) et ont enfin résolu les problèmes qui sous tendaient Weather Diaries. Pour fêter leur retour, les Ride avaient fait un disque de vieux qui se la jouaient jeune. Et ça, la musique de ce groupe ne le permet pas. En 1994, soit quatre ans après leur coup de maître, les Ride sonnaient déjà faux. La faute aux dissensions internes, la faute à Oasis, la faute à… On ne va pas refaire l’histoire. La musique de Ride a besoin de légèreté et de souffle pour s’envoler et surtout nous emporter. Le moindre faux pas et c’est la catastrophe. On surprend nos quatre fantastiques d’Oxford en pleine lévitation (Jump Set) et on se surprend à sauter dans le vide avec eux (Clouds of Saint Marie). This Is Not A Safe Place nous fait replonger dans des heures que l’on croyait perdues à jamais. Miraculeux !

Ride - This Is Not A Safe Place

This Is Not A Safe Place de Ride est disponible chee Wichita Recordings/PIAS.
Ride sera en concert le jeudi 13 février 2020 au Trianon (Paris).

Ride-This-Is-Not-A-Safe-Place-cover-art-

Tracklist : Ride - This is Not a Safe Place
  1. R.I.D.E.
  2. Future Love
  3. Repetition
  4. Kill Switch
  5. Clouds of Saint Marie
  6. Eternal Recurrence
  7. 15 Minutes
  8. Jump Jet
  9. Dial Up
  10. End Game
  11. Shadows Behind the Sun
  12. In This Room

Ride – This Is Not A Safe Place4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Pas une Ride !

Ils avaient surpris leur monde avec un album, Weather Diaries en 2017, le premier depuis Tarantula en 1996. Ride enchaîne cette année avec This Is Not A Safe Place dont est extrait le très prometteur Future Love.

Ride again !

On n’attendait plus grand chose de Ride même si on se doutait qu’un groupe d’une telle envergure devait en avoir sous la pédale (de fuzz). On s’est souvenu alors du concert pendant le feu festival For Noise à Lausanne en Suisse en 2015 où l’on avait bien senti que cela ‘shoegazait’ à nouveau.
Pointu Festival 2017

Chapeau ! Pointu Festival

Un cadre magnifique, une programmation à tomber à la renverse et une entrée gratuite… C’est le Pointu Festival qui remporte donc haut la main le titre du meilleur festival estival de l’année 2017. SK* a sélectionné pour vous les concerts immanquables de cette édition. Il y a des poids lourds (Dinosaur Jr, Kurt Vile, Ride)…
For Noise 2015

For Noise 2015

For Noise existe depuis 1997, la nouvelle édition aura lieu les 20, 21 et 22 août à Pully à coté de Lausanne sur les bords du lac Léman en Suisse et propose une fois de plus une programmation de folie.
Ride

Ride vs Hurricane #1

Andy Bell devrait donner des cours à n’importe quel ministre du travail sur terre. Niveau reconversion professionnelle, le type est au taquet. Après l’explosion de Ride, Andy Bell fonda Hurricane #1 et décrocha un hit avec Step Into My World en 1997. Ride
Ride - Going Black Again (20e anniversaire)

Ride – Going Black Again (20e anniversaire)

Ride – Going Black Again (20e anniversaire) Ils venaient d’Oxford et étaient de beaux éphèbes esthètes à la recherche de l’absolu. Ride, car il s’agit d’eux, avaient, le temps de deux albums, tout bon. Bien épaulés (Alan Moulder aux manettes et Alan Mc Gee au marketing), Mark Gardener et Andy Bell allaient conquérir l’Angleterre. Momentanément.

Plus dans Chroniques d'albums

The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.